• Accueil
  • > Recherche : drhat concours resultat emia

Tableau de colonel 2013

31122012

Le tableau d’avancement au grade de colonel des officiers brevetés de l’armée de Terre montre une bonne « tenue » des officiers issus de l’EMIA.

Le volume et les choix jeunes ne mettent pas en évidence d’ostracisme concernant cette population.

Pour  autant cette situation ne constitue pas une tendance pérenne.  En effet, depuis le nouveau concours EDG (école de guerre), les semi-directs sont pratiquement exclus de la filière SI (sciences de l’ingénieur) pour l’accès à laquelle il faut être titulaire d’un diplôme d’ingénieur. Cette barrière s’est traduite depuis trois ans par une baisse de 50% des admis semi-directs (de 30 à 15 stagiaires – chiffre moyen). Un constat identique vaut pour les CTA (corps technique et administratif) qui n’ont aucun candidat admis depuis 3 ans du fait de la spécialité sciences administratives réservée aux seuls commissaires (5 admis cette année à l’EDG). On constate enfin une montée des OSC-activés dans les résultats à l’EDG: 5 parmi les 15 admis de la session 2013. Leur âge élevé constitue pour eux un handicap pour l’avancement tant que le « bigramme » restera déterminant.

Ces baisses auront un effet mécanique sur les tableaux à venir…qui eux mêmes subiront les conséquences des déflations prévues (17% en moyenne en 2013…alors qu’aux « Affaires étrangères » le taux de progression des fonctionnaires, toutes catégories confondues  augmenterait de près de 30% – source VA à vérifier ?).

On peut également noter le signe annonciateur de tensions à venir que constitue le différentiel entre le tableau de colonel (77 postes en 2013) et les admis du COA (corps des officiers des armes) à l’EDG en 2013 (90 places).

Peut-on envisager à terme une corrélation brevet-grade de colonel, difficile à imaginer dans le courant actuel? Qui seront les heureux bénéficiaires de cette nouvelle situation de breveté lieutenant-colonel? Que deviendront-ils?

Une piste parmi d’autres pourrait se dessiner si on en croit les récents admis à l’EDG qui, lors de l’entretien avec la DRHAT, se seraient vu proposer une orientation « plutôt chef de BOI ou plutôt chef de corps » (information obtenue auprès de futurs stagiaires, mais non recoupée avec la DRHAT)

Bonne année malgré tout!

(Cliquer sur les graphiques pour les agrandir)

Tableau de colonel 2013 dans INFOS colonel-300x196

 

 

 

 

 

 

 

ia-nommes-300x196 dans REFLEXIONS

 

 

 

 

 

 

 

cyr-nommes-300x196

 

 

 

 

 

 




Là où il y a une volonté…

17062011

millau.jpg

Quitte à remuer le couteau dans la plaie, je reviens sur le fond de mon éditorial de la revue 173 qui m’aura valu quelques retours amers de l’administration centrale.

J’y écrivais que la gestion concrète du quotidien offrait parfois des contre-exemples aux discours tenus. M’éloignant un peu du cadre de la stricte GRH, je retiendrai deux illustrations récentes de ce constat touchant l’EMIA et sa préparation.

La première concerne le Conseil de perfectionnement. Plus de président depuis la fin de mandat du GDI Cavan…Où se cache donc le successeur ? Faut-il voir là la preuve d’un désintéressement des officiers généraux candidats potentiels à ce poste ou celle de l’inutilité de cette structure aux yeux de certains? Ce point sera évoqué lors de notre prochaine rencontre avec la DRHAT.

La seconde m’est apportée hier par un officier engagé dans la préparation aux concours et examens ouverts aux « semi-directs » (EMIA et OAEA notamment). Son constat portant sur un effectif significatif en nombre et quant à sa  couverture régionale est sans appel. Là où les cadres de contact et le commandement local ou régional s’investissent les résultats d’admission à l’EMIA vont de 25 à 35%. Quand les candidats sont laissés entre les seules mains du CNED… 2,5%. Ce dernier cas semblant malheureusement le plus répandu!

Ces deux exemples avec leurs limites et leurs évidences posent la question de la volonté rélle de promouvoir ces origines et de mettre en oeuvre une politique efficace de sélection des meilleurs sous-officiers et EVAT.

Les efforts et résultats d’isolés et de petites équipes motivés ne constituent pas cette politique. L’Épaulette s’est donc engagée dans ce chantier pour soutenir et relayer ces initiatives locales et contribuer par ses contacts et « interpellations » à la relance de la « RH de commandement ».




Bons indicateurs (et moins bons!)

20112010

evaluation270.jpg Alors que se profilent la fin d’année, l’assemblée générale de 2011 et avec elle deux ans de présidence de l’Épaulette, un bilan « en cours de mandat » (tout dépendra du prochain vote du CA!) me  semble utile, tant pour moi que pour vous. Je ne céderai pas à la facilité d’un classique: « D’où venons-nous, où sommes-nous et où allons-nous? ». Je préfère les chiffres, parfois brutaux, certains peu flatteurs, d’autres réconfortants, mais au moins incontestables sous réserve d’être analysés avec un minimum de pertinence.

Comme je l’ai répondu à l’un d’entre vous dans un récent commentaire, quelle que soit l’appréciation que nous pourrons porter sur nos actions, je garde une certitude: « Il faut toujours mieux hisser les couleurs que baisser pavillon! »

Ce point de situation constituera -entre autres activités- mon exercice du week-end. A lundi!

Lire la suite… »







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles