Chronique historique : 4 mai

4 05 2017

4 mai 1811 : le général Suchet attaque Tarragone (côte espagnole méditerranéenne). Après avoir conquis Lérida, Margalef, Mequinenza, Tortose et le fort du col de Balanguer, Suchet met le siège à Tarragone, la Forte. Elle tombera le 28 juin après 56 jours de siège, ou plutôt d’une continuelle et terrible bataille, en présence et sous le feu de l’escadre britannique, de ses troupes de débarquement et de l’armée espagnole de Catalogne. Napoléon octroie au général Suchet le bâton de maréchal d’Empire le 8 juillet 1811.
Durant cette longue campagne, Suchet se montre d’une ténacité et d’une autorité rares. Excellent chef militaire, il ne tolère ni pillage, ni exaction, tout en exigeant de la population espagnole qu’elle s’acquitte de l’impôt. Son équité le fait apprécier des Espagnols alors que la plupart des autres généraux ne parviennent pas à gagner le cœur de la population. Loin s’en faut.Napoléon à Sainte-Hélène : « C’est leur pillage (aux généraux) qui m’a fait perdre l’Espagne, à l’exception toutefois de Suchet, dont la conduite fut exemplaire« .

4 mai 1814 : Napoléon débarque sur l’ile d’Elbe (Méditerranée).

4 mai 1916 : publication de la promesse du Sussex. « Face à la réaction des Etats-Unis suite au torpillage du paquebot Sussex (24 mars) et craignant leur entrée en guerre, l’Allemagne publie un manifeste modifiant sa politique de guerre navale. Elle s’engage à ne plus viser les navires de passagers, à ne couler les navires de marchandises que s’ils transportent des armes, et à ne les couler que lorsque les passagers et l’équipage seront en sécurité. Engagement rompu en janvier 1917 avec la reprise de la guerre sous-marine totale ». CNE Jean-Baptiste P. (COMLE).

4 mai 1943 : première mission de guerre pour Clark Gable. Effondré après la mort accidentelle de sa 3ème épouse, Clark Gable, star hollywoodienne du cinéma mondialement connue après Autant en emporte le vent, décide de s’engager dans l’US Air Force en Aout 1942. Il devient mitrailleur embarqué et est promu sous-lieutenant. Pour utiliser sa notoriété et ses compétence, l’US Air Force en liaison avec la MGM lui demande de réaliser un film de recrutement Combat America. Affecté en Angleterre au 351e Bomb Group, il effectue 5 missions de guerre dont la première au-dessus d’Anvers en Belgique. La MGM finit par demander son rapatriement lorsqu’elle constate la possibilité de perdre son acteur phare au combat.

4 mai 1955 : les dernières troupes françaises quittent le port de Haiphong. (Vietnam)

4 mai 1980 : mort de Tito (Ljubljana – actuelle Slovénie). Josip Broz, président de la Yougoslavie pendant 27 ans et durant la Seconde guerre mondiale, chef des partisans communistes yougoslaves qui libèrent le pays de l’occupation allemande sans intervention directe des alliés.

4 mai 1982 : journée noire pour les Britanniques (Iles Falkland). Première perte aérienne de la Fleet Air Arm, l’aéronavale britannique, pendant le conflit des Falkland. Un Sea Harrier est abattu par des tirs d’artillerie venus du sol lors d’un raid de bombardement sur Goose Green. Le pilote est tué. Le même jour, un Super Etendard de l’aéronavale Argentine tire un missile « Exocet » qui endommage gravement le destroyer HMS Sheffield de la Royal Navy. Le Sheffield coule le 10 mai.

4 mai 1988 : assaut de la grotte d’Ouvéa (Nouvelle Calédonie). Après l’attaque de la gendarmerie de Fayaoué, sur l’île d’Ouvéa, le 22 avril par un groupe issu du parti indépendantiste FLNKS, les 27 gendarmes survivants (4 ont été tués dans l’assaut) sont pris en otage et séparés en deux groupes : le premier sera libéré trois jours plus tard alors que le second, composé de 16 gendarmes, est caché dans une grotte près de la tribu de Gossanah. En pleine période d’élection présidentielle et de cohabitation politique entre le Président François Mitterand et le Premier ministre Jacques Chirac, une opération de libération est décidée. Après autorisation du Président, le général Jacques Vidal, commandant les forces armées en Nouvelle-Calédonie, ordonne l’assaut de la grotte : 75 hommes issus du GIGN, de l’EPIGN, du 11e choc, du commando
marine Hubert et du 17e RGP participent à l’opération : les otages sont tous libérés, 19 kanaks et 2 militaires du 11e choc sont tués. La polémique enflera suite aux soupçons d’exécution sommaire de certains kanaks blessés, dont le chef des ravisseurs Alphonse Dianou. Le réalisateur français Mathieu Kassovitz en tirera un film, L’Ordre et la Morale (2011), dans lequel il tient le rôle du capitaine Philippe Legorjus, commandant controversé du GIGN. LCL Régis G. (CRRE).

4 mai


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles