Chronique historique : 20 juin

20 06 2019

20 juin 451 : bataille des champs catalauniques (entre Chalons en Champagne et Suippes).

Le roi des Huns, Attila, est surnommé à l’époque le « fléau de Dieu ». Ravageant tout sur son passage, sa réputation le précède et lui ouvre les villes terrorisées. Après avoir rasé la ville de Metz (4 avril 451), il évite cependant Lutèce (Paris) grâce à Sainte Geneviève puis Aureliani (Orléans) et décide d’affronter l’armée romaine commandée par le général Aetius qui s’est mise à sa poursuite. Les Romains sont minoritaires dans l’armée levée puisque l’on compte des Alains, Francs, Germains et Wisigoths. Dans l’autre camp, Attila s’est quant à lui allié aux Ostrogoths et Gépides. La tradition veut que le combat soit titanesque entre les troupes du « fléau de Dieu » et l’Empire romain. La Gaule est sauvée mais la défaite d’Attila n’est pas complète puisqu’avant de se replier vers le Danube, il passe près de Rome et commet d’autres massacres. La victoire n’est romaine qu’en apparence : Elle est surtout le fait des peuples barbares alliés à Rome et fait prendre conscience à tous de la puissance que ces alliés ont acquise dans l’Empire faiblissant.

Lire l’ouvrage de Fabrice Delaitre, Les champs catalauniques – 1er et 2 septembre 451.

 20 juin 1783 : bataille de Gondelour (côte indienne face au Sri Lanka).

Suffren bat les Britanniques sur mer et permet la victoire à terre pendant la guerre d’indépendance américaine.

 20 juin 1907 : mutinerie du 17e Régiment d’infanterie (Agde).

Dans un contexte de mévente du vin, les vignerons du Midi se révoltent, excédés par la commercialisation du « Vin de Sucre » à base de raisins secs turcs ainsi que par les importations de vin d’Algérie. La répression des manifestations des 19 et 20 juin  à Narbonne fait 6 victimes. Les soldats du 17e RI, basé à Agde, se mutinent et rejoignent les manifestants de Béziers (à 25 km) avec lesquels ils ont tous un lien de parenté. Le gouvernement Clemenceau prend alors des mesures d’apaisement, cédant à de nombreuses demandes des vignerons et promet l’indulgence aux mutins qui rejoignent leurs quartiers. Les vignerons ont obtenu l’interdiction du « Vin de Sucre » et une série de mesures contre la fraude dont certaines sont toujours en vigueur.

Le 17e RI est envoyé à Gafsa dans le sud tunisien. À partir de cette mutinerie, les conscrits sont envoyés loin de leur région d’origine. Cette journée restera longtemps dans les mémoires grâce à la chanson « Gloire au 17ème » du chansonnier Montéhus.

 20 juin 1940 : ralliement des Etablissements français des Indes.

« Le Gouverneur Bonvin, Gouverneur des Etablissements français des Indes adresse au ministre des Colonies, alors à Bordeaux, le message suivant : «…L’empire est intact et restera aux côtés de l’Empire britannique jusqu’à la victoire finale. Le gouverneur fait appel à la population pour garder dans les circonstances actuelles tout son calme et toute sa dignité. Nous vaincrons ! Vive la France ! Vive la Grande Bretagne !… ». Le 13 juillet, en son nom et au nom de la population, il assure le général De Gaulle de son soutien et de sa collaboration. Mais compte tenu des clauses du Traité du 30 mai 1814 qui interdisait à la France de mettre sur pied une armée en Inde, le ralliement effectif de la colonie n’interviendra que le 7 septembre ». Ephéméride des TDM.

 20 juin 1943 : opération BELLICOSE.

Les Britanniques mettent au point le premier bombardement stratégique multiple de la guerre. 60 Avro Lancaster décollent de Grande Bretagne et bombardent les usines métallurgiques de Friedrichshafen (Allemagne) où  les V2 sont construits, puis se posent en Algérie où ils font le plein en carburant et munitions. Trois jours plus tard, les 52 bombardiers restés opérationnels repartent vers la Grande Bretagne en bombardant au passage la base navale de la Spezia (Italie).

 20 juin 1945 : le Régiment de chasse Normandie-Niemen rentre en France (le Bourget).

Une foule nombreuse accueille les pilotes du  Normandie-Niemen  rentrés avec leurs Yak-3, offerts par Joseph Staline. Unité créée en 1942 sous le nom de groupe de chasse n°3 Normandie, ce n’est que le 21 juillet 1944 qu’il prend l’appellation de Régiment de chasse Normandie-Niemen. Ils sont crédités de 273 victoires plus 73 probables pour 38 pilotes morts ou disparus au combat, 7 en service commandé et 3 prisonniers. Aujourd’hui stationné sur la BA118 de Mont-de-Marsan, l’escadron de chasse 2/30 vole sur Rafale.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles