Chronique historique : 29 mai

30 05 2018

ERRATUM pour le 28 mai 1908 : naissance de Ian Fleming (Londres). Le créateur de James Bond aurait eu 107 110 ans hier

 29 mai 1453 : chute de Constantinople. Le sultan Mehmet II, s’empare de la capitale de l’Empire byzantin après plusieurs semaines de siège (depuis le 6 avril). Il fait construire des forts le long des détroits de Bosphore et des Dardanelles afin de priver la ville de ravitaillement. Il bombarde les remparts de la ville avec le plus gros canon jamais construit jusqu’alors (les boulets pèsent 500 kg !). Après plusieurs assauts infructueux, une attaque maritime et terrestre finit par livrer la ville aux Janissaires de Mehmet II. La population est massacrée. Constantin XI, le dernier empereur byzantin, héritier de l’Empire Romain d’orient, meurt en lançant une contre-attaque vouée à l’échec. Lire Les derniers siècle de Byzance de Donald Mac Nicol.

 29 mai 1692 : bataille de Barfleur (Côtes normandes). Pour acquérir le contrôle de la Manche dans le cadre d’un futur débarquement en Angleterre, Louis XIV se laisse convaincre par ses conseillers d’attaquer la flotte anglo-hollandaise. Le vice-amiral de Tourville, contraint par le ministre Pontchartrain, rencontre la flotte ennemie au large du Cotentin et bien qu’en infériorité numérique très nette (1 pour 2) et contre toute attente, inflige à l’ennemi des pertes très importantes. C’est l’une des plus belles batailles navales françaises, y compris de l’avis ennemi.  Malheureusement, La Hougue suit Barfleur. En effet, quelques jours plus tard (du 1er au 3 juin),  une partie de la flotte française, immobilisée suite aux dommages subis et donc incapable de rallier Brest ou Saint Malo, mouille à la Hougue pour réparer. Elle est incendiée par les Anglais qui viennent venger l’affront de Barfleur en s’en prenant aux navires en panne (15 navires). Lire Les 600 plus grandes batailles navales de l’histoire – Yves Le Moing.

 29 mai 1940 : campagne de France

- à Lille, le général Alphonse Juin est fait prisonnier. Commandant la 15ème DIM, il défend pendant 4 jours l’entrée de la ville commandée par le général Molinié. 15 jours plus tôt, il participait à la bataille de Gembloux (Belgique) où le XVIème corps allemand a été tenu en échec jusqu’à l’ordre de replis. Dans Lille encerclée, Juin finit par se rendre après de très rudes combats. Les Allemands rendront d’ailleurs les honneurs aux défenseurs le 31 mai.

 - à Dunkerque, l’opération Dynamo (évacuation par bateau vers l’Angleterre) se poursuit sous les tirs de l’artillerie allemande désormais à portée des plages. La Luftwaffe doit réduire ses attaques du fait du mauvais temps. Les Français reçoivent officiellement l’ordre d’embarquer eux aussi.

 - à Abbeville, sur la Somme, le général Weygand ordonne à de Gaulle d’attaquer pour entamer le flanc gauche de la division Guderian. Malgré un premier succès, les chars de de Gaulle sont arrêtés par les tirs des redoutables 88mm.

 29 mai 1951 : bataille du Day (Indochine). Le commando François (commandé par le LV Labbens), retranché dans l’église de Ninh Binh résiste pendant près de 24 heures à l’attaque du général Giap et donne ainsi le temps au général de Lattre de préparer les troupes. L’effet de surprise ne peut plus jouer et la bataille du Day est perdue pour Giap cependant 47 commandos sont tués ou portés disparus, 5 reviendront après de longs mois de captivité. Seuls 24 hommes réussiront à survivre au déluge de feu qui s’abat sur leur position en s’exfiltrant à travers les lignes ennemies. Le général de Lattre envoie des renforts (notamment l’unité où sert son fils, le bataillon de marche vietnamien du 1er régiment de chasseurs). En l’apprenant, le Viet Minh va focaliser ses efforts sur le rocher de Ninh Binh qu’occupe le lieutenant de Lattre et sacrifier un grand nombre de ses « bo doi » (soldats)  pour le détruire.

 29 mai 1958 : mort du LCL Jeanpierre (Djebel Mermera – Algérie). Le LCL Jeanpierre, chef du 1er REP meurt dans le crash de son hélicoptère abattu par l’ALN lors de la bataille des frontières. La 146e promotion de l’École spéciale militaire interarmes de Saint-Cyr (1959-1961) porte son nom.

 29 mai 1971 : premier tir technique d’un missile balistique. En plongée au large d’Arcachon, le sous-marin nucléaire lanceur d’engins Le Redoutable, commandé par le capitaine de vaisseau Louzeau, effectue le premier tir technique français d’un missile balistique.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles