Chronique historique : 26 avril

26 04 2017

ERRATUM pour le 24 avril 1946 : Même si le Bell P 42 Airacomet est stricto sensu le premier chasseur américain à réaction (vol en 1942), ce bimoteur d’études sous-motorisé fut une ébauche plutôt qu’un avion. En effet les appareils prototypes et de pré-série n’ont jamais été mis en service dans les forces. Le premier avion à réaction américain fut le Lockheed P-80 Shooting Star, qui fit son premier vol le 8 janvier 1944 et fut mis en service dans l’USAAF en 1945. Sa version biplace devint le T-33 (vol inaugural en août 1944), construit à 6500 exemplaires, qui équipa les écoles de pilotage « avancé » de toutes les armées de l’air du MDAP (30 nations). L’Armée de l’air réforma les siens après la mise en service de l’Alphajet en 1972. Quant au Republic F-84 Thunderjet, son prototype prit l’air en 1946 et l’avion opérationnel fut mis en service en 1947. Il en exista de nombreuses versions et l’Armée de l’air eut 380 ex de la version G de ce chasseur-bombardier, dans 12 escadrons tactiques, de 1952 à 1956.

Merci aux G(2S) Lucien Robineau et André Bourachot.

 26 avril 1890 : prise d’Ouossébougou (Soudan – actuel Mali) . Le colonel Louis Archinard, polytechnicien et artilleur colonial, prend d’assaut la forteresse des Toucouleurs avec l’aide de la nation Bambara. L’attaque est très meurtrière. Les Toucouleurs font sauter le magasin à poudre lorsque leur situation est désespérée entrainant la destruction d’une grande partie de la forteresse.

 26 avril 1917 : mort de René Doumer (Brimont – Marne). Le capitaine Doumer, fils du président de la République du même nom, meurt au combat à bord de son Spad VII. Il totalise alors 7 victoires aériennes et fait donc partie des As de la chasse française.

 26 avril 1915 : traité secret de Londres. L’Italie accepte d’entrer en guerre au côté de l’Entente contre les empires centraux à condition que les alliés s’engagent à lui reconnaître l’attribution des terres irredentes une fois la victoire acquise. L’accord ne sera pas respecté

 26 avril 1933 : création de la Gestapo (Berlin). Goering crée la police secrète d’Etat.

 26 avril 1937 : bombardement de Guernica (Espagne). Profitant de la guerre civile espagnole, Hitler envoi la légion Condor combattre aux côtés de Franco afin d’aguerrir au combat ses 6500 hommes mais aussi afin de tester les armements que l’Allemagne produit en dépit du traité de Versailles (certes bafoué depuis mars 1935). Un raid aérien germano-italien d’une trentaine de bombardiers détruit la ville de Guernica causant selon les sources entre 800 et 1654 morts. Ce bombardement aérien stupéfie le monde par sa violence et pousse le peintre Picasso à créer sa célèbre fresque Guernica.

 26 avril 1941 : opération aéroportée allemande sur Corinthe (Grèce). La progression des troupes allemandes arrivant de Yougoslavie est stoppée par l’arrière-garde alliée à Thèbes. Ayant marqué un coup d’arrêt fructueux, les alliés se replient au cours de la nuit. Les Allemands effectuent alors deux tentatives pour entrer dans le Péloponnèse et interrompre l’évacuation maritime du corps expéditionnaire britannique. Une unité de parachutiste est larguée sur Corinthe pour prendre le pont du canal, mais les Britanniques le font sauter avant qu’elle ne puisse l’atteindre. En parallèle et à l’extrémité ouest du golfe de Corinthe, la division SS Adolf Hitler commence à franchir vers Patras.

 26 avril 1945 : Pétain se constitue prisonnier (frontière franco-suisse). Hitler refusant à Pétain de se rendre en France pour se défendre lors de son procès annoncé, le fait évacuer du chateau de Sigmaringen que menace la 1ere armée française. Après concertation avec son escorte allemande, Pétain est conduit en Suisse d’où il prend contact avec le GPRF. De Gaulle ordonne au général Koenig d’aller chercher le maréchal Pétain pour l’arrêter. Il est incarcéré au fort de Montrouge jusqu’à son procès (juillet 1945).

 26 avril 1945 : bataille de Berlin. « Début des attaques de l’armée du général Tchouikov sur les quartiers centraux de Berlin (à l’intérieur de l’anneau ferroviaire du train urbain ou S-Bahn, équivalent à Paris intra muros) : Schôneberg à l’ouest, Neuköln à l’est. Dans Neuköln, la division Nordland englobant des SS français, défend durant une journée l’arrondissement ». OCTAA Nicolas J. (CAAPC).

 26 avril 1986 : accident de Tchernobyl (Ukraine). Suite à une série d’erreurs humaines lors d’un essai technique, le réacteur n°4 de la centrale nucléaire V.I Lénine explose à 01h23 du matin, libérant un nuage radioactif classant l’événement au niveau 7 (accident majeur) sur l’échelle INES (qui en compte 7). Après la catastrophe, d’importants efforts internationaux sont mis en œuvre pour l’étude et l’évaluation du niveau de sûreté des réacteurs RBMK : elles ont conduit à l’identification de nombreux défauts dans la conception initiale des réacteurs. L’accident de la centrale de Fukushima (11 mars 2011) est aussi de niveau 7.

Quelques rendez-vous historiques :

Jusqu’au 27 août 2017 : exposition temporaire « Légion et cinéma » au musée de la Légion étrangère – Aubagne.
jusqu’au 30 juin 2017 : exposition « Le désert : explorations et opérations » – Musée des Troupes de Marine (Fréjus).
jusqu’au 26 juillet 2017 : exposition « Tambours, clairons, trompettes : commander, transmettre, informer en musique » au musée des Transmissions (Cesson-Sévigné).

Les conférences du Service historique de la Défense (SHD) avec leurs références bibliographiques.
et
les colloques, conférences, expositions, cinéma du site Mindef.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles