Chronique historique: 25 février

25 02 2019

25 février 1796 : Le chef vendéen Stofflet est fusillé.

25 février 1836 : dépôt du brevet du Colt Paterson, le premier révolver. 

Enregistré sous le numéro de brevet 138 et déposé par Samuel Colt, ce premier révolver est produit de 1837 à 1841 à Paterson dans le New Jersey, en 4 modèles se distinguant par la longueur du canon (ce concept perdure encore aujourd’hui). Doté d’un système à simple action et d’un barillet à 5 coups, c’est une arme à poudre noire. Le chargement se fait directement dans les chambres du barillet ce qui est assez lent : ces Colts étaient fournis avec deux barillets permettant d’avoir une réserve de feu suffisante. La version Holster model n°5 ou Texas Paterson sert principalement dans la marine et les Rangers du Texas.

CNE Jean-Baptiste P.

 25 février 1848 : Lamartine sauve le drapeau tricolore (Paris – Hôtel de ville).

Louis-Philippe 1er, Roi des Français pendant plus de 17 ans, abdique la veille devant l’insurrection parisienne. Le lendemain la foule brandissant des drapeaux rouges devant l’Hôtel de ville demande le remplacement du drapeau tricolore (officialisé par Louis-Philippe en 1830).

Lamartine, ministre des Affaires étrangères du tout jeune gouvernement provisoire sort de l’Hôtel de ville et s’avance devant la foule en prononçant l’un de ses discours les plus percutant : « Si vous m’enlevez le drapeau tricolore, […] vous m’enlèverez la moitié de la force extérieure de la France ! Car l’Europe ne connaît que le drapeau de ses défaites et de nos victoires dans le drapeau de la République et de l’Empire. En voyant le drapeau rouge, elle ne croira voir que le drapeau d’un parti ! C’est le drapeau de la France, c’est le drapeau de nos armées victorieuses ; c’est le drapeau de nos triomphes qu’il faut relever devant l’Europe. La France et le drapeau tricolore c’est une même pensée, un même prestige, une même terreur, au besoin, pour nos ennemis ! Songez combien de sang il vous faudrait pour faire la renommée d’un autre drapeau ! Citoyens pour ma part, le drapeau rouge, je ne l’adopterai jamais, et je vais vous dire pourquoi je m’y oppose de toute la force de mon patriotisme : c’est que le drapeau tricolore a fait le tour du monde avec la République et l’Empire, avec vos libertés et vos gloires, et que le drapeau rouge n’a fait que le tour du Champ de Mars, traîné dans le sang du peuple ». (cf. Image)

25 février 1916 : les Allemands prennent le fort de Douaumont.

Outrepassant les ordres reçus, deux compagnies du 24e régiment de Brandebourg pénètrent dans le fort qui n’oppose aucune résistance et font prisonniers 57 territoriaux. La nouvelle est terrible pour les Français puisque Douaumont est un poste d’observation sur tout le secteur de Verdun. De part et d’autre, les propagandes ne se satisfaisant pas du peu d’éclats de l’événement vont surenchérir sur de supposés combats.

Pétain est officiellement nommé à la tête de la défense de la région de Verdun.

25 février 1916 : première commande de 400 « cuirassiers terrestres ». 

Le ministère de la Guerre commande à la firme Schneider les chars imaginés par le général Estienne. La livraison est attendue pour début 1917. Le char fait 6,32 mètres de long pour 2,05 de large et 2,30 mètres de haut.

Armé d’un canon de 75mm en blockhaus et de deux mitrailleuses Hotchkiss, il est équipé d’un éperon à l’avant permettant de dévier les barbelés. Son moteur de 60 CV le propulse à la vitesse maximum de 8 km/h, et seulement 4 km/h au combat.

Ce sera le char des premiers engagements de l’artillerie spéciale.

25 février 1963 : premier vol du Transal-C 160.

25 février 1975 : dernier vol du Général Yeager dans les Forces. Chuck Yeager est le premier pilote à avoir passé le mur du son (14 octobre 1947). Voir le film l’Etoffe des héros.

25 février 1992 : déclenchement de l’opération Iskoutir (République de Djibouti).   » À l’automne 1991, la jeune République de Djibouti connaît une violente agitation intérieure avec des combats dans le nord et l’ouest du pays opposant l’Armée Nationale Djiboutienne au Front de Restauration de l’Unité et de la Démocratie (FRUD). Ce n’est qu’après plusieurs semaines de négociations qu’intervient un cessez-le-feu entre les deux partis. Le 25 février, les marsouins du 5e RIAOM renforcés plus tard par les légionnaires de la 13e DBLE vont être déployés sur l’ensemble du territoire d’Ouest en Est afin de veiller à l’observation du cessez-le-feu, de favoriser le retour au calme par la négociation et de participer au ravitaillement et au soutien médical de la population. Au cours du règlement diplomatique de ce conflit interne, plusieurs montées de tensions ont nécessité l’emploi de la force par les soldats français pour assurer le succès de la mission. L’opération prend fin en 1999. »


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles