Chronique historique : 14 janvier

14 01 2019

14 janvier 1526 : signature du traité de Madrid.

Prisonnier de Charles Quint depuis sa défaite à Pavie (24 février 1525), le roi de France, François Ier accepte de renoncer à ses prétentions en Italie, au duché de Bourgogne, remet ses deux fils en otage (dont le futur Henri II) et promet d’épouser Éléonore de Habsbourg, sœur de Charles Quint. Libéré le 17 mars 1526, il s’empresse de faire casser le traité par le Parlement de Paris. Il épousera pourtant Éléonore en 1530.

Monarque emblématique de la Renaissance, François Ier, tout en se réclamant de l’idéal de la chevalerie est un des précurseurs du réalisme politique, scandalisant l’Europe chrétienne en s’alliant avec Soliman le magnifique contre les Habsbourg et choquant les catholiques en faisant de même avec les princes protestants.

 14 janvier 1703 : Vauban, maréchal de France.

Louis XIV élève à la dignité de maréchal de France le plus grand de ses ingénieurs militaires.

 14 janvier 1850 : naissance de Pierre Loti (Rochefort).

De son vrai nom Julien Viaud. Il entre à l’École navale à Brest en 1867. Académie française en 1891. Capitaine de vaisseau en 1906. Lorsque la guerre 1914-1918 éclate, il a 64 ans et la Marine le juge trop âgé pour servir. Il rempile donc dans l’armée de Terre avec le grade de colonel. Il décède en 1923.

 14 janvier 1858 : attentat contre Napoléon III (Paris).

Felice Orsini, révolutionnaire italien désirant l’unité italienne lance, avec des complices, trois bombes contre le carrosse impérial qui arrive devant l’opéra. On dénombre 12 victimes dans le convoi. Eugénie et l’empereur en réchappent car des plaques de fer ont été judicieusement glissées en guise de protection, dans les parois en bois du carrosse. Orsini reproche à l’empereur d’avoir abandonné son idéal de jeunesse (il complotait lui aussi dans la Charbonnerie italienne) et d’avoir aidé militairement (1849) le pape Pie IX à revenir au Vatican alors que Mazzini l’en avait chassé.

 14 janvier 1895 : prise de Majunga (Madagascar).

Le corps expéditionnaire du général Duchesne et le capitaine de vaisseau Bienaimé, commandant le croiseur Primauguet, s’emparent de la ville. Les compagnies d’infanterie de Marine du capitaine Belin sont les premières à débarquer.

 14 janvier 1917 :  Mort du S/Lt. Andre Jean Delorme.

« As » français de la Première guerre mondiale, 5 victoires homologuées, dont 2 en collaboration et 6 victoires non homologuées.

Ingénieur-mécanicien. Il entre au service actif dans l’infanterie, le 1er octobre 1911,puis observateur d’artillerie jusqu’au 26 janvier 1915. Breveté pilote militaire n° 1037 obtenu à l’école d’aviation militaire de Pau le 5 juin 1915, il est affecté à l’escadrille C56 du 21 juin au 11 octobre 1916. Blessé le 30 juillet dans un combat aérien, il est évacué sur l’hôpital de Châlons-sur-Marne du 31 juillet au 26 août 1916, puis en convalescence du 27 août au 26 septembre 1916. Il rejoint l’escadrille, le 27 septembre 1916. Affecté à l’escadrille N 38 du
11 octobre 1916 jusqu’à sa mort. Le sous-lieutenant Delorme décède des suites d’un accident aérien, aux commandes d’un Nieuport 17, à l’ambulance (hôpital de campagne) 7/2, de Cuperly (Marne), le 14 janvier 1917. Chevalier de la Légion d’Honneur, Médaille Militaire, Croix de Guerre, 5 citations à l’ordre de l’armée, André Delorme repose dans le cimetière du Soleil à Saint Etienne.

 14 janvier 2011 : fuite du président tunisien Ben Ali. (Tunisie).

Après 23 années passées à la tête de l’État tunisien, Ben Ali choisit de fuir vers l’Arabie saoudite, n’étant pas parvenu à calmer une révolte populaire débutée le 17 décembre 2010


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles