Chronique historique : 6 juin

12 06 2018

6 juin 48 (avant Jésus Christ) : bataille de Pharsale (Grèce actuelle). Bien qu’en infériorité numérique (22 000 hommes) César vient battre en Grèce l’armée de son adversaire Pompée (45 000 hommes) qui vient de s’y replier. Il remporte ainsi la bataille décisive dans la guerre civile qui ravage la République romaine et va lui permettre de prendre l’ascendant sur le Sénat. A Pharsale, César a prévu que son aile droite serait son point faible car elle regroupe des troupes insuffisamment homogènes. Il sait que Pompée tentera de le battre en poussant son effort à cet endroit et c’est justement pour ça qu’il positionne discrètement 2 000 soldats d’élite en deuxième échelon. Une fois l’aile droite enfoncée, le deuxième échelon se découvre et brise net l’assaut de Pompée qui pensait la victoire acquise. Les troupes de réserve de César font le reste.

 6 juin 1910 : première course d’avions. Robert Martinet remporte la première course d’aéroplanes organisée dans le pays entre Angers et Saumur, en 31 minutes et 35 secondes sur Farman. « Engagé comme réserviste auprès de l’armée depuis 1911, il participe régulièrement à des manoeuvres dans les airs. Lieutenant-aviateur pendant la 1ère guerre mondiale, sa brillante conduite au front lui vaut la croix de guerre. Nommé Capitaine, il commande le parc aéronautique de l’armée Serbe. Attaché à l’armée serbe depuis mars 1915, comme pilote d’escadrille puis comme adjoint technique au commandement de l’aéronautique. Malgrè les épreuves du climat glacial, il exécute de nombreuses reconnaissances à longue portée. Il trouve la mort au cours d’un essai d’appareil près de Mikra en Grèce, le 9 avril 1917″.

 6 juin 1915 : première victoire contre un Zeppelin. Le Zeppelin Lz-37 (LZ37 pour l’armée impériale allemande), un type « m2 », est le premier dirigeable à être détruit en combat aérien par un chasseur basé à Dunkerque et piloté par le Flt Sub-Lt Reginald Warneford, du Royal Naval Air Service (RNAS).

 6 juin 1917 : construction du premier avion torpilleur. Le premier avion au monde à être conçu comme bombardier-torpilleur, le Sopwith « Cuckoo », est construit par le Royal Naval Air Service.

6 juin 1940 : Le Jules Verne part bombarder Berlin. Un quadrimoteur Farman initialement destiné à Air France est militarisé au début de la guerre pour compenser dans l’urgence le manque de bombardiers français. Commandé par le capitaine de corvette Dailliere (aéronautique navale), il effectue avec succès plusieurs bombardements sur Aix la Chapelle, Saint Omer et Anvers avant le raid sur Berlin. Pour ce bombardement, il décolle de sa base de Le Poulmic, le 6 juin, afin de gagner Mérignac qui possède une piste très longue, capable de faire décoller des avions très lourds.

Il décolle le lendemain avec une surcharge d’une tonne et lâche 8 bombes explosives de 250 kg et 80 bombes incendiaires de 10 kg (larguées à la main !) sur une usine de Berlin. Il rentre sans problème et se pose à Chartres. C’est la première fois de la guerre que Berlin est bombardé.

 6 juin 1940 : mort du commandant Maurice Arnoux (Angivillers). As français de la chasse durant la Première guerre mondiale, Arnoux est abattu alors qu’il est en combat aérien dans l’Oise avec son Morane 406 contre 7 Messerschmitt Bf 109.

 6 juin 1942 : l’américaine Adeline Gray réalise le premier saut en parachute en nylon. À 24 ans, Adeline possède déjà 32 sauts à son actif, effectués depuis l’âge de 19 ans. C’est la seule Américaine à détenir son brevet de parachutiste, dans le Connecticut.
Elle travaille pour un fabricant de parachutes, Pioneer Parachute Company of Manchester. Avant qu’elle ne se lance, le parachute en nylon est d’abord testé avec des mannequins en bois. Elle effectue le grand saut sous le regard de militaires.

 6 juin 1944 : opération OVERLORD (plages de Normandie). Commandés par le capitaine de corvette Philippe Kieffer, tout récemment promu, 177 Bérets verts français du 1er bataillon de fusiliers marins commandos, intégrés au Commando n°4 de la 1st Special Service Brigade, débarquent à Sword Beach dans le cadre de l’opération OVERLORD et prennent pied à Ouistreham.

Il faut ajouter la contribution d’un certain nombre de navires français : 2 croiseurs, 1 destroyer, 4 frégates, 4 corvettes et 14 vedettes et dragueurs de mines.

La plus grande opération de débarquement jamais menée à bien mobilise près de 250 000 hommes.

 6 juin 1949 : publication de 1984 de George Orwell. George Orwell a mené en Birmanie une guerre contre-insurrectionnelle, en tant que sergent de l’Empire britannique et en a été échaudé.

Revenu à la vie civile, il tente de se rapprocher du parti communiste britannique dans les années 1930 mais n’est pas jugé suffisamment fiable. Il s’engage aux côtés des Républicains lors de la guerre d’Espagne et découvre le double jeu cruel que mènent les services secrets soviétiques contre toutes les mouvances révolutionnaires non-inféodées à Moscou. Blessé et recherché, il regagne le Royaume-Uni. Choqué par les méthodes totalitaires soviétiques qu’il a découvertes en Espagne, il entame une réflexion qui le conduit à publier des ouvrages devenus aujourd’hui des classiques de la critique du totalitarisme : la ferme des animaux, 1984. Il invente également le concept du « Big brother ».

 6 juin 1971 : le Surcouf est coupé en deux (au large de Carthagène). L’escorteur d’escadre Surcouf est abordé par un pétrolier soviétique (général Boucharov) qui le coupe en deux alors qu’il croise aux abords du détroit de Gibraltar. 9 morts et 1 blessé.

 6 juin 1977 : création de l’armée nationale djiboutienne (AND). « Le Territoire français des Afars et des Issas (TFAI), territoire d’outre-mer qui accédera à l’indépendance le 27 juin 1977 dispose donc de son armée dès le premier jour d’indépendance. Elle se compose du 1er régiment d’infanterie, mis sur pied grâce aux recrues djiboutiennes servant dans les forces françaises à Djibouti et en métropole mais aussi de jeunes djiboutiens recrutés et formés pour l’occasion. S’y ajoutent le groupement nomade autonome et le transfert de la gendarmerie nationale à l’autorité locale. Une partie des rebelles indépendantistes du front de libération de la Côte somalie (FLCS) est également formée pour intégrer les forces armées djiboutiennes. Dès septembre 1976, une trentaine de sous-officiers originaires du territoire et servant dans les régiments de Djibouti ont été envoyés à Fréjus pour suivre une formation d’officier. Il formeront le haut commandement de la future armée djiboutienne. Le général de corps d’armée Zacharia Cheikh Ibrahim, actuel CEMGA de Djibouti, ayant servi 17 ans au 5e RIAOM en faisait partie ».

 6 juin 1982 : début de l’opération Paix en Galilée (Liban). Tsahal envahit le Liban pour en chasser l’OLP.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles