• Accueil
  • > Recherche : logo alphacom

Chronique historique : 7 juin

7062017

Erratum pour le 6 7 juin 1915 : première victoire contre un Zeppelin.
Précisions pour le 6 juin 1944 : opération Overlord : « […]seuls 177 sont français et participent à l’assaut initial au sein du commando Kieffer ». Plus précisément, d’autres français ont participé à cette opération, puisque 4 sticks SAS du 4°SAS / 2°RCP de la Brigade SAS (pratiquement 40 hommes) ont été largués pour moitié dans le Morbihan (Opération Dingson), et pour l’autre moitié dans les Côtes du Nord (Opération Samwest) le 5 juin. Ils ont contribué à empêcher les 150 000 Allemands présents en Bretagne de rejoindre la Normandie. Le caporal Bouetard, du Stick Marienne, a été tué vers 00h30 heure anglaise à Plumelec dans le Morbihan, ce qui en fait le premier français mort dans l’opération Overlord.

Merci au LCL Jean-Christophe D. (CFIM).

 7 juin 1863 : entrée des troupes françaises à Mexico (Mexique). Corps expéditionnaire français envoyé par Napoléon III soutenir l’archiduc Maximilien. Il se repliera en 1867.

 7 juin 1916 : reddition du fort de Vaux (près de Verdun). Le chef de bataillon Raynal résiste avec sa garnison depuis le 2 juin mais doit finalement se rendre, ayant épuisé vivres et munitions. L’ennemi lui rend les honneurs militaires. Il est conduit à l’état-major du Kronprinz, où ce dernier le félicite pour son courage et sa vaillance face à ses troupes et lui offre un sabre-épée d’officier français.

 7 juin 1917 : bataille de Messines (Belgique). Britanniques, Australiens et Néozélandais brisent le saillant Sud d’Ypres. Dans la nuit, 19 fourneaux de mines britanniques creusés sous les premières lignes allemandes explosent et donnent le signal de l’attaque. C’est le baptême du feu des 75 chars Marks IV britanniques qui attaquent aux côtés de 15 divisions d’infanterie. Cette attaque permet de soulager le front français où la plupart des unités connaissent des cas de mutineries.

 7 juin 1918 : combat du bois Belleau (près de Château-Thierry). C’est le combat fondateur du corps des US Marines. La 2ème DIUS, au cours de combats acharnés, libère le verrou contrôlant Château-Thierry.

7 juin 1940 : mort du capitaine Charles N’Tchoréré (Somme). Né en 1896 à Libreville, naturalisé français en 1940, N’Tchoréré s’engage en 1916 et finit la Première Guerre Mondiale avec le grade de sergent. Il sert au Maroc, en Syrie et au Mali (Soudan français) et passe officier. Lorsque la Seconde Guerre Mondiale débute, il demande à partir pour le front où à la tête de sa compagnie, il se comporte brillamment. Il repousse 4 assauts allemands contre Airaines et permet à son bataillon de décrocher. Encerclée et à court de munition, la compagnie d’ N’Tchoréré se rend. Refusant d’être considéré autrement que comme un officier français lorsque les Allemands séparent les Noirs des Blancs, il s’insurge et est abattu d’une balle dans la nuque. Le même jour, son fils Jean-Baptiste, caporal au 2ème RIC est tué à Remiencourt.

7 juin 1948 : bataille de Nitzanim (Israël). Les Israéliens subissent une de leurs rares défaites face aux Egyptiens.

7 juin 1951 : fin de la bataille de Ninh Binh (Indochine). Giap attaque dans le delta du fleuve rouge en direction de Hanoi depuis le 28 mai. Il fait sauter le verrou de Ninh Binh sur le fleuve Day, tenu par le lieutenant de Lattre (mort au combat le 30/05/51). Le commando 24 (ou Tigres noirs) de l’adjudant Vandenberghe reprend le piton sur lequel se trouve le poste.

 7 juin 1954 : mort d’Alan Turing (Wilmslow – Royaume-Uni). Mathématicien et cryptologue britannique, Turing est celui qui est parvenu à casser le code Enigma allemand et a ainsi permis de lire en clair les messages chiffrés ennemis. Il est aussi l’un des pères de l’informatique. Il est retrouvé mort dans sa chambre après avoir mangé une pomme empoisonné au cyanure. Il se serait suicidé suite aux poursuites judiciaires intentées contre lui pour homosexualité. Le logo de la firme Apple est un hommage à son génie.

 7 juin 1967 : Tsahal prend le contrôle de Jérusalem-Est

 7 juin 1981 : opération Opéra (Irak). Voulant se prémunir contre la possibilité que Saddam Hussein se dote de l’arme nucléaire, Tsahal déclenche une opération aérienne (F16 et F15) pour détruire le réacteur nucléaire (baptisé Osirak) en périphérie de Bagdad. Livré par les Français, ce réacteur destiné à des applications civiles avait déjà fait l’objet d’attaques israéliennes (1979 et 1980) et iranienne (1980).

   7 juin De Lattre passant en revue le commando de Vandenberghe en mai 1951.




Bilan ONG HAMAP

23122015

hamap logo

L’Epaulette soutient l’action de l’ONG Humanitaire HAMAP, fondée par Joël Kaigre l’un de ses adhérents,  qui a reçu  le prix de L’Epaulette en 2015.

Vous trouverez, ci-jointe, sa 1ère lettre.

fichier pdf HAMAPMAG1




Succès de la journée d’information CAP 2ème Carrière du 12 février 2015

28022015

cap2c 2015 LOGO

Le 12 février 2015, la 5ème édition de la journée annuelle d’information à la reconversion, CAP 2C, s’est tenue au Cercle National des Armées.  Cette édition a connu un beau succès avec une participation de l’ordre de 130 camarades dont plus de 40 « Terriens », et parmi eux une majorité  de ressortissants de l’Epaulette,  issus de tous les recrutements et de toutes les armes et services.

Pour la troisième année, grâce à une synergie complète des associations organisatrices, toutes les catégories d’officiers des trois armées et de la Gendarmerie ont été conviées. Cette dynamique nous amène à être confirmés comme des acteurs à part entière par les institutionnels de la gestion du personnel officier et de la reconversion. A l’invitation de l’agence de reconversion de la défense (ARD), nous avions participé à la réunion d’information du 4 décembre dernier dans un amphithéâtre Foch comble à l’école militaire. Dans la même logique de complémentarité « gagnant-gagnant », l’ARD était évidemment des nôtres le 12 février, en présence de son directeur, le général Arnaud Martin, et du général (2s) Michel de Lisi qui anime la mission de reconversion des officiers (MRO).

Cette journée d’information cherchait à informer concrètement tous les officiers qui se posent la question d’un départ de l’institution ou qui se sont déjà lancés, et ce, quel que soit leur degré d’avancement dans leur réorientation. Pour couvrir ce large spectre, nous avons procédé en deux étapes.

La matinée, ouverte par le GCA (2s) Hervé Giaume, président de l’Epaulette et pilote de la plateforme CAP2C, a été centrée sur le « départ de l’institution » et l’après-midi sur les« paysages de l’entreprise ». Tout d’abord, les responsables des ressources humaines de chaque armée ont présenté à leurs « ressortissants » les grandes lignes de leur politique de départ et ses modalités. Ensuite, une quinzaine de témoignages, en 5 ateliers par groupes d’âges, sont venus mettre de la chair et du vécu à ces problématiques.

Après un déjeuner convivial, l’officier de liaison au MEDEF a présenté l’état du marché du travail. Puis une table ronde de directeurs et de consultants des ressources humaines a permis de dessiner le paysage de l’employabilité et du recrutement.  Enfin, les participants ont pu suivre 2 des 5 ateliers centrés sur les principales branches d’activité (des grands groupes à l’entrepreneuriat), et de prendre la mesure de parcours récents d’officiers au sein de l’entreprise.

Après la conclusion de l’amiral François Dupont, vice-président de l’AEN, les participants ont évalué positivement le bilan d’une journée de haute intensité, en phase avec les objectifs des organisateurs et les attentes de chacun.

Rendez-vous à l’édition 2016 ! Si, d’ici là, vous vous interrogez  ou êtes déjà en route, en parallèle de vos démarches officielles, rapprochez-vous de votre association et du SαR.




Reconversion : 3 offres de poste

7102014

logo SAR

Parmi 3 propositions, vous trouverez sur le site Cap 2ème Carrière (CAP 2C – http://cap2c.org/) une offre de poste émis par l’OCDE pour un poste d’adjoint au chef du service de sécurité extérieure.

Procédure : accéder à la page Cap 2C : http://cap2c.org/07102014-recrutement-dun-chef-de-service-securite-exterieure-a-locde/, sur laquelle vous trouverez un lien vers un descriptif complet du poste en PDF et un accès au site de l’OCDE pour y postuler.

Attention : les candidats sont invités à postuler directement et exclusivement sur le site de l’OCDE, et ceci avant le 16 octobre.

 

 

 

 




ASAF : La Défense, une arme pour redresser la France

10092014

asaf-LOGO

Vous trouverez ci-dessous la lettre de l’ASAF du mois de septembre.

En cette période où les Français sont légitiment inquiets par la confusion politicienne, la situation économique et financière et les menaces qui pèsent sur la France, l’ASAF estime que la Défense constitue, plus que jamais, un atout majeur pour redresser notre pays.

Le numéro 104 de la revue trimestrielle ENGAGEMENT est en cours d’impression. Les abonnés la recevront à partir du 15 septembre ainsi que le nouveau supplément associatif.
Le sommaire de cette revue de 84 pages est sur le site de l’ASAF (www.asafrance.fr).

Henri Pinard Legry, Président de l’ASAF

La Défense, une arme pour redresser la France

Les réflexions que suscite l’actualité devraient conduire les responsables politiques de notre pays à accroître les ressources consacrées à la Défense.

Une Défense en situation de rupture

Celle-ci se trouve dans un état de fragilité et de paupérisation que seules la débrouille du système « D » et une certaine fierté des militaires arrivent encore à masquer aux yeux des Français. Pourtant les auditions et les rapports des commissions parlementaires de la Défense sont clairs et mériteraient d’être mieux connus des Français; or, leur contenu est malheureusement trop rarement diffusé par les médias.

50% des matériels indisponibles, des équipements majeurs de 30 à 50 ans d’âge, leur remplacement étant réalisé au compte-gouttes, un niveau d’entraînement en-dessous des normes de l’OTAN, des effectifs insuffisants pour conduire les missions confiées dans de vastes zones d’intervention et assurer des relèves régulières, sans user nos forces de manière accélérée, telles sont quelques-unes des faiblesses de notre armée.
Les opérations extérieures, souvent longues et toujours complexes, exigent du personnel et une diversité de moyens en quantité suffisante que nos armées ne possèdent plus à force de coupes régulières depuis 30 ans. Les nouveaux matériels sont mis en service au mieux 5 à 10 ans après la date initiale prévue et cela en nombre trop réduit. C’est ainsi que, au rythme actuel des livraisons prévu par la loi de programmation militaire de l’hélicoptère de transport NH 90 (29 sur 6 ans), nous aurons encore en 2025 des hélicoptères de transport Puma qui auront 50 ans d’âge !

De tout temps, une France forte s’est appuyée sur une Défense solide

L’analyse de l’Histoire et de l’actualité que devraient faire les responsables politiques de tous bords les conduirait à tirer rapidement la conclusion que le renforcement de la Défense, institution à bien des égards exemplaire, loin d’être un fardeau pour la Nation, est un élément essentiel de sa survie, non seulement en temps de guerre mais également en temps de paix.

Les leçons de l’Histoire

Chacun retiendra des commémorations de 2014 que la France a payé très chèrement son impréparation à la guerre et son refus de se donner les ressources financières nécessaires pour construire un instrument complet et cohérent avec sa politique étrangère. Inversement, seule une armée puissante a permis à notre pays de retrouver son indépendance, son influence et son rang parmi les grandes nations.

La situation internationale

La situation internationale, notamment à l’Est et au Sud de l’Europe, n’a jamais été aussi instable et explosive depuis la fin de la guerre froide.
Comment la France peut-elle ne pas s’impliquer dans des conflits qui se déroulent sur les rives de la Méditerranée, au cœur de pays dans lesquels elle a des intérêts et des responsabilités liées à son histoire ?
Faut-il rappeler que 200 000 Français vivent en Afrique subsaharienne et qu’elle a le devoir de les protéger ou, au minimum, de les évacuer quand ils sont menacés ?
Enfin, peut-elle ignorer le conflit israélo-palestinien alors qu’elle déploie 900 soldats au Liban et qu’en outre, vivent sur son sol les deux communautés religieuses – juive et musulmane – les plus importantes d’Europe ?

La situation intérieure de la France

La France souffre de deux maux qui, s’ils ne se résorbent pas, la conduiront rapidement à la catastrophe : la désindustrialisation et l’implosion de la cohésion nationale. Les deux sont liés dans la mesure où un fort dynamisme économique, créateur de richesses, contribuerait à réduire le chômage et à redonner la fierté, l’ambition et le goût du succès aux Français, bref, à renforcer leur cohésion.
A cet égard, l’industrie de Défense constitue un secteur économique particulièrement dynamique, de haute technologie, exportateur et peu délocalisable. Son développement et l’accroissement des exportations sont liés aux investissements consentis par l’Etat à ce secteur. Pour ceux qui estiment que la France ne doit pas se transformer en marchand de canons, disons simplement que les matériels exportés par la France contribuent largement au développement de technologies « duales », c’est-à-dire ayant des applications civiles, dont bénéficient tous les Français.

Par ailleurs, qui ne voit pas que l’armée est un outil d’intégration et de formation particulièrement efficace de jeunes Français en voie de marginalisation? L’exemple, unique au monde, de la Légion étrangère, comme plus généralement celui des armées, rappelle clairement comment la fierté d’appartenance, l’exigence de discipline, le sens de la mission, le goût de l’effort et du travail bien fait, mais surtout le respect de soi, de l’autre, des règles, des biens et de la France, contribuent à éduquer pour intégrer puis assimiler des jeunes très différents, et souvent vivant en marge de la société, tout en facilitant l’épanouissement de leurs talents au service de la collectivité.

Quand les parlementaires rédigent un communiqué commun dans lequel ils assurent qu’ils vérifieront chaque année la bonne exécution de la loi de programmation militaire (LPM), ils assument les responsabilités que leur ont confiées leurs électeurs. Ils doivent aujourd’hui être convaincus qu’il faut faire mieux que respecter cette loi pour redresser au plus vite un pays malade du déséquilibre mortifère entre les dépenses consacrées aux missions régaliennes qui sont négligées au profit de celles liées aux fonctions administratives et sociales.

LA REDACTION




Triomphe 2014 à Coëtquidan – 19 juillet

7072014

AFFICHE AVEC LOGO

L’EPAULETTE sera une nouvelle fois présente au Triomphe : stand près du Musée du Souvenir, participation aux cérémonies,…

La veille, le président national, le GCA (2s) Hervé GIAUME, s’adressera aux futurs officiers de recrutements tardifs (OAEA et Rang).

Les documents joints vous en diront plus :

fichier pdf DépliantTriomphe 2014 final Web fichier pdf Plan activités triomphe 2014




Dossier 6 juin : 70ème anniversaire du Débarquement en Normandie

2062014

commemorations_2014_logo_fr

La présidence de la République a diffusé un dossier de presse assez complet sur le sujet.

Il est accessible ici : fichier pdf 6 juin1944




Chronique historique : 4 février

4022014

facebook Le logo de Facebook

4 février : sainte Véronique. sainte patronne des photographes et cameraman (ECPAD, DICOD, SIRPA). Durant la Passion, Véronique (« vraie image ») a osé s’approcher du Christ peinant sous la croix, malgré les soldats qui le gardaient, pour essuyer son visage avec un linge. Celui-ci est resté imprimé sur le tissu.

4 février 1536 : signature d’une alliance franco-ottomane. François 1er et Soliman le Magnifique signent les Capitulations chacun pensant porter un coup mortel à leur ennemi commun, le Habsbourg Charles Quint. L’alliance fait scandale car pour la première fois officiellement, l’intérêt de l’Etat prime sur la solidarité religieuse et conduit entre autre François 1er à permettre à la flotte ottomane de faire relâche à Marseille pendant plusieurs mois. Si l’alliance de revers sert Soliman dans sa marche vers Vienne, elle ne se révèle en revanche d’aucune utilité tactique pour les Français si ce n’est leur accorder la charge de protéger les chrétiens d’Orient.

4 février 1945 : conférence de Yalta. Roosevelt, Churchill et Staline anticipant la chute du IIIème Reich, préparent l’après-guerre et se partagent le monde en zones d’influence.

4 février 1969 : première mise en réseau d’ordinateurs par ARPANET. Le réseau qui va devenir Internet débute par la mise en réseau de 4 ordinateurs d’Universités américaines. Les crédits de recherche proviennent de la DARPA (defense advanced research projects agency) dont l’homologue français, s’il fallait comparer, pourrait être la DGA (délégation générale pour l’armement). 

4 février 2004 : lancement de Facebook.(Harvard – Etats-Unis). L’étudiant Mark Zuckerberg créé un trombinoscope interactif en ligne pour son université. Le succès est immédiat et gigantesque. Aujourd’hui, près d’1 milliard de comptes sont actifs dans le monde. Facebook est le deuxième site le plus fréquenté derrière google. La quantité de données personnelles stockées sur les serveurs de Facebook explique l’intérêt de la NSA (National Security Agency)  comme l’a révélé tout dernièrement Edward Snowden à travers l’affaire PRISM.







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles