• Accueil
  • > Recherche : association epaulette

Journée CAP2C 2019 au MEDEF : une nouvelle réussite !

15032019

 La journée annuelle d’information « Cap vers une 2e carrière » (CAP2C) 2019, s’est tenue le 13 mars au siège du MEDEF, près de l’école militaire. Cette journée, organisée chaque année en début d’année par les associations des officiers des trois armées en coordination avec le Comité de liaison défense auprès du MEDEF, est destinée aux officiers des trois armées et des services ayant le projet de quitter à terme l’institution militaire. Grâce au concours d’une cinquantaine d’intervenants, des DRH d’armées et de Défense-Mobilité, elle a apporté aux 165 participants une information exhaustive sur la reconversion dans le secteur civil et les démarches liées à ce projet. Elle a surtout mis à l’honneur des reconversions réussies et les moyens de s’y préparer.

Un café d’accueil dans le hall du MEDEF a précédé l’ouverture à 08h15 par le CES de Chaignon, secrétaire général du CLD MEDEF, et le vice-président de l’AEA avant de répartir les auditeurs dans trois sites pour dialoguer avec leurs DRH d’armée. Le dispositif de reconversion a été ensuite présenté par le lieutenant-colonel Valérie Lefèvre (Défense Mobilité). Après la pause, les candidats, répartis en 4 groupes d’âge et un groupe OSC, ont pu écouter les témoignages de camarades récemment reconvertis.

Un buffet dans le hall du MEDEF leur a ensuite permis de rencontrer et partager leurs projets avec les intervenants et les accompagnateurs des associations avant la table ronde de l’après-midi :

« Profils recherchés et mode de recrutement » réunissant 4 dirigeants issus de cabinets RH ou de l’entreprise (Sogetrel, AIMS, CMA-CGM, Adisseo) animée par Henri Aussavy (La Saint-Cyrienne).

Enfin, les participants ont pu suivre deux ateliers de leur choix, assurés par d’anciens militaires ayant une forte expérience à partager, parmi les 5 filières suivantes : entreprises de défense

et sécurité, grands groupes hors défense, PME/PMI/ETI, entrepreneuriat, monde associatif.

Le président de l’AEN a conclu à 17h00 cette journée, riche et dense, au nom des associations d’officiers de la plateforme CAP2C en remerciant tout particulièrement le MEDEF, partenaire de l’évènement, pour son accueil et son soutien actif  dans la réussite de cette journée ainsi que TEGO, soutien historique de CAP2C et La France Mutualiste qui lui a apporté son concours

financier. Ce format est illustratif du partage  des rôles entre acteurs de la reconversion des officiers.

Pour capitaliser et poursuivre leur parcours de rebond professionnel, les candidats, présents ou non, peuvent, en synergie avec la MRO de Défense Mobilité, prendre contact avec leur association qui sera heureuse de les accueillir, de leur apporter son expertise et les aider à constituer leur réseau professionnel. Parmi les ateliers annoncés, retenez une soirée Groupe AXA consacrée aux métiers de l’assurance à Paris le 4 juin prochain.

Pour toute information, consultez le site CAP2C : http://cap2c.org ou celui de L’Épaulette : www.lepaulette.com




Hommage national au LCL Beltrame

28032018

Sur la base des informations parcellaires et tardives reçues, largement distillées sur les réseaux sociaux par des sources multiples, la cérémonie d’hommage national au colonel Arnaud Beltrame aura lieu mercredi 28 mars 2018 aux Invalides et sera ouverte au public (dans la mesure des places disponibles – accès par la place Vauban).

Le lieutenant-colonel, qui s’est substitué à une otage, sera promu au grade de colonel à titre posthume.

Le parcours choisi doit permettre à tous ceux qui le souhaitent de s’associer à cet hommage. Le départ du cortège funéraire sera donné depuis la place du Panthéon, mercredi 28 mars à 10 heures. En silence, il traversera le boulevard Saint-Michel, les quais de la rive gauche jusqu’au pont Alexandre III avant de rejoindre l’Hôtel des Invalides.

La cérémonie sera placée sous l’autorité du président de la République . Après les honneurs au drapeau puis le passage en revue des troupes, Emmanuel Macron prononcera l’éloge funèbre.

Lors de la remise de décoration, Arnaud Beltrame sera élevé au grade de commandeur de la Légion d’honneur (il avait été fait chevalier en 2012).

Vous pouvez marquer un hommage fraternel en étant présent sur l’esplanade des Invalides le long de l’avenue Gallieni, à partir de 10H45.

Le président de L’Epaulette représentera l’association à l’hommage, cour des invalides. Les associations et promotions, selon nos informations, seraient accueillies par la DMPA à la grille de la cour d’honneur des Invalides avant 11h00.




Souscription ASAF : un film sur la transmission des valeurs militaires

16032017

ASAF

 

L’Epaulette soutient le projet d’une cinéaste courageuse et talentueuse, Cheyenne-Marie Carron (son site : www.cheyennecarron.com), de réaliser un film  sur la transmission des valeurs militaires entre générations.

Une souscription a été lancée par l’ASAF (voir son site : www.asaf.fr) pour participer au financement collaboratif du film.

Le flyer joint vous donnera les détails : fichier pdf ASAF Ch Carron_flyer_appel_aux_dons_film_a_jamais_fidele

Nous vous encourageons vivement à participer à cette démarche, soutenue par plusieurs associations, et ce d’autant plus que son prochain film portera également sur une thématique chère au coeur des soldats.

 




Décès du général de corps d’armée(2s) MOLINIER, ancien président national de l’Epaulette

30092016

NM

Nous apprenons avec beaucoup de tristesse le décès du GCA (2s) Norbert Molinier, président national de L’Epaulette de 1988 à 1993 à l’âge de 89 ans.

Commandeur de la Légion d’Honneur, le général Molinier a commandé l’EAT de 1979 à 1982, a été Inspecteur du Train de 1984 à 1987 avant de prendre la présidence de notre association dont il a été  un adhérent militant et infatigable.

Ses obsèques auront lieu le mardi 4 octobre à 10h30 en l’église du Sacré-Cœur, rue de la Fuye à TOURS.

Le général Molinier a exprimé un ultime souhait :  « ni fleurs, ni couronnes ».




ÉDITORIAL de la revue de septembre 2016 : Cérémonies du Triomphe et volontarisme associatif

14092016

Revue 194

Couverture du N° 194 de la Revue – septembre 2016 – à paraître

EDITORIAL DU PRESIDENT

De retour des Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan pour les cérémonies du Triomphe, je suis partagé entre deux sentiments :
• Heureux et fier d’avoir pu rencontrer et féliciter les promotions EMIA (les sous-lieutenants de la promotion Lieutenant Nungesser qui vont rejoindre leurs écoles d’application avant de retourner dans la vraie vie du corps de troupe et les officiers-élèves de la nouvelle promotion Colonel Michel Vallette d’Osia), les officiers sous contrat de la promotion capitaine Erwan Bergot (notamment en remettant un sabre aux majors
des OSC Encadrement, des OSC Spécialistes et des OSC Pilotes) ou encore le stage des officiers de recrutement semi-tardif et tardif (OAEA et Officiers Rang).
Un grand bravo à toutes et tous pour le travail accompli, pour avoir eu la volonté de se lancer dans ces cursus et avoir ainsi « l’audace de servir » l’armée et la nation comme officier. N’oublions pas que nos recrutements représentent 70% des officiers de l’armée de Terre qui servent avec notre belle devise chevillée au corps « Le travail pour loi et l’honneur comme guide ».
• Peiné et préoccupé par la tragédie qui s’est déroulée sur la promenade des Anglais à Nice (mon fief familial) et à Munich. Comment faire face à ces actes de terrorisme d’une lâcheté et d’une barbarie qui
posent question sur les ressorts de cette violence bestiale et nous renvoient à nos faiblesses ? Quelles mesures de vigilance adopter pour contrer efficacement ces terroristes dénués de tout respect de la vie ?
Nos forces armées sont-elles bien utilisées sur le terrain ? Malgré le sens aigu de la mission et l’abnégation de nos soldats de tous grades, l’usure très sensible de nos unités dans le cadre de l’opération Sentinelle et ses effets sur nos capacités et nos missions opérationnelles sont-ils réellement perçus par nos responsables politiques ?

Etant d’un optimiste volontariste, je veux garder en tête les images de ces belles et émouvantes cérémonies du Triomphe : l’adoubement des recrutements semi-tardifs et tardifs, les démonstrations sur le
Marchfeld, les chants des promotions de Saint-Cyr et de l’EMIA, le remarquable défilé de la promotion Nungesser, l’engagement, dans la simplicité et le sérieux, de nos OSC.

J’en profite pour saluer et remercier le général Blachon, commandant les écoles de Coëtquidan pour son approche toujours positive des affaires, pour sa disponibilité et la simplicité dans les rapports avec
ses interlocuteurs, mettant ainsi beaucoup de sérénité au sein de ce beau creuset de formation des officiers.

Le dossier de ce numéro porte sur l’implication des armées dans la sécurité civile et présente le Service civique. On oublie qu’au sein de la sécurité civile, qui désigne l’ensemble des moyens mis en oeuvre
par un Etat pour protéger ses citoyens en temps de guerre comme en temps de paix, de nombreux militaires y servent. Le Service civique, redéfini par la loi du 10 mars 2010, est destiné aux 16 à 25 ans. Deux réalités totalement différentes, souvent mal comprises par beaucoup d’entre nous, qu’il est bon de clarifier.

Enfin, le dossier des APNM demeure dans l’actualité avec la parution fin juin du décret modifiant l’organisation de la concertation des militaires (CSFM) et la publication des décrets d’application le
20 juillet 2016. L’avenir nous dira si L’Épaulette a eu raison de soutenir la création de l’APNM APRODEF dès février 2016. Notre unique objectif est que l’armée de terre puisse prendre toute la place qui lui revient au sein du futur CSFM. Le premier défi que nous devons relever ensemble est de gagner la bataille des effectifs. Je me tourne donc vers nos adhérents d’active et sous ESR pour leur demander d’exprimer au siège de L’ÉPAULETTE leur adhésion à APRODEF (cela ne leur coûtera rien puisque le montant de l’adhésion est compris dans la cotisation à L’Épaulette). Cela permettra à APRODEF de remplir les conditions
d’éligibilité pour pouvoir siéger au CSFM, la concrétisation de son nouveau format devant se faire à court terme.

Notre volonté, au travers d’APRODEF, est de pouvoir venir en appui du commandement pour défendre la condition militaire vis-à-vis des décideurs et attirer l’attention des responsables politiques sur
la « surchauffe » actuelle d’emploi de nos forces entre missions intérieures et opérations extérieures. Nous menons déjà une réflexion sur ces thèmes importants, mais nous avons aussi besoin du soutien de nos
adhérents à l’image des démarches adoptées au sein des autres armées.

Partageons ensemble la conviction que les associations telles que L’Épaulette ou APRODEF demain apportent une contribution loyale et désintéressée pour expliciter et défendre auprès des dirigeants et
de la société civile, la place que tient l’ensemble de la communauté militaire au sein de la Nation et sa spécificité.
Bien fidèlement et bonne rentrée.

Général de corps d’armée (2s) Hervé Giaume, président national de L’Épaulette




Aide à la reconversion : un pré accord de partenariat entre CAP2C et l’association Implic’Action

16072016

IPL

Le général (2s) Hervé GIAUME, président de l’Epaulette et de la plateforme CAP 2ème Carrière, a signé le 12 juillet au CNA une convention de partenariat avec le le général (2s) Jean Paul Michel, président d’Implic’Action, réseau interarmées dédié à l’aide à la reconversion des militaires de tous grades.

L’objectif est de mutualiser des actions communes dans un esprit réseau.

Implic’Action est implanté sur tout le territoire national et intègre des civils, chefs d’entreprise et personnes en recherche de poste.

IMG_7495




Carré des officiers – Triomphe des écoles de Coetquidan – 23 juillet 2016

16072016

Triomphe

Le Triomphe des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan se tiendra le samedi 23 juillet. Les stands ouvriront au public à 10h et fermeront à 20h.

L’Epaulette sera présente au sein du « carré des officiers » implanté à proximité du FILM (festival du livre militaire) tout près du Marchfeld.

Pour rappel, la conférence « Les associations au service des Ecoles » débutera à 16h.

Pour ceux qui souhaitent renouer avec l’école, maison-mère des officiers de l’armée de Terre et assister à cette manifestation, il est impératif de procéder à une  en ligne sur la plateforme suivante https://prive.st-cyr.terre.defense.gouv.fr/index.php/inscription-individuelle-pour-le-triomphe-2016 .

Cette inscription, individuelle, générera une fiche d’accès que vous devrez avoir avec vous le jour du Triomphe.

Elle est obligatoire pour toute personne souhaitant accéder au site (personnel des écoles, visiteurs, exposants).

 




Débat sur la représentation des militaires : APRODEF, une mise en route progressive

12072016

APRODEF, une mise en route  progressive.        

Outre les articles consacrés par l’Epaulette à son soutien à l’émergence d’une APNM à dominante Terre, la lecture du dossier du Casoar d’avril 2016, sur les APNM, rend compte d’une appropriation difficile de ces associations au sein de l’armée de Terre.

A l’inverse, la consultation des supports de communications officiels et des sites d’APNM déclarées de la Marine (APNMarine) et de l’armée de l’Air (APNair) montre au contraire une stratégie de présence et une volonté forte d’investir ce nouveau domaine, prescrit par le législateur,avec des moyens modernes et des approches claires.

Les effectifs d’APRODEF croissent régulièrement chaque jour.

Merci aux officiers, sous-officiers et MdR qui nous ont déjà rejoints.

Pour le moment, notre communication se limite à la lettre d’APRODEF ( la N°1 est parue dans la revue) et à des posts sur le blog de l’Epaulette (en soutien du développement d’APRODEF) dans l’attente d’un site en construction qui va rapidement porter les messages.

L’analyse critique ci-après revient sur les points-clés de ce dossier, un an après la parution de la loi sur les APNM.

les APNM en trois points

3 constats.

  1. Les APNM traitent uniquement de la condition militaire.
  2. Elles ont vocation à siéger dans un CSFM rénové, permanent, qui sera l’instance ministérielle de la condition militaire, sous la responsabilité de la DRHMD.
  3. Lors de la réunion des APNM avec  la DRHMD du 3 juin, il a été précisé que les APNM devraient avoir un ancrage d’armée.

3 réflexions.

  1. « La condition militaire est le souci premier de tout chef militaire à qui un pays confie ses enfants et son sort. À la fois représentants de la hiérarchie et membres éligibles d’une APNM, investis de par la loi de veiller aux intérêts de leurs subordonnés et de rendre compte de tout problème, les officiers peuvent être les moteurs du nouveau dispositif » (extrait du Casoar d’avril 2016). Les directions des personnels ou des ressources humaines de chaque amée ou service, investis de la mission de veiller à la condition de leurs personnels, devront être un interlocuteur privilégié des APNM. Mais le ministère (DRHMD) traitera directement les questions de condition militaire. Cela semble être dans la logique des réorganisations successives qui visent à enlever aux militaires des tâches jugées « hors leur cœur de métier » (on dénierait alors aux chefs militaires un des apanages de la fonction). C’est d’ailleurs l’analyse du G2S qui pointait la tendance à remplacer les militaires par des civils aux postes de responsabilité non directement liés aux activités opérationnelles.
  2. Il est prévu 16 places (sur les 61 du CSFM rénové) pour les APNM. Le CSFM (donc les APNM) aura comme interlocuteur principal le Ministre de la Défense. La DRHMD a constitué un bureau de 5 personnes pour gérer au mieux la montée en puissance des APNM.
  3. Les armées et services sont naturellement fiers (et parfois jaloux) de leurs particularités. L’ancrage d’armée peut signifier le respect des spécificités mais il peut aussi accentuer des divergences et ainsi assurer la nécessité d’arbitrage de la DRHMD. Une APNM ayant un ancrage d’armée et une représentation de services interarmées aura déjà en son sein une vision transverse et le sens du bien commun tout en respectant les spécificités de chacun.

3 Conclusions

  1. La condition militaire reste sous la responsabilité des chefs militaires qui pourront compter sur les APNM pour appuyer leurs démarches vis-à-vis du ministre de la défense.
  2. Si le sens du service et la connaissance des sujets de la condition militaire sont bien présents chez les personnels affectés au CSFM, les APNM seront un complément indispensable qui seront d’autant plus écoutés du MinDef qu’ils seront élus et représentatifs.
  3. Une APNM comme APRODEF sera certainement la mieux à même de conjuguer l’ancrage dans une armée, l’armée de Terre en l’occurrence, tout en ayant le souci de la réalité des services interarmées.

Général (2s) Paul Moreaux

Cellule Communication d’APRODEF

 







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles