Chronique historique : 4 décembre

4 12 2018

ERRATUM pour les :

1er  décembre 1870 : début de la bataille de Loigny. le général de Sonis ne meurt pas à Loigny (comme l’a corrigé la Chronique du 02/12 sur Face Book).

A la tête du 17e Corps d’armée de la Loire, de Sonis est grièvement blessé lors du combat et passe la nuit sur le champ de bataille enneigé à réconforter ses hommes blessés autour de lui. A l’issue des combats, il est amputé de la jambe gauche. Il termine sa carrière au ministère de la Guerre à Paris où il meurt le 15 août 1887.

3 décembre 1963 : création de l’ONM. Le général de Gaulle crée l’Ordre National du Mérite.

L’ONM est le second ordre national derrière la Légion d’honneur (1802). La Médaille Militaire (1852) n’est pas un ordre national mais la Grande Chancellerie lui accorde une valeur morale qui fait qu’elle se porte entre la Légion d’honneur et l’Ordre National du Mérite l’Ordre de la Libération (1940). Ce dernier n’est plus décerné depuis 1946.

Merci aux nombreux lecteurs !

 4 décembre: Sainte Barbe, patronne des artilleurs, canonniers marins, sapeurs, sapeur-pompiers, essenciers et pyrotechniciens. Bref, tous ceux qui sont amenés à « manier » le feu. Le 4 décembre est traditionnellement une journée très animée dans toutes les unités du génie et de l’artillerie.

 4 décembre 1370 : bataille de Pontvallain (ancien Maine, actuelle Sarthe). Du Guesclin bat les Anglais et libère ainsi le Maine. Il surprend les Anglais en attaquant par surprise et après une marche d’approche à pied. Se distinguent particulièrement Olivier de Clisson et Jean de Laval.

 4 décembre 1642 : mort de Richelieu (Paris). Bâtisseur de l’État, véritable fondateur de la Marine, inventeur de l’Académie française, la France en général et Louis XIII en particuliers doivent beaucoup au Cardinal Duc. Brillant et retors, il est à la fois admiré et haï. Louis XIII apprenant sa mort : « C’est un grand politique de moins ». Corneille : « Qu’on parle mal ou bien du fameux cardinal, ma prose ni mes vers n’en diront jamais rien, il a trop fait de mal pour en dire du bien, il a trop fait de bien pour en dire du mal ».  Mais aussi : « Véritable fondateur de la marine que la France n’avait jamais eue avant lui. Il fut sans doute le premier homme d’État français à comprendre l’importance de la puissance navale et donc la nécessité d’avoir une marine de guerre qu’il s’employa à organiser » (E. Taillemite). Pour redécouvrir le cardinal de Richelieu, lire la biographie d’Arnaud Teyssier, Richelieu, l’aigle et la colombe.

 4 décembre 1808 : reddition de Madrid. Napoléon entre dans Madrid. Il abolit les droits féodaux et l’Inquisition (créée en 1478).

 4 décembre 1914 : Apollinaire s’engage dans l’armée. Figure surprenante et attachante de la poésie française, Wilhelm Apolinary de Kostrowicki est né à Rome d’une mère française (d’origine russe) et d’un père italien (officier). D’une très grande créativité, il est probablement à l’origine de nombreux courants artistiques avant-gardistes (cubisme, surréalisme…). Désireux de combattre pour la France, il demande sa naturalisation et s’engage dans l’artillerie. Il est blessé par un éclat d’obus à la tempe au bois des Buttes (près du Chemin des Dames) le 17 mars 1916. Affaibli, il meurt des suites de la grippe espagnole le 9 novembre 1918 et est enterré le 11 novembre.

 4 décembre 1914 : affaire du 298ème RI. « Les 6 soldats du 298ème RI, faussement accusés d’abandon de poste devant l’ennemi sur le plateau de Vingré et condamnés à mort au terme d’un procès inique, sont fusillés. Ils sont réhabilités par la cour de cassation en Janvier 1921 et déclarés « morts pour la France » le 4 février suivant ».

 4 décembre 1977 : Bokassa, empereur (République centrafricaine – Bangui). Jean-Bedel Bokassa, au pouvoir depuis le 31 décembre 1965, s’autoproclame Empereur de la République Centrafricaine, sous le nom de Bokassa 1er. Bokassa a combattu au sein des FFL, en Indochine et Algérie et terminé sa carrière comme capitaine des Troupes de Marine.

 4 décembre 2011 : un drone américain RQ-170 contraint de se poser en Iran. Le drone furtif opérant pour le compte de la CIA  à 200 km à l’intérieur de l’Iran tombe pour une raison encore inconnue entre les mains des Iraniens. Issu d’une technologie de pointe (utilisée pour le bombardier B-2) le RQ-170 couterait 6 millions de dollars pièce. Panne fatale selon les américains, prise de contrôle à distance selon les Iraniens, sa capture représente un coup dur. Le RQ 170 est  aussi baptisé « la bête de Kandahar ».


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles