Chronique historique : 2 novembre

6 11 2018

2 novembre : jour des défunts.

Et donc, jour de recueillement pour tous ceux qui sont tombés pour la France. Entre le  2 et le 11 novembre, les personnels des Armées sont invités à porter le Bleuet de France sur le revers gauche de la tenue. Cette fleur sauvage a été choisie au sortir de la Première guerre mondiale pour incarner le symbole national du Souvenir et l’entraide aux blessés et aux familles.

 2 novembre 1439 : premier impôt permanent (Orléans).

Depuis Philippe le Bel, la guerre est traditionnellement financée par une levée d’impôts qu’autorise l’assemblée des états généraux convoquée par le roi chaque année. Mais, lassés de cette convocation annuelle, ses représentants permettent au roi Charles VII d’instaurer de manière permanente la Taille (des lances), impôt destiné à entretenir les gens de guerre face aux derniers Anglais présent en France.

 2 novembre 1956 : résolution 997 de l’ONU (Crise de Suez).

L’ONU demande à Israël de se retirer d’Égypte (attaque du Sinaï le 26 octobre) et à la France et au Royaume-Uni de stopper leurs préparatifs de débarquement à Alexandrie. Dans le même temps, les troupes soviétiques se préparent à entrer à Budapest (4 novembre) pour mater la révolution hongroise sans réaction de l’Occident.

 2 novembre 1841 : début de la première guerre anglo-afghane

Le colonel Alexander Burnes, résident anglais à Kaboul est assassiné par des insurgés afghans voulant faire payer les exactions dont leur peuple a été victime lors de l’arrivée des Anglais (1838). Le commandant de la garnison de Kaboul, Elphinstone, estime que ses 4000 hommes ne peuvent pas protéger les civils de la ville (12 000) en cas d’insurrection et décide un repli vers Jalalabad, la garnison britannique la plus proche, à la frontière pakistanaise. La colonne est décimée par les raids incessants des tribus afghanes mais aussi par le froid et la faim. Un seul homme parvient à Jalalabad, le docteur Brydon. Le reste de la garnison de Kaboul a péri ou a été réduit en esclavage.

 2 novembre 1942 : fin de la bataille d’El Alamein (Égypte)

La 8e armée britannique, après 4 mois de confrontation devant El Alamein, lancent un dernier coup de boutoir contre l’AfrikaKorps. Montgomery déclenche l’opération « Supercharge » et réussit à percer, anéantissant la division italienne Ariete et obligeant les restes de l’AfrikaKorps à céder. Rommel n’obtient d’Hitler l’autorisation de se replier que le 4 novembre. La 1ère brigade française libre du général Koenig est chargée d’opérer une diversion au sud d’El Alamein à Himeimat durant l’attaque principale.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles