• Accueil
  • > Archives pour décembre 2015

Bilan ONG HAMAP

23122015

hamap logo

L’Epaulette soutient l’action de l’ONG Humanitaire HAMAP, fondée par Joël Kaigre l’un de ses adhérents,  qui a reçu  le prix de L’Epaulette en 2015.

Vous trouverez, ci-jointe, sa 1ère lettre.

fichier pdf HAMAPMAG1




Reportage d’ARTE sur l’opération Sentinelle

21122015

Une équipe d’Arte a suivi, la semaine dernière, le déploiement de la compagnie Proterre en région parisienne, armée par la brigade de renseignement et commandée par le CNE BRENIAUX, commandant d’unité de la 5e batterie du 61e RA.

Le reportage devrait être diffusé demain mardi 22 décembre à 13h20 et 19h45 sur Arte.

 




Chronique historique : 18 décembre

21122015

18 décembre 1676 :  la France reprend Cayenne aux Hollandais (Guyane). Mettant à terre 800 soldats, le vice-amiral d’escadre d’Estrée enlève la garnison sans difficulté. Cayenne redevient établissement français. Il file vers Tabaggo où il lui faudra deux expéditions (en un an) pour reprendre l’ile.

18 décembre 1779 : combat naval de la Martinique (Antilles). La Motte Picquet s’illustre brillamment en sauvant d’une attaque anglaise la plus grande partie d’un convoi marchand qui rallie la Martinique depuis Marseille. Ne disposant momentanément que de 3 navires, La Motte Picquet affronte les 13 navires de l’amiral Hyde Parker et parvient sans trop de dommages pour lui, à leur faire rompre le combat. Impressionné mais chevaleresque, Parker envoi après coup une lettre au Français pour lui témoigner de son admiration.

18 décembre 1856 : Faidherbe bat Ely el Habib (Sénégal). Gouverneur du Sénégal, Faidherbe soumet El Habib qui tentait de susciter la rébellion, en venant l’arrêter personnellement dans le village de N’Guick où il s’était réfugié.

18 décembre 1903 : acquisition par les Etats-Unis de la zone du canal (Panama). Le tout jeune Etat panaméen (3 novembre 1903) accorde aux Etats-Unis moyennant une rente annuelle, la zone où le génie militaire américain va reprendre les travaux commencés par les Français (Ferdinand de Lesseps – 1882). Inauguré en 1914, le canal de Panama est un passage stratégique pour les marines marchandes et de guerre. Il est resté officiellement sous contrôle des Etats-Unis jusqu’en décembre 1999.

18 décembre 1944 : premier numéro du Monde (Paris). Le quotidien Le Monde daté du 19 décembre parait pour la première fois.

18 décembre 1978 : création d’Airbus Industrie. L’actuel numéro 2 du marché mondial de l’aéronautique est issu d’un groupement d’intérêt européen de EADS et BAE Systems. Airbus emploie plus de 50 000 personnes dans le monde. Il fabrique notamment l’avion de transport militaire A 400 M.

18 décembre 1995 : premier vol du prototype du NH 90. Hélicoptère multi rôles européen. Le NH 90 équipe une dizaine de pays. Airbus Helicopters, Agusta et Fokker sont les constructeurs.

Reprise de la Chronique le 04 janvier 2016.

 Bonnes fêtes de fin d’année !




Chronique historique :17 décembre

17122015

ERRATUM pour le 16 décembre 1917 : Patton ouvre une école de chars (Langres – Haute-Marne) Le lieutenant-colonel de cavalerie George Patton… Merci au COL Nicolas Tachon (EMF 3), créateur de la Chronique culturelle (2007).

17 décembre 546 : prise de Rome par Totila. Le roi ostrogoth, Totila, prend Rome, après un siège méthodique de plus d’un an.  Venu voir Saint Benoit au mont Cassin, Totila apprend de la bouche du saint qu’il va conquérir Rome et la perdre peu de temps après.

17 décembre 1398 : bataille de Pānīpat (Près de Dehli – Inde). Le Turc Tamerlan écrase le sultan qui contrôle toute l’Inde du Nord, Mohamed Toughklak.

17 décembre 1793 : démonstration de force navale (baie de Naples). Parce que l’ambassadeur de France à Constantinople a été insulté par celui de Naples, la flotte du contre-amiral Latouche-Tréville mouille devant la ville. Le roi de Naples présente ses excuses.

17 décembre 1885 : protectorat français sur Madagascar. Un traité de paix est signé à bord du croiseur Naïade entre la France (CA Paul Miot) et le gouvernement malgache de la reine Ranavalo. Il sera ratifié le 17/02/1886.

17 décembre 1903 : premier vol motorisé par les frères Wright. « Sur un appareil de leur conception baptisé Flyer, ils effectuent le premier vol motorisé et contrôlé à Kitty Hawk en Caroline du Nord. Il volent à 3 mètres de haut sur 260 mètres durant 59 secondes. Le Flyer est un biplan de 274 kg, de 12 mètres d’envergure propulsé par un moteur de 16CV entrainant, grâce à des chaines de vélo, deux hélices ». CNE J-B P. (COMLE).

17 décembre 1922 :  première traversée du Sahara en automobile. André Citroën voulant tester son nouveau modèle de véhicule chenillé, l’autochenille B2, imagine en liaison avec l’armée de Terre, un raid expérimental et publicitaire démontrant que l’on peut rallier Touggourt (Algérie) à Tombouctou (Mali) en moins de trois semaines. Pari tenu.

17 décembre 1935 : premier vol du Douglas DC-3. « Appelé à devenir un appareil mythique, il est connu sous le nom de DC-3 pour la version civile et de C-47 Skytrain ou Dakota pour la majorité des appareils militaires. Véritable « bête de somme » des airs, il est de toutes les opérations aéroportées alliées de la seconde guerre mondiale. En usage dans l’armée de l’air française, il vole en Indochine. Des versions modernisées servent durant la Guerre du Viet-Nam (opérations de mitraillage au sol). Les russes le produisent à 2930 exemplaires sous licence avec l’appellation Lissounov Li-2. Aujourd’hui encore, des DC-3 continuent d’assurer le transport de passagers et de fret au Canada et en Amérique du Sud notamment ». CNE J-B P. (COMLE).

17 décembre 1939 : sabordage du croiseur cuirassé Admiral Graf Spee. Dès septembre, le cuirassé de poche allemand Graf Spee sème la terreur dans l’Atlantique Sud parmi les navires marchands britanniques et décide Churchill à lancer à ses trousses trois croiseurs pour le couler et ainsi maintenir la route commerciale vitale pour la Grande-Bretagne. Le Graf Spee est repéré au large de l’Uruguay et le premier grand combat naval de la Seconde Guerre Mondiale s’engage le 13 décembre, alors qu’en Europe la « drôle de guerre » se poursuit. Rapide, bien armé et technologiquement en avance (coque soudée et non plus rivetée, moteurs diesel et radar embarqué) il met hors de combat le HMS Exeter et cause de graves dommages au HMS Ajax. Il est cependant lui-même endommagé et doit  trouver refuge dans le port de Montevideo. Obligé de quitter l’Uruguay, pays neutre, le Graf Spee n’est plus opérationnel malgré quelques réparations. Son commandant craignant d’être vaincu par la marine anglaise qu’il pense, à tort, rassemblée à l’embouchure du Rio de la Plata, préfère saborder le navire. Il se suicidera trois jours plus tard.

17 décembre 1944 : massacre de Malmédy ou Baugnez (Ardennes). Le 285ème bataillon d’observation d’artillerie de campagne américain, faiblement armé, est pris sous le feu du régiment blindé SS Peiper alors qu’il s’engage sur une route à 4 km au Sud de Malmédy. Les américains ne peuvent résister longtemps face aux blindés allemands et finissent par se rendre au niveau du carrefour Baugnez. Selon toute vraisemblance, les 84 prisonniers sont abattus froidement sur le lieu de leur reddition.  Le témoignage des survivants conduira à un procès en 1946 où 74 condamnations à mort seront prononcées sans être exécutées. Ce crime de guerre a lieu dans le cadre de la contre-offensive allemande des Ardennes dont la pénétration des lignes américaines dépendait avant tout de sa vitesse d’exécution…Mais ce sont  en fait les erreurs tactiques de Peipper qui le ralentiront dans sa tentative de percée vers la Meuse.   L’unité du LCL Peiper était coutumière des crimes de guerre et s’est signalée tristement sur tous les théâtres d’opérations où elle a été engagée (Pologne, France, Russie,…) comme le procès de Dachau le montrera.

17 décembre 1971 : cessez-le-feu au Pakistan Oriental. Le Pakistan reconnait le Bengladesh comme un Etat souverain.

17 décembre 1976 : lancement du KH 11(Etats-Unis). Le premier satellite espion américain à retransmission d’images en quasi-direct (via un satellite relai) est mis sur orbite. Les satellites de la série Key Hole ont une résolution supposée de 10 cm grâce à une optique digne du télescope Hubble et à leur motorisation capable de les amener sur une orbite d’observation à très basse altitude.




Chronique historique : 16 décembre

17122015

16 décembre 1690 : création des compagnies franches de la Marine.  Par ordonnance, 82 compagnies franches sont créées. Représentant 8200 hommes, elles constituent l’infanterie de Marine dont les missions sont celles des fantassins, artilleurs de marine et hommes de bord. Les prémices de l’infanterie de Marine datent cependant de 1622.

16 décembre 1793 : assaut final sur Toulon. Au terme d’un siège commencé en septembre et au cours duquel le jeune capitaine Napoléon Bonaparte, imposé par Robespierre, a pu faire preuve de son génie militaire, l’assaut final est donné par les troupes de la Convention contre les insurgés royalistes appuyés par un contingent britannique. Le corps à corps dure toute la nuit et Bonaparte est blessé d’un coup d’esponton à la cuisse par un sergent britannique. Au matin, la position du « Petit Gibraltar » qui commande l’accès à la ville est prise. Durant les 3 jours suivant cet assaut, une sanglante répression est menée à laquelle Bonaparte n’assiste pas. Il est devenu entretemps général et a été appelé au commandement de l’artillerie de l’armée d’Italie. Le 4 nivôse de l’An II (24 décembre 1793) la Convention vote un décret disposant que : « Le nom infâme de Toulon est supprimé. Cette commune portera désormais le nom de Port-la-Montagne ».

16 décembre 1796 : Hoche appareille pour l’Irlande (Brest). Le vice-amiral Morard de Galles embarque l’armée du général Hoche (15 000 hommes) à bord d’une cinquantaine de navires pour appuyer la révolte irlandaise contre les Anglais. Le mauvais temps fait échouer le projet de débarquement et coûte 7 bateaux à la flotte.

16 décembre 1835 : création d’une nouvelle Légion étrangère. « Par une ordonnance de Louis-Philippe, sur un conseil d’Adolphe Thiers. Après avoir cédé à l’Espagne, le 29 juin 1835, ses 6 bataillons de Légion étrangère (celle de 1831 sous les ordres du général Bernelle), cette  nouvelle Légion voit réellement le jour le 3 février 1836, à Pau. Elle est considérée comme une réserve pour les unités engagées au-delà des Pyrénées mais la révolution espagnole d’août 1836 change son destin : Adolphe Thiers est limogé et le cabinet qui lui succède stoppe l’envoi de renfort dès la fin août. La « nouvelle Légion » composée d’un bataillon à 4 compagnies embarque pour l’Algérie sous les ordres du chef de bataillon Bedeau. Quant aux bataillons cédés à la couronne espagnole, ils sont licenciés en décembre 1838 ». CNE J-B P. (COMLE).

16 décembre 1838 : bataille de la  blood river  (Afrique du Sud). Les Afrikaners ou Boers en gagnant l’intérieur des terres pour fuir la colonisation britannique devenant pesante sur la côte, doivent faire face à la nation Zoulou. Celle-ci aligne 30 000 guerriers parfaitement entraînés et aguerris qui infligent de lourdes pertes aux Boers pénétrant leurs terres.  Lassé par les massacres dont sont victimes les fermiers Boers, Andries Pretorius réunit 500 hommes pour les venger. Le convoi de chars à bœufs (véhicule de combat et de travail du soldat paysan), adopte systématiquement la formation du « laager » pour bivouaquer en sécurité à la nuit tombée. Pretorius choisit de former le cercle défensif dans le méandre de la rivière Ncome pour passer la nuit. Le roi zoulou, Dingan, attaque le campement avec 10 000 hommes en trois vagues successives qui sont toutes repoussées. La combativité des Zoulous ne peut rien contre les fusils afrikaners et la technique défensive adoptée. 3000 Zoulous sont tués contre 2 Afrikaners blessés. La rivière Ncome a été baptisée blood river suite à cette bataille.

16 décembre 1846 : prise de Fatahua (Ile de Tahiti). Le 2ème RIM avec l’aide de miliciens tahitiens escalade les pentes vertigineuses du Diadème où 300 tahitiens sont retranchés et interdisent l’accès à la vallée de la Punaruu.

16 décembre 1883 : prise de Son Tay (Indochine). Défendue par plus de 2500 pavillons noirs, la citadelle de Son Tay (100 canons) est prise d’assaut par les 6000 hommes de l’amiral Courbet après 3 jours de siège. La citadelle est attaquée via le fleuve par la flottille de Courbet (constituée d’infanterie de marine, de fusiliers marins et de tirailleurs annamites) et bien entendu par la voie terrestre avec les légionnaires, les tirailleurs algériens, annamites et tonkinois sous le commandement du LCL Belin. Les pavillons noirs perdent 900 des leurs contre 82 morts chez les Français.

16 décembre 1917 : Patton ouvre une école de chars (Langres – Haute-Marne) Le lieutenant de cavalerie George Patton, membre de l’état-major du général Pershing, chef du corps expéditionnaire américain en France, crée une école de chars après avoir passé une semaine à Paris pour étudier le char léger français Renault FT-17. L’ouverture de cette école préfigure la création de la toute première unité blindée américaine, qui va s’illustrer dès septembre 1918 lors de l’offensive franco-américaine sur Saint-Mihiel.

16 décembre 1944 : début de la contre-offensive allemande des Ardennes. Profitant du mauvais temps pour contre-attaquer là où on ne l’attend pas, Hitler déclenche l’opération Wacht am Rhein qui coute aux alliés 30 000 morts, jusqu’à Noel. Le manque de carburant pour les blindés allemands ainsi que la fin des intempéries permettent à Eisenhower de reprendre l’initiative et de sauver les hommes de la 101 division parachutiste américaine, retranchés dans Bastogne.

16 décembre 1959 : accord franco-allemand pour le Transall. Acte de naissance administratif pour l’avion de transport militaire C 160 Transall.

16 décembre 1976 : premier tir du SSBS S3 (centre d’essais des Landes). Premier tir expérimental du missile balistique sol-sol français emportant une tête nucléaire (portée 3500 km). Opérationnel de 1980 à 1996 sur le plateau d’Albion.

INFORMATION :

Dans le cadre de l’exposition « Le secret de l’Etat, Surveiller Protéger Informer, XVIIe-XXe siècle », présentée en partenariat avec les Archives nationales, et du cycle de conférences qui accompagne l’exposition, le Service historique de la Défense propose une conférence-débat le samedi 9 janvier 2016 à 14h au château de Vincennes (pavillon du Roi) :

 L’histoire secrète des services d’écoute français pendant la Première Guerre mondiale  

 par le général Jean-Marc Degoulange, président de l’Association de la Guerre électronique de l’Armée de Terre. 

Plus d’informations sur l’exposition et les conférences programmées dans le cadre de l’exposition sur le site du Service historique de la Défense.

Entrée libre (se munir d’une pièce d’identité) mais réservation obligatoire sur expo.secretetat.an@culture.gouv.fr




Chronique historique :15 décembre

15122015

15 décembre 1650 : bataille de Rethel (actuelles Ardennes). Durant la Fronde, Turenne, alors dans le camp des frondeurs, est battu par le maréchal du Plessis-Praslin. Quelque temps plus tard, une fois dans le camp royal et après de nombreuses victoires, le souvenir de cette défaite intriguait : Lorsqu’on demandait à Turenne comment il avait pu perdre à Rethel, il répondait : par ma faute.

 15 décembre 1805 : création des maisons d’éducation de la Légion d’honneur. Napoléon crée la première maison destinée à accueillir les filles des officiers, sous-officiers et soldats admis dans l’ordre. « Soucieux de combler un vide en matière d’éducation féminine et convaincu du rôle prépondérant que les femmes auront à jouer dans la société, Napoléon définit lui-même le programme éducatif de ces futurs établissements, voulant assurer aux filles des légionnaires civils et militaires « une existence digne et indépendante ». C’est à partir de cette lettre de mission que la première maison d’éducation ouvre ses portes au château d’Ecouen en 1807 ». Voir le site Internet de la Légion d’honneur.

 15 décembre 1840 : le retour de l’Empereur. Pour  se concilier les Bonapartistes, Adolphe Thiers, ministre de Louis-Philippe, négocie avec les Anglais le retour des cendres de Napoléon 1er, mort 20 ans plus tôt à Sainte Hélène. Le prince de Joinville, fils de Louis-Philippe part chercher les restes de l’Empereur à bord de la Belle Poule. A Paris, un million de Français se massent le long du trajet emprunté par le cortège funèbre pour rejoindre les Invalides. La cérémonie est curieuse : tous les ingrédients pour une communion nationale réussie sont présents, mais la monarchie constatant l’emprise toujours énorme de l’Empereur sur les Français, expédie les festivités tout en les ayant souhaitées.

15 décembre 1916 : Barbusse lauréat du Goncourt. « L’Académie Goncourt décerne son prix au Feu d’Henri Barbusse ». LCL Rémy. P (EMAT).

15 décembre 1940 : le retour de l’Aiglon. Sur ordre d’Hitler, les cendres du fils de Napoléon Ier sont restituées à la France, dans le but de se concilier la bonne volonté du peuple français. Transférées aux Invalides selon un cérémonial décidé par les allemands, l’évènement se déroule dans l’indifférence générale. Hitler est mécontent. Il pensait faire un cadeau et constate que l’effet est nul. La genèse de cet événement est particulièrement bien expliquée dans les souvenirs de Jacques Benoist-Méchin, A l’épreuve du temps  : là encore, l’idée de se concilier la France en honorant un Napoléon, ne fonctionne pas.

15 décembre 1944 : décès d’Alton Glenn Miller. « Chef d’orchestre de jazz et tromboniste, il laisse à la postérité les titres Moonlight Serenade, In the Mood et Chattanooga Choo Choo. Avec le grade de capitaine, il se trouve à la tête du Glenn Miller Army Air Force Band, en Angleterre, avec lequel il enregistre des disques et participe à des émissions de radio à destination des soldat au front. Afin de préparer des concerts en France, il prend les airs dans le brouillard à bord  d’un Noorduyn Norseman (petit avion utilitaire d’origine canadienne) afin de traverser la Manche : il n’arrive jamais à destination. Son avion aurait traversé une zone, interdite de vol car destinée au délestage des bombes non larguées par les bombardiers alliés à leur retour de mission (afin de limiter les risque d’explosion en cas d’incident à l’atterrissage) ». CNE J-B P. (COMLE).

15 décembre 1948 : Zoé fonctionne (Fort de Chatillon). La première pile atomique française entre en fonction et est inaugurée par le Président de la République Vincent Auriol.

15 décembre 1961 : condamnation à mort d’Eichmann (Jérusalem). Enlevé par le Mossad en Argentine, le colonel et haut cadre dirigeant du RSHA (organe gérant la solution finale) est condamné à la pendaison. Il est exécuté fin mai 1962.

15 décembre 1965 : premier « rendez-vous » spatial. Pour la première fois de l’Histoire, deux véhicules spatiaux (Gemini 6 et 7) parviennent à synchroniser leur vitesse en orbite autour de la Terre à moins de 40 cm l’un de l’autre.




Au contact : lettre n°31 du CEMAT

15122015

acadt

« Le 13 novembre 2015 est une date tristement entrée dans l’histoire. La France était en guerre, la guerre est désormais en France. Dans ce cadre, la présence de l’armée de Terre sur notre territoire national est devenue une évidence. A l’heure où je vous écris, 10 000 soldats sont déployés dans le cadre de l’opération Sentinelle. Ces hommes et ces femmes viennent pour la plupart du « cœur opérationnel » du nouveau modèle de l’armée de Terre, baptisé « Au Contact ! » », écrit le général d’armée Jean-Pierre BOSSER, chef d’état-major de l’armée de Terre, en introduction à cette lettre de décembre 2015.

Cette force vive, véritable « cœur opérationnel » de l’armée de Terre, correspond à la force interarmes SCORPION, un des huit piliers structurant le modèle. La lettre que vous recevez aujourd’hui présente dans les grandes lignes ce pilier SCORPION.

 Bonne lecture

 fichier pdf lettre__cemat_n31




Chronique historique: 11 décembre

14122015

11 décembre 1880 : décès d’Oliver Winchester. « Ingénieur, homme d’affaire et politique américain, il crée la Winchester Repeating Arms Company. Il compte parmi ses employés un armurier de génie, Benjamin Tyler Henry, qui devient le père des modèles Winchester 1866 et Winchester 1873. Cette dernière restera comme le modèle emblématique de la conquête de l’Ouest américain armant notamment Buffalo Bill, les frères Daltons (les vrais), Calamity Jane ou encore Billy the Kid ». CNE J-B P. (COMLE).

 11 décembre 1898 : la colonne Marchand quitte Fachoda (actuel Soudan du Sud). Arrivé depuis le 10 juillet 1898 à Fachoda, le commandant Marchand reçoit l’ordre du gouvernement français, le 3 novembre, de céder la place au général Kitchener et à son armée, arrivés le 18 septembre. La colonne Marchand embarque sur des vapeurs en direction de Djibouti qu’elle n’atteindra qu’en mai.

11 décembre 1939 : début de la bataille de Suomussalmi (Finlande). Débutée le 30 novembre, l’invasion russe de la Finlande s’enlise alors que les effectifs soviétiques sont considérables face à la petite armée finlandaise. Jusqu’au 8 janvier 1940, les troupes soviétiques perdent 2 divisions suite aux harcèlements d’équipes finlandaises à skis .

11 décembre 1942 : publication en France de Pilote de guerre. Paru dans un premier temps aux Etats-Unis le 20 février 1942, sous le titre Flight to Arras, l’ouvrage reste pendant 6 mois la meilleure vente en librairie américaine. Autorisé par Vichy, le livre est interdit quelques mois plus tard par les Allemands. Le capitaine Saint-Exupéry y raconte la Campagne de France vue de son avion de reconnaissance au sein du groupe 2/33. « On meurt pour une maison. Non pour des objets et des murs. On meurt pour une cathédrale. Non pour des pierres. On meurt pour un peuple. Non pour une foule.[...] On meurt pour cela seul dont on peut vivre« . Saint-Exupéry, Pilote de guerre.

11 décembre 1942 : première mission spéciale pour le Casabianca (Alger). Le sous-marin Casabianca du capitaine de corvette Lherminier, appareille pour la Corse avec à son bord la mission Pearl Harbour qui doit structurer la résistance sur l’ile et préparer un prochain débarquement.







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles