Chronique historique : 27 mars

27 03 2019

27 mars 1572 : signature de l’édit de Blois réorganisant l’artillerie royal française.  

Souhaitant améliorer la qualité de son artillerie, Charles IX pousse la standardisation de la fonte des canons et de la production du salpêtre. Cette décision revoit la taille des six calibres de France arrêtée vers 1571 par le grand maître de l’artillerie Jean d’Estrées. L’objectif tactique recherché est une meilleure maniabilité pour tenter de suivre aux plus près la manœuvre des troupes en campagne.  

Lire L’artillerie au cœur de la Renaissance (Economica 2018) du LCL Philippe Pasteau. 

 27 mars 1794 : création de l’US Navy (Washington).  

« Les États-Unis se dotent d’une marine de guerre permanente. Les attaques des pirates barbaresques en Méditerranée et en Atlantique mettent en danger l’économie américaine qui repose alors largement sur le commerce maritime. Malgré de nombreuses réticences économiques et politiques, le Congrès lance la construction de six frégates, quatre de 44 canons et deux de 36, en adoptant la « loi visant à fournir un armement naval », le Naval Act. Dessinés par Joshua Humphreys, ces six navires puissants et rapides vont donner à l’US Navy naissante ses premiers faits d’armes durant les guerres menées par les États-Unis au début du XIXe siècle ». CESM. 

 27 mars 1809 : bataille de Ciudad Real.  

Le général Sebastiani franchit le Tage et repousse une armée portugaise. 

  27 mars 1814 : bataille d’Horseshoe bend (États-Unis – Alabama).  

Menawa un guerrier Creek Muscogee, chef de la tribu Creek tente sans succès depuis des années de créer une insurrection générale des tribus contre les Américains. Il opte pour le harcèlement et massacre les 500 occupants de Fort Mims. Le général Jackson lève une armée de milicien et de professionnels (3000 hommes) et part à la recherche des 1000 guerriers Creeks. Ces derniers se sont solidement fortifiés dans un des méandres de la Tallapoosa et à l’abri des tirs de l’artillerie américaine, repoussent les premiers assauts. Deux légendes américaines naissent alors : Samuel Houston (marié à une Cherokee, futur président du Texas) pourtant blessé, conduit un assaut que le général Andrew Jackson (futur président des États-Unis) exploite efficacement en enfumant les derniers résistants. Seuls 200 Creeks survivent. Les Américains ne déplorent que 49 morts. 
 
27 mars 1854 : début de la guerre de Crimée.  

La France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à la Russie. Les deux nations européennes combattent côte à côte pour l’une des premières fois. Il faut remonter à la bataille des Dunes (14 juin 1658) et à la Triple alliance (4 janvier 1717) pour les retrouver dans le même camp.  

Quelques articles traitant de la guerre de Crimée dans la Revue Historique des Armées : 

La guerre de Crimée : les transports, pp. 3-10 et la guerre de Crimée : les opérations, pp. 11-22 du CV Murracciole, RHA N° 169 (décembre 1987). 

Les rapports franco-britanniques à travers la peinture militaire représentant la guerre de Crimée de Aude Nicolas, pp. 19-31, RHA N° 264 (3ème trimestre 2011). 

  27 mars 1883 : prise de Nam Dinh (Indochine –Tonkin).  

Le capitaine de vaisseau Rivière prend la position de Nam Dinh tenue par les Pavillons noirs durant la guerre franco-chinoise. Il laisse un détachement puis repart pour Hanoi. En raison du manque d’effectifs, les Français sont chassés de Nam Dinh puis Hanoi assiégé. Rivière meurt le 19 mai suivant lors d’une contre-attaque. Sa mort décide le gouvernement à donner plus de moyens à l’expédition française. 
 
27 mars 1943 : bataille des iles Komandorski (iles Aléoutiennes).  

Les Américains ayant intercepté une communication japonaise annonçant un convoi de ravitaillement vers les bases nipponnes des Aléoutiennes, envoient 2 croiseurs et 4 destroyers pour le couler. Lors de la jonction, les Américains découvrent que le convoi japonais est puissamment défendu (près du double de bâtiments de guerre). Un duel d’artillerie s’engage : c’est l’un des rares combats navals à vue de la guerre du Pacifique.  

En raison de l’éloignement des Aléoutiennes, aucun appui aérien ni sous-marin n’a été prévu.  

L’amiral Hosogaya inflige, sans en prendre la réelle mesure, des dégâts importants aux Américains et rompt le combat craignant un renfort de l’adversaire. Le contre-amiral Mac Norris est de ce fait victorieux contre toute attente. Les Japonais renonceront aux ravitaillements d’ampleur de ces iles. 

 27 mars 1949 : la ville d’Angers est décorée. 

Le général de Monsabert remet la Croix de guerre avec palme à la ville d’Angers.  

27 mars 1967 : mort du capitaine Henri Grialou (Venasque – Vaucluse).  

Celui que le calendrier catholique célèbre désormais en date du 4 février (béatification le 19 novembre 2016) sous l’appellation de Marie Eugène de l’Enfant Jésus a passé 6 années de sa vie sous les drapeaux et participé à bon nombre des grandes batailles de la guerre 1914-1918 (Argonne – 1915, Verdun – 1916, Chemin des Dames – 1917). A l’âge de 19 ans, fin 1913, il devance l’appel alors qu’il étudie au séminaire et s’engage dans l’infanterie. Caporal au 122e RI, il est repéré pour ses qualités de meneur d’hommes et sert en tant qu’officier aux 239e et 75e RI.  

Cité 2 fois à l’ordre de l’armée (coup de main audacieux – juin1917) et à l’ordre de la 27e DI (brillante reconnaissance offensive en tête de sa compagnie – octobre 1918), il est chevalier de la Légion d’honneur et titulaire de la Croix de guerre. 

 27 mars 1968 : décès accidentel de Gagarine (ex URSS).  

Le colonel Youri Gagarine, pilote de chasse soviétique et premier homme dans l’espace à bord de Vostok 1 (avril 1961) se crashe avec son Mig 15 lors d’un vol d’entraînement. 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles