Un nouveau site internet pour L’EPAULETTE

30062016

site

Comme annoncé lors de l’AG et de la dernière journée de notre réseau, le nouveau site internet de l’Epaulette est désormais accessible  à l’adresse : www.lepaulette.net/wp

Ce site migrera ensuite à l’adresse : www.lepaulette.com encore attribué à l’ancien site chez l’ancien hébergeur dont l’abonnement prendra fin à courte échéance.

Vous êtes donc invités à le consulter, à en informer votre réseau local et nous faire part de vos impressions et suggestions.

La partie intranet, avec accès restreint, du site est encore en conception.

Cette information figurera également sur notre blog : http//:alphacom.unblog.fr et sur le site CAP2C (plateforme reconversion) : http// :cap2c.org

Très cordialement, de la part du siège

 




Chronique historique : 29 juin

29062016

29 juin 1639 : prise de Hesdin (actuel Pas-de-Calais). Durant la guerre de Trente ans, le marquis de la Meilleraye, prend la ville de Hesdin aux Impériaux. Le jour même, Louis XIII, sur les remparts de la ville, le fait Maréchal de France. Quelques années plus tard (1663), Louis XIV en fait un Duc.

29 juin 1900 : naissance de Saint-Exupéry (Lyon).

29 juin 1966 : bombardement des villes de Haiphong et Hanoï par les Américains. Devant l’échec des bombardements aériens du Nord-Vietnam, jusque-là limités aux zones rurales et aux installations militaires localisées, le président américain Lyndon Johnson déclenche les premiers raids aériens sur les villes de Haiphong et Hanoï (dépôts de carburant) ; constituant une nouvelle «escalade» dans la guerre non déclarée qui oppose les États-Unis et leur allié sud-vietnamien au Nord-Vietnam.

29 juin 2016 : Cérémonie de création de la 13ème demi-brigade de la légion étrangère (13ème DBLE) à La Cavalerie

Quelques rendez-vous historiques :

 09 juin au 03 juillet : exposition « Savoir vouloir, le général Delestraint : du service au sacrifice », au musée de l’Ordre de la Libération (Paris).

jusqu’au 24 juillet 2016 : exposition « Napoléon à Sainte Hélène, la conquête de la mémoire » au  Musée de l’armée – Invalides.

jusqu’au 18 septembre 2016 : exposition « Bêtes de guerre » au Muséum de Marseille – Palais Longchamp.




Actu Défense – 23 juin 2016

28062016

Veuillez trouver en pièce jointe l’édition d’ « Actu Défense » de la semaine 25/2016. fichier pdf 160623 – Actu Défense

Ce numéro, une fois encore, riche en informations de tous genres, montre l’étendue des champs d’action dans lesquels la Défense et, partant les armées, interviennent  ou sont des acteurs majeurs.

Nos concitoyens ont ainsi souvent une représentation locale des armées (le régiment, la base aérienne) et  ignorent  les attributions du ministère de la défense (MINDEF) et ce que font les autres unités, dont les états-majors.  Le volet politique, appelé dans la jargon politico-militaire (POLMIL) ainsi que les relations internationales sont une dimension majeure de la politique de défense de la France. Les armées y contribuent pour une part importante.

Ont retenu notre attention :

-  un point de situation de la France dans l’OTAN (Organisation du Traité Atlantique Nord, née pour mémoire le 4 avril 1949, dont la France a quitté le commandement militaire intégré en 1966 et non l’Alliance proprement dite, (comme on l’entend parfois), commandement réintégré sous la Présidence de M. Sarkozy en 2009, (à l’exception  du Comité des plans nucléaires), ainsi que des mesures dites de « réassurance », (mot décalqué de l’anglais), suite à l’annexion de la Crimée par la Russie et la crise séparatiste de l’Est ukrainien,

- la clôture de la 96ème session du Conseil supérieur,

- l’acquisition, par la DRM, (Direction du renseignement militaire) de deux avions légers de surveillance et de reconnaissance qui seront mis en œuvre par l’armée de l’Air, (il convient de le préciser car l’Aviation légère de l’armée de Terre [ALAT], a en dotation, outre des hélicoptères de combat et de manœuvre, des avions de types « Pilatus » et « TBM 700 »,

-  la visite du général d’armée Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées (CEMA), en Lettonie et en Estonie,

-  l’actualité des théâtres d’opération, avec notamment, la réarticulation des plots de chasse au Levant et en Afrique.




Chronique historique : 28 juin

28062016

28 juin 1389 : bataille de Kosovo Polje (Kosovo). La bataille a eu lieu le 15 juin dans le calendrier justinien, le 28 juin dans le calendrier Grégorien. Les Serbes sont vaincus par les Ottomans lors de la bataille du Champs des Merles. Les deux chefs de guerre, le prince Lazare de Raska et le sultan Murad Ier, trouvent la mort dans l’affrontement. Les janissaires turcs, troupes d’élite formées d’enfants enlevés aux peuples vaincus et élevés dans le métier des armes, ont écrasé leurs adversaires. La Serbie devient vassale de l’Empire ottoman.

28 juin 1675 : attaque de la forteresse de Reggio (Italie – Calabre). Les vaisseaux Téméraire et Sirène commandés par les capitaines Lévy et Tourville attaquent Reggio occupée par les Espagnols. A l’aide d’un brûlot et grâce à un vent favorable, ils détruisent quatorze navires dans le port. Le feu se communique à une poudrière qui explose et détruit une partie des fortifications.

28 juin 1811 : prise de Tarragone (Espagne). Le général Suchet réduit les dernières résistances espagnoles de la ville, après un assaut de près de 20 jours qui coûte aux Français plus de 1 200 morts et 3 000 blessés.

28 juin 1835 : bataille de la Macta (Algérie). Afin de protéger deux tribus qui refusent la domination d’Abd el Kader, le général Trézel et 2500 hommes marchent vers Mascara, la capitale de l’émir. Ils sont attaqués dans les marais puis dans le défilé de la Macta par environ 10 000 hommes. Suite à cette défaite qui coute 300 hommes aux Français (et 2000 à Abd el Kader), le général Trézel est remplacé par le général d’Arlanges. Clauzel en devenant Gouverneur général de l’Algérie reprend l’action contre Abd el-Kader. Le général Trézel assume la responsabilité de cette défaite. Il a donné son nom à une petite ville de l’Oranais créée en 1894.

28 juin 1914 : attentat de Sarajevo (actuelle Bosnie-Herzégovine). L’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l’empire austro-hongrois par Gravilo Princip, provoque l’étincelle qui va déclencher la Première Guerre Mondiale. Le matin même vers 10h15, l’archiduc et son épouse viennent d’échapper à un attentat à la bombe artisanale perpétré par un jeune typographe de 21 ans, nommé Cabrinovitch. François-Ferdinand se rend malgré tout à l’Hôtel de ville pour une réception en son honneur puis à l’issue décide d’aller réconforter les blessés de la première tentative d’assassinat. Le chauffeur de tête du cortège officiel n’ayant pas été prévenu de ce changement dans le programme, conserve l’itinéraire initial, que les 6 terroristes serbes postés en différents endroits sur le trajet ont pu étudier (grâce au journal !).

28 juin 1919 : traité de Versailles. Cinq ans après l’attentat de Sarajevo, jour pour jour, les Alliés remodèlent la carte de l’Europe et imposent une paix que l’Allemagne vaincue considèrera comme un diktat. La signature a lieu dans cette même galerie des glaces du château de Versailles qui avait vu en 1871 le couronnement de l’empereur Guillaume Ier.

28 juin 1940 : naissance de la « France Libre ». Le général de Gaulle est reconnu « Chef des Français Libres » par le gouvernement Britannique.

28 juin 1944 : assassinat du ministre milicien Philippe Henriot (Paris – 10, rue de Solferino).  « Secrétaire d’Etat à l’information et à la Propagande depuis janvier 1944, Philippe Henriot s’exprime  deux fois par jour sur « Radio-Paris ». Orateur et polémiste dont les joutes verbales avec radio-Londres sont écoutées par une grande partie des Français, y compris dans les milieux résistants, son éloquence et son pouvoir de propagande sont tels que le GPRF d’Alger le condamne à mort. Un commando l’assassine à l’aube, dans sa chambre au siège du ministère. Un catafalque est dressé Place de l’hôtel de ville et la dépouille reçoit l’hommage de nombreux parisiens jusqu’au 2 juillet, date des obsèques. Les Allemands organisent une sanglante répression ».  COL Pierre Marie-Jeanne (DCSD).

28 juin 1989 : Milosevic annonce la reconquête du Kosovo. A l’occasion de la commémoration du 600ème anniversaire de la bataille du champ des merles, le président de la République de Serbie, Slobodan Milosevic, prononce un discours devant un million de Serbes, venus de toute la Serbie sur les lieux mêmes de la bataille à Kosovo Polje. La foule est galvanisée par la reconquête de la province autonome (alors peuplée majoritairement d’albanophones) qu’évoque le leader serbe.

 28 juin Arrestation de Gravilo Princip. Il mourra en prison en 1918.

Quelques rendez-vous historiques :

 09 juin au 03 juillet : exposition « Savoir vouloir, le général Delestraint : du service au sacrifice », au musée de l’Ordre de la Libération (Paris).

jusqu’au 24 juillet 2016 : exposition « Napoléon à Sainte Hélène, la conquête de la mémoire » au  Musée de l’armée – Invalides.

jusqu’au 18 septembre 2016 : exposition « Bêtes de guerre » au Muséum de Marseille – Palais Longchamp.




Lettre du CEMAT Au Contact Juin 2016

27062016

Vous trouverez en pièce jointe,  la dernière lettre au Contact du CEMAT. fichier pdf Lettre du CEMAT_Au Contact_n34_Juin 2016

Au-delà d’Eurosatory qui s’est tenu du 13 au 17 juin, salon durant lequel le CEMAT a donné  une conférence sur la coopération entre armées de Terre à l’international aux côté du Général d’armée Carter, CEMAT britannique, du Général de corps d’armée Errico, CEMAT italien et du Général de division Deconinck, CEMAT belge, ce numéro présente les grands enjeux de l’armée de Terre en termes capacitaires.

 La fusion du CDEF et du CESAT interviendra à compter du 1er juillet.




Chronique historique : 24 juin

27062016

24 juin 1340 : bataille navale de l’Ecluse (Mer du Nord). La flotte du roi de France Philippe VI est anéantie par celle du roi d’Angleterre Edouard III dans l’estuaire qui mène à Bruges. Les Français ont attaché leurs bateaux pour barrer l’estuaire et empêcher les Anglais de gagner Bruges et ne peuvent donc pas manœuvrer alors que leurs équipages génois sont particulièrement aguerris et pourraient rivaliser avec l’ennemi.  Les archers gallois enflamment à distance la flotte française qui se débande. La suprématie maritime anglaise est dès lors acquise pour de nombreuses années.

 24 juin 1812 : début de la campagne de Russie. La grande armée franchit le Niémen.

24 juin 1859 : victoire de Solferino (Italie du Nord). Napoléon III allié à l’armée sarde bat l’armée autrichienne de l’empereur François-Joseph. Henri Dunant, un civil en voyage d’affaires près de Solferino est traumatisé par les combats et le sort des blessés. Son action, dès cette date, en faveur d’un soutien sanitaire aux blessés mènera à la création de la Croix Rouge. Solferino fut cependant proportionnellement moins mortelle que beaucoup d’autres batailles (12,5% contre 20 à 30 % lors des batailles de Napoléon 1er) puisque 40 000 soldats décédèrent sur les 330 000 engagés. Si les proportions indiquent une mortalité « relativement faible », les chiffres absolus impressionnent : C’est en effet la première fois depuis Leipzig (1813) qu’une bataille rassemble autant d’hommes. A noter que le chemin de fer est utilisé (par les Français) afin de transporter les troupes. Voir l’excellent ouvrage d’Hervé Drévillon Batailles à ce sujet.

24 juin 1922 : assassinat de Walter Rathenau (Berlin). Ministre allemand des affaires étrangères, Rathenau est tué par la société secrète d’extrême-droite, Consul, parce qu’il symbolise l’ennemi intérieur pour une frange de la population allemande victime de la crise économique et du ressentiment patriotique du à la défaite. Riche car à la tête d’un empire industriel (AEG) qui prend modèle sur le capitalisme américain et brillant car il entretient des liens étroits avec les principaux intellectuels allemands de l’époque, Rathenau est d’origine juive et se sent parfaitement allemand au point d’avoir été un des principaux soutiens du 2ème Reich durant la Première Guerre Mondiale. Son assassinat est considéré comme l’une des prémices de l’affrontement des républicains (République de Weimar) et des nazis allemands. Cependant, comme souvent, un tel raccourci est inexact : Ernst von Salomon, membre des corps francs et écrivain de talent est complice de l’assassinat mais ne prendra jamais sa carte du parti nazi. « Il était commerçant et voulait sentir en artiste, il possédait des millions et jouait avec des idées socialistes, il était très juif d’esprit et coquetait avec le Christ. Il pensait en internationaliste et divinisait le prussianisme, il rêvait une démocratie populaire et il se sentait toujours très honoré d’être invité et interrogé par l’empereur Guillaume… » Stephan Zweig dans Le monde d’hier à propos de Walter Rathenau.

24 juin 1940 : signature de l’armistice franco-italien  « Deux jours après la signature de Rethondes, les Italiens obtiennent aussi leur armistice après 14 jours de guerre et 3 jours de grande offensive sur les principaux cols des Alpes ; ils obtiennent d’occuper les hautes vallées conquises très partiellement en Savoie ainsi que Menton. Le reste, c’est-à-dire la presque totalité de la Savoie et du Dauphiné resteront en zone libre jusqu’en novembre 1942 mais sous contrôle de la commission franco-italienne d’armistice. »

24 juin 1954 : écrasement du GM 100 (Indochine). Constitué autour du bataillon de Corée transféré à Saigon au mois d’octobre 1953, le groupe mobile n°100 (GM100) est une force interarmes de 3500 hommes, engagée dans le nettoyage de la région des hauts-plateaux du Centre Annam, en marge de l’opération Atlante.   Alors que  la bataille de  Dien Bien Phu est terminée, amoindri par une succession d’embuscades depuis le 1er février 1954, le GM 100 est pratiquement anéanti entre le 24 et le 28 juin 1954 lors de l’évacuation d’An Khé par une gigantesque embuscade Vietminh sur la RC19, perdant la moitié de son effectif et la totalité de son matériel.

24 juin 1956 :  première apparition publique de supersoniques soviétiques (actuelle Russie – Tushino) : Première apparition publique du Mig 21(chasseur mythique soviétique), du Sukhoi 7 (chasseur-bombardier) et du Sukhoi 9 (chasseur).

24 juin 1969 : premier tir opérationnel d’un SSBS français (Biscarosse). Tir opérationnel d’un des missiles balistiques stratégiques sol-sol (S 02) qui va équiper le plateau d’Albion. La composante terrestre de la dissuasion nucléaire a été active de 1971 à 1996.

24 juin 1982 : premier français dans l’espace (Baïkonour – actuel Kazakhstan). Le colonel Jean-Loup Chrétien (aujourd’hui général en 2S) décolle à bord de Soyouz –T6 pour rejoindre la station Saliout 7 en orbite. La mission est un succès. Il rentre après 7 jours dans l’espace. Il totalise 3 vols spatiaux, 43 jours dans l’espace dont une sortie extravéhiculaire (5 heures). Il est l’un des seuls français à avoir volé à la fois avec les soviétiques et les américains.

Quelques rendez-vous historiques :

 09 juin au 03 juillet : exposition « Savoir vouloir, le général Delestraint : du service au sacrifice », au musée de l’Ordre de la Libération (Paris).

jusqu’au 24 juillet 2016 : exposition « Napoléon à Sainte Hélène, la conquête de la mémoire » au  Musée de l’armée – Invalides




Chronique historique : 23 juin

23062016

23 juin 1757 : victoire britannique de Plassey (Inde). L’armée du nabab du Bengale (60 000 hommes) attaque les 3000 britanniques du général Clive près de Calcutta qui les bat profitant de leur désunion.

23 juin 1918 : victoire américaine du Bois Belleau (près de Château-Thierry). « Les Marines de la 2ème DIUS sont maîtres du Bois Belleau, que le général Degoutte fait rebaptiser Bois de la brigade des Marines ». LCL Remy Porte (EMAT).

23 juin 1935 : record mondial de distance en hydravion. Les lieutenants de vaisseau Paul Hébrard et Daillière battent le record mondial de distance à bord d’un hydravion Latécoère 300 La Croix-du-Sud. Partis de Cherbourg, ils rallient Ziguinchor au Sénégal après 32 heures de vol et 4347 km parcourus.

23 juin 1940 : Hitler visite Paris. Seule visite connue d’Hitler à Paris.

23 juin 1940 : les Allemands à Châtellerault.  « Les Allemands prennent possession de la Manufacture d’armes. Entrés la veille dans la ville, les officiers se rendent à la manufacture dont ils prennent le contrôle immédiatement ; les ouvriers seront durant toute la guerre contraints de travailler à l’effort de guerre allemand dans la fabrication de composants d’armes, jamais d’armes entières ; la « manu » deviendra rapidement un foyer de résistance et la répression y sera impitoyable ». OCTAA Nicolas SHD/CAAPC.  Le centre des archives de l’armement et du personnel civil (CAAPC) est installé sur les lieux mêmes de la manufacture (MAC).

23 juin 1952 : bombardement américain en Corée (actuelle Corée du Nord). 4 centrales électriques sont détruites par l’aviation américaine réduisant de 90% la production électrique du pays.

 Quelques rendez-vous historiques :

 09 juin au 03 juillet : exposition « Savoir vouloir, le général Delestraint : du service au sacrifice », au musée de l’Ordre de la Libération (Paris).
Jusqu’au 24 juillet 2016 : exposition « Napoléon à Sainte Hélène, la conquête de la mémoire » au  Musée de l’armée – Invalides

Message du conservateur de la bibliothèque du SHD :

Le Service historique de la Défense a lancé le 11 mai une opération de mécénat participatif, afin de lui permettre de faire entrer dans ses collections un document unique, l’ordre de la bataille navale de Velez-Malaga (1704). Ce document exceptionnel, réalisé vers 1710, de plus de 6,5m de longueur et entièrement manuscrit, est considéré par les spécialistes comme la « tapisserie de Bayeux de la Marine ».

Grâce à vous, la somme de 13 955 € a été collectée à ce jour, soit plus des deux tiers de l’objectif ! Nous vous en remercions chaleureusement.

Il nous reste désormais un mois pour achever notre collecte, et l’aide de tous sera déterminante. Plus que jamais, nous comptons sur vous pour faire connaître ce beau projet au plus grand nombre. Outre une déduction fiscale de 66%, tous les mécènes seront remerciés par des contreparties proportionnelles au montant de leur aide. Les dons peuvent se faire en ligne ou par chèque sur le site Internet www.culture-time.com, où vous pourrez voir plus d’images et obtenir plus d’informations sur le document et les contreparties.

Aidez-nous à gagner la course contre le temps qui vient de commencer : nous avons 30 jours pour réunir les 6 000 € qui manquent encore. C’est grâce à l’aide et au soutien de tous que nous relèverons ce défi !

Tous sur le pont et branle-bas de combat pour notre patrimoine collectif !    fichier pdf FlyerA5 allégé Embarquez comme canonnier du Roi-Soleil




Communiqué du CSFM

22062016

En pièce jointe, le communiqué du CSFM (96ème session-6 au 10 juin 2016)fichier pdf communique_CSFM_96e_session







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles