Chronique historique : 18 octobre

18 10 2018

18 octobre : Saint Luc, patron du service de santé des armées (SSA).  

Homme cultivé, Luc l’évangéliste, maniait parfaitement le grec et avait étudié la médecine. C’est la raison pour laquelle il a été, tôt, choisi comme patron des médecins. Il est symbolisé par un taureau pour faire référence à sa puissance de travaille mais aussi, dans un sens encore plus imagé, à la « rumination » (écriture murement réfléchie) dont témoigne son évangile.

 18 octobre 1244 : bataille de la Forbie (proche de Gaza).

Gauthier IV de Brienne (Comte de Jaffa et Ascalon) apprenant que Jérusalem vient de tomber lève une armée de 11 000 hommes (dont des Transjordaniens, ennemis des Egyptiens) pour affronter le jeune Emir Mamelouk Baybar, futur sultan d’Égypte. Al Mansour, le chef des transjordaniens conseille judicieusement à Gauthier de patienter et de   fortifier sa position afin de décourager les mercenaires impatients que Baybar a recruté. Mais il est encore plus impatient qu’eux et attaque malheureusement d’emblée : les croisés et leurs alliés se font massacrer. La plupart des ordres de chevalerie croisés sont décimés dans des proportions telles que la bataille de la Forbie marque l’effondrement chrétien en terre sainte.

 18 octobre 1741 : naissance de Pierre Choderlos de Laclos (à Amiens).

Général d’artillerie, inventeur de l’obus (boulet creux chargé de poudre) mais dont le nom est passé à la postérité grâce à son ouvrage Les liaisons dangereuses qui a été maintes fois porté à l’écran. Succès immédiat lorsqu’il parait, ce livre fait scandale parce que la manipulation froide des sentiments amoureux qu’il met en scène est perçue comme une attaque de l’aristocratie et de ses mœurs. Durant la période révolutionnaire, il est tour à tour royaliste (il travaille pour le duc d’Orléans), Républicain puis Bonapartiste. Trouvant en « Bonaparte un Philippe d’Orléans qui réussissait », il fait alors campagne en Allemagne et en Italie. Il meurt de la malaria en 1803 alors qu’il commande l’artillerie en Italie. Pierre Choderlos de Laclos est l’inventeur du système de numérotation des rues de Paris mais n’est pas le constructeur du fort Boyard dont les fondations ont été commencées peu après sa mort, contrairement à ce qui est généralement cru.

 18 octobre 1797traité de Campoformio.  

Au terme de la campagne d’Italie, Bonaparte impose une paix avantageuse à l’Autriche.

 18 octobre 1812 : bataille de Polotsk (actuelle Biélorussie).

Gouvion Saint-Cyr arrête momentanément la contre-attaque de l’armée russe. En infériorité numérique, il cède le lendemain mais inflige des pertes très élevées au corps de Wittgenstein.  Malgré la bravoure et l’intelligence de situation des hommes de Oudinot et Gouvion Saint Cyr, Polotsk n’est pas vraiment une victoire : La ville, à l’Ouest de Moscou, devait protéger la Grande armée contre un encerclement et devait permettre à Napoléon de maintenir ses communications avec la France. L’empereur se décide à quitter Moscou le lendemain. La retraite de Russie commence. Valéry Giscard d’Estaing, dans un ouvrage paru en 2010, s’est demandé ce qui se serait produit si Napoléon avait quitté Moscou sitôt la ville atteinte. Un livre intéressant et bien écrit : la Victoire de la Grande armée. Plon.

 18 octobre 1941 : arrestation de Richard Sorge (Tokyo – Japon).

Le plus grand espion à la solde des Soviétiques sera pendu le 7 novembre 1944.

 18 octobre 1944 : Hitler proclame le Volksturm (Berlin).

Tous les Allemands de 16 à 60 ans sont mobilisés, Alsaciens et Lorrains compris.

 18 octobre 1945 : création du CEA (Fort de Chatillon).

L’ordonnance n° 45-2563 donne comme mission au nouvel organisme de poursuivre « les recherches scientifiques et techniques en vue de l’utilisation de l’énergie atomique dans divers domaines de la science, de l’industrie et de la défense nationale pour consolider son indépendance nationale, mais aussi retrouver son statut de grande puissance. La France devient ainsi le premier pays au monde à fonder un organisme civil pour présider au développement de l’ensemble des applications de la fission du noyau de l’atome d’uranium. Le général de Gaulle nomme Frédéric Joliot-Curie haut-commissaire à l’énergie atomique et Raoul Dautry administrateur général.

Sur l’histoire encore méconnue de la recherche atomique durant la seconde guerre mondiale lire le récent ouvrage Résistance et dissuasion sous la direction de Céline Jurgensen et Dominique Mongin.

 18 octobre 1962 : premiers travaux du Service Militaire Adapté (Martinique).

Créé en 1961 aux Antilles, les jeunes structures du SMA produisent leurs premiers travaux (routes et maisons) avec des appelés.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles