Chronique historique : 26 janvier

28 01 2019

26 janvier 1782 : victoire de Brimstone Hill. (Caraïbes Nord).

Après la victoire de la baie de la Chesapeake dans la guerre d’indépendance des États-Unis d’Amérique, un statu quo s’installe entre les belligérants sur le continent en attendant l’armistice. Les combats continuent cependant dans les Caraïbes, d’une importance stratégique pour le commerce britannique. L’amiral de Grasse mène une nouvelle campagne sur l’archipel de Saint Kitts et Nevis dont il assiège la forteresse de Brimstone Hill en débarquant 8 000 hommes. Malade et épuisé par des mois de guerre, Grasse est maintenu à son poste par le Roi. Il doit affronter de nouveau l’amiral Hood, qui dispose de moins de navires mais mieux équipés (coque doublée en cuivre donnant une plus grande maniabilité et nouveau canon court de gros calibre). Hood parvient à lui faire quitter son mouillage, (les Britanniques célèbrent cet événement comme la « victoire » de Saint Kitts et Nevis) mais ne peut empêcher dans le même temps la garnison à terre de se rendre aux troupes françaises, qui lui accorderont les honneurs de la guerre. Un an plus tard, l’archipel sera rendu à la couronne britannique aux termes du Traité de Versailles de 1783.  

 26 janvier 1814 : bataille de Saint-Dizier. 

Les coalisés ont franchi le Rhin le 1er janvier ; pour la première fois depuis la Révolution, le territoire français est envahi. Cumulées, les troupes alliées sont dix fois supérieures à celles que Napoléon a pu rallier après la campagne perdue en Saxe. Alors que Blücher progresse le long de l’Aube, le maréchal Victor chasse les Russes de Saint-Dizier. C’est la première victoire d’une campagne de France au cours de laquelle Napoléon retrouvera tout son génie de tacticien. 

26 janvier 1885 : combats de Tuyên Quang (actuel Vietnam).

Assiégée depuis deux mois par 10 000 réguliers chinois et pavillons noirs, la garnison de Tuyen Quang (400 légionnaires, 160 tirailleurs tonkinois, 31 Bigores, 7 sapeurs, 1 médecin et 1 pasteur sous les ordres du commandant Dominé), résiste le 26 janvier au premier véritable assaut de l’ennemi. Le combat fera rage jusqu’au 3 mars, date à laquelle la garnison est dégagée par une colonne de 3 000 légionnaires, marsouins, turcos et tirailleurs annamites, partie de Lang Son sous les ordres du colonel Giovanninelli. La valeur des chefs et des soldats engagés, la discipline des troupes sous le feu et la maîtrise de la fortification permettent une victoire inattendue au regard de l’inégalité des forces en présence.  

Durant les combats pour défendre Tuyen Quang meurent beaucoup de soldats (48) dont les noms sont toujours célébrés aujourd’hui comme celui du sergent Bobillot, une des gloires du génie. La colonne de secours perdra quant à elle 400 hommes pour délivrer la garnison.  

  26 janvier 1885 : prise de Khartoum par le Mahdi (Soudan).

Voulant établir un royaume islamique sur le Soudan, les mahdistes (ou derviches) luttent depuis 1879 contre les Britanniques. Après 9 mois de siège, ils prennent la ville de Khartoum où le général Charles George Gordon (le mythique « Gordon Pacha ») trouve la mort. Le 2 septembre 1898, après 20 ans de combats, le général Kitchener met fin à la guerre des Mahdistes en remportant la bataille d’Ondurman (près de Khartoum) à laquelle, pour mémoire, participe Winston Churchill alors jeune officier de cavalerie.  

 26 janvier 1934 : signature du pacte de non-agression germano-polonais.

Il prévoit d’interdire le recours à la force dans la résolution des conflits économiques et frontaliers pendant dix ans. Adolf Hitler le dénonce le 28 avril 1939, à la suite de l’affaire du corridor de Dantzig. Ce traité eut pour principal effet de ne pas susciter de crainte de guerre avec son voisin immédiat tandis que l’Allemagne réarmait.    

 26 janvier 1958 : entrée en service du Starfighter (Base d’Hamilton – Californie).

Le Lockheed F-104 « Starfighter » entre en service opérationnel avec le 83rd FIS de l’US Air Force. Malheureusement connu sous le sobriquet de faiseur de veuves en raison du nombre important de crashs, notamment en Allemagne de l’Ouest. Sa faiblesse de décrochage en dernier virage laissait peu de chance aux pilotes qui « restaient nez haut ». 

 26 janvier 1972 : chute libre lors du crash du vol JAT 367 (espace aérien tchécoslovaque).

Un DC 9 de la compagnie aérienne yougoslave effectuant la liaison Copenhague-Belgrade avec 29 personnes à bord, explose à plus de 10 000 mètres d’altitude. Seule l’hôtesse de l’air serbe Vesna Vulovic survit, bien qu’elle n’ait pas de parachute. Elle atterrit polytraumatisée dans la neige et restera un mois dans le coma. Elle est décédée en 2016. Selon les sources, l’explosion serait due soit à une bombe posée par des terroristes croates (version yougoslave), soit à un tir de l’aviation tchécoslovaque (journalistes allemands).  

 26 janvier 1988 : lancement du programme Rafale.

Un comité interministériel annonce officiellement le lancement du programme Rafale. Prototype au MAE. 

 26 janvier 2015 : accident d’Albacete (Espagne).

Dans le cadre d’un exercice de l’OTAN servant à la formation des Tactical leaders, un chasseur F16 grec rate son décollage et s’écrase sur une zone où se préparent des aviateurs français des bases aériennes de Nancy (BA 133) et Chateaudun (BA 279). 9 morts français, 2 grecs.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles