Chronique historique : 28 mars

28 03 2019

28 mars 1809 : bataille de Médéllin (Espagne). Victoire française. 

 28 mars 1898 : adoption du canon de 75 mm modèle 1897 par l’armée française.  

Après plusieurs années d’études secrètes et de rivalités avec l’Allemagne, le choix français se porte sur le modèle devenu célèbre.  

 28 mars 1910 : premier vol d’un hydravion (Bouches du Rhône).  

Sur l’étang de Berre, Henri Fabre expérimente avec succès un hydro aéroplane, ancêtre de l’hydravion à flotteurs. 

 28 mars 1942 : Opération Chariot (Saint Nazaire). 

La cale sèche de Saint Nazaire est la seule de la façade Atlantique pouvant accueillir les cuirassés allemands de la classe Bismarck. En restant opérationnelle, elle représente indirectement une menace pour les convois maritimes alliés si bien que les Britanniques décident de la détruire en menant une opération commando. Dans la nuit du 27 au 28 mars, 611 marins et commandos à bord d’une flottille de 16 vedettes et un destroyer (HMS Campbeltown) pénètrent dans l’estuaire de Saint Nazaire pourtant fortement surveillé. Le Campbeltown éperonne la porte de la cale sèche puis explose quelques heures plus tard grâce à des explosifs cachés à l’avant. Pendant ce temps, les commandos investissent le port et détruisent les différents objectifs assignés. Le bilan est lourd (169 tués, 214 prisonniers) mais la cale « stratégique » est hors d’usage. L’opération Chariot « fut une de ces entreprises qu’on peut tenter seulement parce qu’elles paraissent aux yeux de l’ennemi, absolument impossibles. Aussi nécessitent-elles, dans l’exécution, un courage et une résolution sortant de l’ordinaire. Une fois engagé, chaque individu, chaque bâtiment, chaque groupe de soldats, devait aller jusqu’au bout en se guidant sur les ordres reçus, mais en faisant appel, dans l’application, à l’esprit d’initiative. Je ne connais pas, dans toutes les annales militaires et navales, d’autre cas où des dommages aussi importants furent infligés à l’adversaire aussi rapidement et en engageant des moyens aussi faibles ». Lord Mountbatten. 1945.  

Lire « Chariot – Saint-Nazaire, le plus grand raid commando de la Seconde Guerre mondiale » de Jean-Charles Stasi. 

28 mars 1957 : le général Paris de Bollardière demande à être relevé de son commandement (Algérie).  

Dans une lettre que Bollardière envoi à son ancien subordonné, Jean-Jacques Servan-Schreiber, directeur du magazine l’Express, il explique qu’il demande à être relevé de son commandement pour manifester son désaccord avec la manière dont l’armée française est en train de mener la guerre contre-révolutionnaire en Algérie. Il est naturellement sanctionné par sa hiérarchie pour manquement au devoir de réserve puisque sa lettre est publiée. Héros de la seconde guerre mondiale et de l’Indochine, Bollardière quitte l’armée en 1961 et s’investit alors dans des causes qui l’opposeront souvent à l’armée (construction du camp du Larzac, essais nucléaires…).  

Son nom reste lié à la dénonciation de la torture en Algérie. 

 28 mars 1959 : mort du colonel Amirouche (Bou Saada – Algérie).  

Lors d’une opération menée par le 6e RPIMa, le célèbre chef de la willaya de Kabylie est tué.  Consulter le très riche ouvrage de  Jean  Balazuc « Guerre  d’Algérie » .   

 28 mars 1969 : mort de Dwight D. Eisenhower. (Washington D.C). 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles