Chronique historique : 27 novembre

27 11 2018

27 novembre 511 : mort de Clovis (Paris). Premier roi de ce qui devint la France. Mort  vers 45 ans après avoir régné 29 ans.

 27 novembre 1095 : le pape prêche la 1ère Croisade (actuelle Clermont-Ferrand). Urbain II, troisième pape français, appelle la noblesse de la chrétienté à défendre Byzance et libérer les lieux saints. Deux siècles de campagnes guerrières commencent.

 27 novembre 1382 : bataille du Mont d’or (Roosebeke – actuelle Belgique). L’ost royal de Charles VI défait complètement la milice de Philippe van Artevelde et venge ainsi la cuisante défaite des éperons d’or, qui, 80 ans plus tôt, avait vu la chevalerie française se faire battre par les piétons flamands.

 27 novembre 1252 : décès de Blanche de Castille (Melun).  Reine de France réputée autant pour sa sagesse que sa beauté, elle est l’épouse de Louis VIII le lion et la mère de 12 enfants dont le futur Louis IX, Saint Louis. Elle a dû assurer la régence du royaume de France avant la majorité de son fils (1226-1235) et ensuite lorsqu’il est parti en croisade.

 27 novembre 1838 : prise de Veracruz (Mexique). Pour rétablir les droits des commerçants français installés au Mexique, bafoués depuis une décennie, Louis-Philippe ordonne une expédition (1837). Le contre-amiral Charles Baudin, vétéran de la marine du Premier Empire bombarde la forteresse de San Juan d’Uloa, considérée comme imprenable. Il utilise pour la première fois l’obus explosif (177 obus tirés) et obtient la reddition du fort. C’est le « seul exemple » dira Wellington « d’une place régulièrement fortifiée réduite par une force purement navale ».

 27 novembre 1870 : bataille de Villers-Bretonneux (Somme).  Le général Faidherbe après s’être emparé de la ville doit l’évacuer face à la poussée des 35 000 hommes du général Manteuffel appuyés par une artillerie surclassant celle des Français.

 27 novembre 1940 : mort de Guillaumet (au large de la Sarsaigne).

Alors qu’il transporte vers Beyrouth Jean Chiappe, nouveau haut-commissaire de France au Levant pour la Syrie, Henri Guillaumet est abattu par un chasseur italien au large de la Sardaigne. Ainsi disparaît l’un des plus grands pilotes de l’aviation française. Il demeure aussi le légendaire survivant d’un périple de 5 jours seul dans les Andes, après un atterrissage de fortune. « Ce que j’ai fait, je te le jure, jamais aucune bête ne l’aurait fait ». C’est la « première phrase intelligible » de Guillaumet lors de ses retrouvailles avec son ami Saint-Exupéry le 19 juin 1930. Il a survécu cinq jours à 3 500 m d’altitude, perdu dans la Cordillère des Andes en plein hiver austral. Cette histoire fut racontée par Saint-Exupéry dans son livre Terre des hommes.

Une promotion de l’école militaire de l’air porte son nom.

 27 novembre 1942 : sabordage de la flotte française (Toulon). Les Anglo-américains ayant débarqué en Afrique du Nord (8 novembre- opération Torch), Hitler envahit la « zone libre » (11 novembre- opération Anton) et donne ordre de se saisir de la flotte française à Toulon. Appliquant les ordres reçus de Vichy, l’amiral de Laborde ordonne aux unités à quai de se saborder. Le IIIème Reich est ainsi privé d’une flotte de 230 000 tonnes,… tout comme les alliés. Cinq sous-marins parviennent cependant à fuir mais 3 seulement rejoignent les bases françaises en Afrique.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles