• Accueil
  • > Recherche : gel du recrutement osc

Les temps deviennent durs!

29102012

Il n’est pas nécessaire d’être visionnaire pour imaginer qu’une armée de Terre à 72% de contractuels constitue une proie tentante quand se profilent les vaches maigres.

Les premières victimes de ce serrage de boulons sont, il fallait s’y attendre, nos lieutenants OSC (officiers sous contrat) qui voient s’évanouir temporairement (?) toute possibilité d’intégration sauf à attendre et espérer…un grade de capitaine!

Les temps deviennent durs! dans ACTUALITE vache-maigre
Lire la suite… »




Triomphe 2011: premières images (actualisé)

24072011

triomphe20111.jpg

De retour d’un « Triomphe » épargné par la pluie…

Prestations réglées « au cordeau » comme d’habitude. Présentations des promotions remarquables de qualité et de rigueur. Remise des prix, en présence du Ministre,  au cours de laquelle l’Epaulette aura encore distingué d’un sabre les majors EMIA, EAM-CTA, OSC des 3 filières (encadrement, spécialiste et pilote)… et d’une dague le major étranger (Togolais cette année) de l’EMIA.

Emotion assurée pendant la cérémonie de nuit avec le baptême de la « Bigeard » particulièrement « portée haut » par le discours du Ministre (Lorraine oblige!). insignebigeard.png

Un stand de l’Epaulette armé par une belle « brochette » d’officiers de nos origines et qui a bénéficié d’un bon taux de visite.

Bref un beau « Triomphe 2011″ qui dans la foulée du Cinquantenaire de l’EMIA aura marqué une grande année pour les recrutements internes et contractuels.

Un point gris (pas noir!): la présentation de l’Epaulette aux officiers du stage « Maison mère » et aux OSC du 4e bataillon de l’ESM. L’intervention en début d’après-midi du vendredi est peu efficace car elle intervient à un moment et dans un contexte peu favorables… A maintenir?

(Nota: le président n’étant pas présent au Triomphe pour faire un reportage photo, le court album joint n’a pas la prétention de couvrir l’ensemble des activités de la journée. Il se réduit à quelques coups d’oeil jetés ici et là dans des moments de disponibilité…)

Pas de droits sur l'album 238409



Dans la continuité

24052011

aconcagua2.jpg

Depuis 2 ans nous avons fait le choix d’articuler nos AG autour d’une table ronde.

Cette solution semble recueillir un large écho favorable. Elle permet notamment de porter des sujets d’actualité et de les soutenir par des interventions de haut niveau qui contribuent à valoriser les positions et actions de l’Epaulette.

Nous conserverons ce principe en 2012 où, après la participation des associations d’officiers au « dialogue social » en 2011 (débat en rebond au plus haut niveau de nos institutions et auquel nous allons participer), nous aborderons la place et l’avenir des recrutements internes (auxquels la DRHAT assimile les OSC « activés »).

Ce moment fort sera précédé par l’établissement d’un mémoire de propositions largement diffusé à l’automne 2011 dans les sphères civile et militaire. 

Ce travail de fond nécessitera des approches variées: historique, technique et administrative mais aussi sociologique voire philosophique! 

Ce large éclairage impose une large participation et l’identification de compétences solides.

N’hésitez donc pas un instant à envisager de participer!




Lendemain de rendez-vous

17032011

Nous avons été reçus hier par le contrôleur général responsable RH au sein du cabinet du Ministre. Cette entrevue courtoise nous a apporté deux satisfactions: la première celle de pouvoir porter la voix de l’Epaulette en un lieu de décision, la seconde de constater que nos préoccupations et propositions sont en phase totale avec celles du ministère. Les points soulevés par ailleurs dans ce blog, dans la revue, lors de l’AG ainsi que les échos recueillis d’autres sources montrent que le besoin d’expression par le biais d’un dialogue interne « revisité » constitue aujourd’hui un sujet d’actualité majeur.

Le texte publié ci-dessous constitue un extrait des positions de l’Epaulette rapportées au cabinet du Ministre. Les adhérents de l’Epaulette auront accès à l’intégralité du contenu par l’intermédiaire de nos correspondants locaux (présidents de groupement, correspondants de formation d’école ou secrétaires de promotion).

Lire la suite… »




Perspectives tribales…

7022011

Certains comprendront d’emblée le clin d’oeil de mon titre. Pour les autres se reporter à certains commentaires de ce blog.

Lors de son intervention à l’Assemblée générale de samedi, le CEMAT a évoqué sa vision de l’avenir de la formation des sous-officiers. Il considère la filière EVSO comme une survivance de la période de la conscription, au cours de laquelle il n’était pas possible de satisfaire le besoin en encadrement sur la seule ressource du contingent. Il fonde également sa conviction de la pertinence de cette approche sur les exemples d’autres armées occidentales et de la Légion étrangère, dans lesquelles les sous-officiers sont issus des militaires du rang. Cette logique vaut totalement si on la limite à la transition de militaire du rang vers sous-officier. Elle pose problème si l’on souhaite défendre dans le même mouvement la spécificité française du recrutement interne officier sous son modèle actuel.

perspective.jpgEn effet, dans son exposé le CEMAT a fixé comme réaliste une cible de 70% des sous-officiers issus du rang et estimé que cet objectif devait présenter une certaine symétrie avec le recrutement des officiers.

Si ce modèle offre une rigueur incontestable de sélection sur la base de compétences professionnelles vérifiées par l’expérience opérationnelle, il conduira mécaniquement à une profonde modification de la structure du corps des officiers. Il pourrait sonner la fin du recrutement EMIA sous sa forme et son périmètre actuels. En contre-partie les origines OAEA et Rang s’en trouveraient, au moins quantitativement, valorisées.

En effet, sauf à durcir inutilement la sélection de nos militaires du rang sur la base de critères de culture générale compatibles avec un potentiel officier, le volume d’accès à l’EMIA à partir de cette origine devrait stagner à une dizaine de candidats par an (2 élèves-officiers d’origine EVAT ont rejoint la 50e promotion de l’IA). Dans le même temps, la réduction drastique de la filière EVSO aurait les mêmes conséquences mécaniques sur le vivier de candidats. Dès lors quelles perspectives pour une EMIA à 25 ou 30 élèves par an? Le retour à une ESMIA au sein de laquelle les IA, à l’image de ce qui se passe dans la Marine et l’armée de l’Air seraient réduits à quelques unités? Cette solution semble dans l’air du temps. Elle répondrait de plus à l’esprit de la RGPP qui interdit la création de nouveaux corps statutaires - je parle d’esprit car on reste là dans la cadre du COA- et vise surtout à  réduire le nombre des parcours (voir l’avenir des CTA dans un billet à venir).

Pour ce qui concerne les recrutements OAEA/S et Rang, ils pourraient être rendus plus attractifs par un volume à la hausse, mais souffriraient de la même baisse de potentiel pour accéder aux emplois d’officier supérieur, voire de commandant d’UE.

Resterait à régler le problème du maintien de la sélectivité de l’accès à l’ESG (ex CID), soulevé par le CEMAT lors de son audition par la commission de la Défense de l’Assemblée (voir billet du 01 nov. 2010). Je rappelle le risque évoqué: un nombre de places proche du nombre de candidats directs, débouchant sur une forme de sélection par la seule origine. Là,  pas de difficulté apparente pour élargir le vivier des candidats à partir des OSC activés qui, de plus et du fait de leur âge, ne concourraient pas, sauf à la marge, avec leurs camarades directs pour les temps de commandement de chef de corps et pour l’accès au généralat. On ferait d’une pierre deux coups: sélectivité renforcée et attractivité maintenue, voire améliorée, pour les Saint-Cyriens.

Je reste convaincu que ces orientations prévisibles, en creusant les écarts entre les différentes origines des officiers, se montreraient à terme contreproductives quand bien même elles correspondraient à des solutions cohérentes apportées à des contraintes de gestion. Elles priveraient certainement notre armée de Terre de valeurs héritées de son modèle historique de promotion interne en le réduisant progressivement à un ersatz ou succédané.

Ce sont là typiquement les sujets sur lesquels l’Epaulette fera entendre sa voix lors des différents entretiens qu’obtiendra son Président. J’invite également les uns et les autres à conduire ces réflexions « prospectives » pour alimenter, sans esprit de polémique, un argumentaire solide à l’appui de nos interventions. (JFD)




Bonnes nouvelles?

4112010

bonnenouvelle.jpg(Actualisé 05/11) Dans la « foulée » des propos du CEMAT relatifs aux voies internes et contractuelles (voir billets précédents), l’Epaulette suit avec un intérêt renforcé toute information précisant les tendances et les futurs contours de nos recrutements. Ainsi, dans une note récente (28 oct.) adressée « pour validation » à la DRH/MD, la DRH/AT aborde la mise en oeuvre du recrutement sur titre à l’EMIA et fixe des objectifs de flux pour 2011.

Ces données ne constituent en l’état que des propositions. Elles sont donc à considérer et à exploiter avec un minimum de réserve.

Lire la suite… »




Un peu de tactique

1112010

ordregraphique.jpgTexte modifié en vue de constituer l’éditorial de la prochaine revue (172).

Nous l’avons tous constaté, à plus ou moins de frais, en exercice ou dans la réalité, la fragilité d’un dispositif se situe souvent aux limites et dans les intervalles. Les mesures de coordination et celles visant à limiter les discontinuités dans le temps et l’espace sont au cœur de tout bon OPSORDER (ordre d’opérations).

J’ai, comme beaucoup, apprécié le discours de notre CEMAT, tant lors du GRAT 2010, qu’au cours du séminaire des présidents d’officiers ou à l’occasion de son audition par la commission de la Défense nationale du 20 octobre dernier. L’effort annoncé sur les recrutements internes et contractuels des officiers confirmerait la reconnaissance de la valeur de nos origines. Dont acte, réjouissons-nous. Mais restons prudents.

Je cite ses propos. (vous reporter aux liens de ce blog pour retrouver l’intégralité du discours du CEMAT prononcé à l’Assemblée)    

Lire la suite… »




Quel avenir pour l’EMIA?

19102010

pointinterrogation.jpg Ce titre peut sembler pour le moins iconoclaste venant du Président de l’Epaulette.

 Notez cependant qu’il ne dépeint cet avenir ni en blanc ni en noir, mais ouvre simplement une réflexion qui me semble aujourd’hui fondamentale. (Voir également billet du 9 oct.)

Pour aborder ce sujet d’actualité, revenons à quelques constats et questions élémentaires. (  actualisation de détail le 19/10) 

Lire la suite… »







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles