Chronique historique : 16 août

16082019

16 août 1513 : bataille de Guinegatte (actuel Pas de Calais – aujourd’hui Enguinegatte).
Henri VIII Tudor a débarqué le 30 juin à Calais pour se joindre aux troupes menées par l’empereur Maximilien Ier de Habsbourg. La cavalerie française commandées par Louis Ier d’Orléans-Longueville et par Jacques II de Chabannes se laissent surprendre par les armées de la Sainte Ligue commandées par Thomas Wolsey
Cette bataille est surnommée Journée des éperons car la cavalerie française se serait servi plus de ses éperons pour manœuvrer que de ses armes pour combattre.
Louis Ier de d’Orléans-Longueville, Jacques II de Chabannes, Bayard et Jean IV d’Amboise sont faits prisonniers par les anglais et retenus à Londres.

16 août 1717 : bataille de Belgrade.
L’armée du prince Eugène de Savoie reprend Belgrade aux Turcs après un mois de siège et occupe la ville. La victoire est principalement due à un coup au but sur le magasin à poudre turc qui dévaste une partie de la citadelle et démoralise les défenseurs. Eugène saisit immédiatement l’occasion et procède à une attaque de nuit en menant lui-même l’une des charges. Belgrade retombera aux mains des Turcs en 1739.
Pour en savoir plus sur la vie incroyable d’Eugène de Savoie, lire la biographie que le général Antoine Bethouart lui a consacré « Eugène de Savoie – Soldat, diplomate et mécène ».




Chronique historique : 15 août

15082019

15 août 1638 : ancienne fête nationale française.
Le 15 août est resté la fête nationale française jusqu’à ce que le 14 juillet prenne le relais en 1880. Institué par Louis XIII en remerciement à la Vierge Marie qu’il avait demandé aux Français de prier pour protéger la France (face aux Espagnols) et de bien vouloir lui accorder un héritier (sa femme Anne d’Autriche concevra le futur Louis XIV après 22 ans de mariage). Louis XIII consacre le pays à la Vierge le 10 février 1638 mais choisit comme date commémorative la fête de l’Assomption.
C’est toujours la fête nationale des Acadiens.

15 août 1769 : naissance de Napoléon Bonaparte (Ajaccio – Corse).

15 août 1944 : débarquement de Provence (entre Cannes et Toulon). 94 000 alliés débarquent en Provence durant la première journée au cours de l’opération Dragoon dont l’armée B du général de Lattre de Tassigny. Un peu plus de 2 mois après le débarquement de Normandie, un deuxième front prend en tenaille les forces d’occupations allemandes.

15 août 1945 : discours de l’empereur Hiro Hito (Japon).
L’empereur Hiro Hito s’adresse à la population japonaise via la radio pour la première fois et annonce la capitulation des forces nipponnes. La situation étant désespérée, l’empereur annonce que « le temps est venu de supporter l’insupportable ».
La capitulation officielle n’aura lieu que le 2 septembre à bord de l’USS Missouri.




Chronique historique : 14 août

14082019

14 août 1678 : bataille de Saint Denis (Belgique actuelle).
Dernière bataille de la guerre de Hollande (1672-1678) dont le résultat est mitigé. Le traité de Nimègue vient d’être signé (4 jours plus tôt) et entérine une victoire militaire de Louis XIV sur les Provinces-Unies alliées au Saint Empire et à l’Espagne.
Cependant, prétextant qu’il n’en est pas officiellement informé Guillaume III d’Orange (Stathouder de Hollande et futur roi d’Angleterre) attaque les troupes françaises que commande le maréchal de Luxembourg (surnommé le Tapissier de Notre Dame pour avoir offert quantité d’étendards pris à l’adversaire). Si Guillaume perd deux fois plus d’hommes (4500) que Luxembourg, il oblige ce dernier à lever le siège qu’il faisait devant Mons. L’officialisation de la paix de Nimègue arrête les combats qui ne changeront rien à la victoire générale française.

14 août 1756 : bataille de Fort Oswego (Oswego – États-Unis actuels).
Le général de Montcalm donne l’ordre au marquis de Vaudreuil de prendre les forts de Chouaguen, Ontario et Pepperel qui, situés sur la rivière Oswego, contrôlent la côte sud du lac Ontario ainsi que la route vers la Louisiane. Vaudreuil assiège depuis le 13 juillet ces 3 forts avec 3500 Français et des alliés Indiens mais ne l’emporte qu’avec l’arrivée de son artillerie (9 août) qui oblige le colonel Littlehales à capituler le 14. Apprenant la capitulation de Littlehales, le colonel Web, appelé en renfort, rebrousse précipitamment chemin. Les forts sont rasés. C’est l’une des plus belles victoires françaises de la guerre de 7 ans au Nouveau Monde.

14 août 1844 : bataille d’Isly (actuel Maroc).
Le général Bugeaud remporte une victoire sur les troupes du sultan du Maroc, Abd Al-Rahman momentanément alliées à celles d’Abd el Kader qui résistent à l’implantation des Français dans la future Algérie.




Chronique historique : 13 août

13082019

13 août 1521 : prise de Tenochtitlan (actuelle Mexico).
Hernan Cortes prend la capitale aztèque après 3 mois de siège.

13 août 1704 : bataille de Höchstädt (Bavière).
Bataille qui durant la guerre de succession d’Espagne voit la victoire de l’Alliance (Grande Bretagne, Autriche et Provinces unies) commandée par le duc de Marlborough (John Churchill) et Eugène de Savoie contre le maréchal de Tallard et l’Électeur de Bavière.
Philippe V de Bourbon, petit-fils de Louis XIV vient de monter sur le trône d’Espagne et l’idée que France et Espagne soient dorénavant unies fait craindre au reste de l’Europe une hégémonie du roi-soleil. Jusqu’à présent, les armées de Louis XIV ont remporté toutes les batailles mais la défaite française à Höchstädt inverse la tendance et rejette les Français sur le Rhin.
Le maréchal de Tallard est battu pour avoir trop distendu son dispositif défensif et surtout à cause d’une myopie l’empêchant de bien distinguer l’appartenance des troupes sur le terrain. Il est fait prisonnier par Marlborough et ne sera libéré qu’en 1711.
Chez les Anglais, la bataille est connue sous le nom de Blenheim.
À noter, à nouveau le rôle important d’Eugène de Savoie aux côtés de Marlborough qui va devenir son ami personnel.

13 août 1937 : bataille de Shanghai (Chine).
Les troupes japonaises occupent la Mandchourie depuis septembre 1931 et multiplient les incidents avec les Chinois. L’un de ces incidents (7 juillet 1937) dégénère : le Japon déclenche alors une véritable opération aéronavale sur Shanghai avec un débarquement de troupes. Les combats sont très durs et les exactions commises annoncent celles de Nankin (décembre 1937 – février 1938).

13 août 1898 : bataille de Manille (Philippines).
Afin (entre autres mais principalement) d’élargir les débouchés économiques américains, les États-Unis déclarent la guerre à l’Espagne dont le pouvoir colonial déclinant laisse les mains libres à ses opposants à Cuba et aux Philippines. L’indépendantiste philippin, Emilio Aguinaldo, s’allie aux États-Unis pour vaincre les forces espagnoles, ce qui est très rapidement obtenu après la chute de Manille. Une  guerre larvée se poursuivra après le traité de Paris (décembre 1898) mais cette fois entre la République des Philippines et les États-Unis. Ceux-ci ne donneront l’indépendance à l’archipel qu’en 1946.

13 août 1961 : construction du mur de Berlin.
Pour endiguer l’émigration continue des Allemands de RDA (République démocratique allemande) et surtout de Berlin-Est vers la RFA (République fédérale d’Allemagne), un mur est construit autour de Berlin Ouest, isolant ainsi les trois zones d’occupation alliées (US,GB,FR) au milieu de la RDA.
Symbole de la guerre froide pendant presque 30 ans, le « mur de la honte » tombera le 9 novembre 1989 en prélude à la réunification de l’Allemagne, la fin du pacte de Varsovie et de l’URSS.




Chronique historique : 12 août

12082019

12 août 1687 : bataille de Mohacs (Hongrie actuelle).
Mohacs est un des haut-lieux des guerres austro-ottomanes : en août 1526, c’est là que la Hongrie avait été vaincue par Soliman le Magnifique. En 1687, les Ottomans commencent à faiblir face aux Impériaux, ayant déjà échoué pour la deuxième fois à prendre Vienne (1683). L’armée de Charles de Lorraine, généralissime de l’empereur Léopold 1er, bat magistralement celle de Suleyman Pacha grâce notamment à Eugène de Savoie qui à la tête de la cavalerie impériale met les Ottomans en fuite. Eugène débute une des carrières des armes les plus glorieuses du siècle et sauvera encore à de nombreuses reprises l’Empire (Zenta 1697). Après Mohacs, la Hongrie est libérée et les Impériaux poussent même jusqu’à Belgrade.

12 aout 2000 : naufrage du Koursk (Mer de Barents).
Le K-141 de la classe Oskar II, sous-marin à propulsion nucléaire lanceur de missiles de croisière coule par 100 mètres de fond, lors d’un exercice naval dont le but consistait à prouver le retour à bon niveau de la Marine russe.
Une torpille défectueuse semble avoir explosé avant son lancement. Les 118 hommes d’équipage périssent : les rescapés des premières explosions meurent sans avoir pu être secourus.
Marc Dugain s’est inspiré de l’événement pour son roman, Une exécution ordinaire. Voir aussi le récent film de Th. Vinterberg, Koursk.




Chronique historique : 10 août

10082019

10 août 1874 : évasion de Bazaine (ile Sainte Margueritte).
Le maréchal Bazaine purgeant une peine de 20 ans de prison pour traîtrise face à l’ennemi lors du siège de Metz en 1870, s’évade grâce à des complicités et gagne l’Espagne.

10 août 1904 : bataille de la mer Jaune (au large de Port-Arthur – actuelle Chine).
Durant la guerre Russo-japonaise (Février 1904 – Août 1905), les ambitions territoriales des deux empires s’affrontent notamment à Port-Arthur (actuelle Lushunkou) en terre chinoise. C’est une ville stratégique du fait de sa position géographique : port et terminal ferroviaire (Orient Express) sur la Mer Jaune (bras du Pacifique séparant la Chine de la Corée).
La guerre y a débuté le 8 février 1904 par une attaque victorieuse des torpilleurs japonais sur la flotte russe. Elle se poursuit par un siège de la ville qui débute fin juillet. L’enceinte et ses 22 forts sont défendus par 40 000 russes appuyés par les canons de la flotte prisonnière dans la rade du port. Les 90 000 Japonais assiègent la ville en utilisant pour la première fois, projecteurs, grenades à main et gaz toxique prouvant leur virage résolu vers l’ère industrielle.
Sommé par l’amiral Alexeiev de forcer le blocus japonais, l’amiral Withoft tente une sortie de la flotte qui échoue lorsque ce dernier est tué par un coup au but sur le cuirassé Tsarévitch. Désorganisée, les russes rentrent au port sans pour autant avoir perdu de navires. Ces derniers seront bombardés et coulés depuis la hauteur dominant Port-Arthur lorsque les Japonais l’auront conquise en décembre 1904.

10 août 1985 : explosion sous-marin soviétique ( baie de Chazmah – face au Japon).
Le K431, sous-marin nucléaire soviétique de la classe Echo voit son réacteur exploser lors du chargement de son combustible nucléaire tuant sur le coup 10 sousmariniers à bord.




Chronique historique : 9 août

9082019

9 août 378 : bataille  d’Andrinople (Thrace – actuelle Edirn en Turquie)

« L’Empereur d’Orient Valens affronte une coalition de Goths, d’Alains et de Huns,  auxquels il a imprudemment fait franchir le Danube à leur demande à la fin de 376. Les négociations n’aboutissant pas, une bataille se déclenche plus ou moins accidentellement. La cavalerie romaine (les scholae de la garde impériale) est mise en déroute par la cavalerie ennemie qui, partie au fourrage quelques jours plus tôt, débouche des collines par la vallée de la Tundza sur le flanc et les arrières des Romains.

Valens est laissé mort sur le champ de bataille, l’armée romaine est massacrée. Les Goths assiègent dans la foulée mais sans succès Andrinople puis Constantinople. Ils passent néanmoins plusieurs mois à piller la Thrace ».

9 août 1944 : ordonnance rétablissant la légalité républicaine (Alger).

Le gouvernement provisoire de la République française (GPRF), présidé par le général de Gaulle, considérant que l’épisode Vichyssois n’a aucune légitimité publie à Alger une ordonnance rétablissant la légalité républicaine sur le territoire continentale au fur et à mesure de sa libération. Le GPRF conservera cependant bon nombre de lois et décisions prises par l’État français durant ses 4 années d’existence.

9 août 1945 : bombardement de Nagasaki (Japon).

Sans réponse du gouvernement japonais à la suite du bombardement d’Hiroshima, 3 jours plus tôt, les États-Unis larguent une seconde bombe atomique (Fat man) sur la ville de Nagasaki. C’est cette fois une bombe au plutonium et un peu plus puissante que celle d’Hiroshima mais du fait de la topographie de la ville elle tue moins de personnes (80 000 morts au total).

 




Chronique historique : 8 août

8082019

8 août 1588 : bataille de Gravelines (près de Dunkerque).

Philippe II d’Espagne projette d’envahir l’Angleterre d’Elisabeth Ière et constitue une flotte de 130 navires de combat qu’il confie au duc de Médina Sidonia, flotte que la postérité appellera l’Invincible armada.

Partie de Cadix pour Gravelines, la flotte attend d’embarquer 30 000 Tercios (infanterie d’élite espagnole) de l’armée des Flandres qui finalement ne viendront jamais. C’est durant cette attente que l’Invincible armada est attaquée. La flotte anglaise de Francis Drake, de nuit, lance des brulots contre les Espagnols au mouillage. Même si les pertes espagnoles sont minimes, l’armada s’enfuit désorganisée et poussée vers la mer du Nord où le mauvais temps l’éprouve plus que l’adversaire. Une dizaine de bateaux s’échouent sur les côtes écossaises et irlandaises.

L’échec du projet d’invasion et les pertes dues au mauvais temps sont certes réels mais somme toutes assez légères. La déconvenue espagnole et la moquerie anglaise ont contribué à asseoir durablement la légende d’un désastre de l’Invincible armada.

8 août 1815 : départ pour Sainte Hélène (Plymouth).

L’Empereur Napoléon s’étant rendu aux Anglais, quitte le port de Plymouth à bord du “Bellérophon” pour être exilé sur l’ile de Sainte Hélène au beau milieu de l’Atlantique Sud.

8 août 1918 : jour de deuil de l’armée allemande (Somme).

Après la série d’offensives victorieuses allemandes entre mars et juillet 1918, les Alliés lancent une contre-offensive qui fait craquer le front allemand épuisé. En une journée, les Alliés progressent de 13 kilomètres, font 27 000 prisonniers et ne vont plus s’arrêter jusqu’à l’armistice.

8 août 1945 : L’U.R.S.S. déclare la guerre au Japon et envahit la Mandchourie.

 

8 août 1974 : démission de Richard Nixon (Washington DC).

Le président américain impliqué dans l’affaire des écoutes du parti démocrate est obligé de démissionner.







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles