• Accueil
  • > Archives pour janvier 2015

Chronique historique : 20 janvier

20012015

20 janvier 1795 : prise d’Amsterdam. Le général français Pichegru entre à Amsterdam avec son armée, dans le but de s’emparer définitivement des Provinces-Unies. Le gel des glaces lui permet de vaincre sans difficulté la flotte hollandaise (neutralisée par un raid … de hussards) et d’atteindre ainsi Groningue le mois suivant. La France détient alors la totalité des Provinces-Unies, qui disparaissent définitivement en s’ajoutant au territoire de la future Belgique, formant provisoirement la République Batave.

20 janvier 1841 : cession de Hong-Kong à la Grande-Bretagne. Le capitaine Charles Elliot débarque sur l’ile de Hong Kong les Anglais, évacués de Canton. Après plusieurs affrontements armés avec les Chinois, la convention de Chuenpi est signée avec le gouverneur de la Province.

20 janvier 1888 : première proposition de loi pour une préparation militaire. (France).

20 janvier 1942 : conférence de Wannsee (Allemagne). Une vingtaine de dirigeants nazis déterminent lors d’une réunion secrète, la « solution finale à la question juive ». Le procès-verbal des entretiens, rédigé par Adolph Eichmann est accablant. Les massacres de Juifs ont déjà commencé depuis des mois (notamment en Ukraine), mais il s’agit pour les services de sécurité nazis d’adopter une méthode industrielle de destruction.

20 janvier 1945 : début de la bataille de la poche de Colmar. Le général de Lattre donne l’ordre à Béthouart et Monsabert de réduire la poche de Colmar avec l’aide des 1ère et 3ème US Divisions. Les combats sont d’une très grande intensité et se déroulent au cours d’un hiver particulièrement rigoureux (- 20 degrés fréquents) face à 72 000 Allemands commandés par Himmler en personne. Devant la difficulté de prendre Colmar, le général Guy Schlesser conçoit une manœuvre audacieuse qui réussit parfaitement et la ville tombe sans dégâts. Le 2 février un régiment américain, qui par le jeu des relèves des unités de tête vient de percer les défenses de Colmar, a l’élégance de laisser les chars du 1er cuirassier entrer en premier dans Colmar. La bataille s’achève le 9 février et avec elle, la bataille d’Alsace. Le général Schlesser est embrassé par son chef le général de Lattre, et fait citoyen d’honneur de la ville. (Cf. ci-dessous pour les articles sur Colmar dans la RHA)

20 janvier 1951 : fin de la bataille de Vinh Yen (Indochine). Et victoire de de Lattre.

- Vinh Yen de Alexander Zervoudakis, pp. 54-65, RHA N° 194 (mars 1994)

20 janvier 1981 : libération des otages américains (Iran).

20 janvier 1988 : fin de la bataille de Cuito Cuanavale (Angola). Durant une vingtaine d’années et dans le cadre de l’affrontement Est-Ouest,  le Sud-ouest africain a connu un conflit pour le contrôle de la zone composée des actuels Namibie, Angola et Zambie. Le 12 janvier, les forces armées populaires de libération de l’Angola (FALPA) et le mouvement indépendantiste namibien (SWAPO) lancent un raid contre le chef de l’UNITA, Jonas Savimbi dans son repère de Jemba. L’UNITA, soutenu par les forces sud-africaines contre-attaque et exploite immédiatement l’erreur des communistes en faisant une profonde incursion vers la capitale. Alerté, Cuba projette en Angola d’importants moyens qui stoppent la percée au niveau de Cuito Cuanavale. L’affrontement est le plus important pour l’Afrique depuis la Seconde Guerre Mondiale. Le camp cubain perd 4600 hommes en une semaine. L’Afrique du Sud enregistre peu de pertes mais se résout à négocier ne voulant pas d’une guerre totale que son opinion publique ne soutiendrait pas.

20 janvier 2012 : cyberattaques mondiales. Le FBI et la police néozélandaise procèdent à l’arrestation de Kim Dotcom et déconnectent son site Internet de téléchargement, Megauplaud, responsable d’un manque à gagner sur les droits d’auteurs, estimé à 500 millions de dollars. Immédiatement une série de cyberattaques touchent de très nombreux sites dans le monde. Le FBI, Universal, la Maison Blanche, l’Elysée, pour ne citer que les plus emblématiques, sont attaqués, leur site étant soit rendu indisponible, soit « défacé ». Si ce genre d’attaques numériques n’est pas nouveau, son ampleur, sa coordination et sa rapidité prouvent une capacité inquiétante. Les attaques ont été revendiquées par le collectif de hackers Anonymous.




Chronique historique : 19 janvier

19012015

19 janvier 1794 : les anglais prennent la Corse avec l’aide de Paoli. Pascal Paoli ne reconnaissant plus les idéaux de la Révolution dans le régime de terreur que connait aussi la Convention en Corse, prend officiellement contact avec l’Angleterre après avoir écarté ses principaux opposants locaux (dont les Bonaparte). Sautant sur l’occasion, les Anglais dépêchent la flotte de l’amiral Hood. L’ile devient un protectorat anglais, appelé Royaume anglo-corse où Paoli n’obtient aucune fonction et est même renvoyé à Londres. La France reprend pied dans l’ile de beauté en octobre 1796 avec l’armée du général Antoine Gentili, compagnon de Bonaparte durant la campagne d’Italie.

19 janvier 1839 : les Anglais occupent Aden (Yémen). Afin de se doter d’une escale vers leurs possessions aux Indes, les Anglais achètent au sultan de Lahej le petit port d’Aden qui dès lors ne va cesser de croître.

19 janvier 1871 : défaite française à la bataille de Saint Quentin. Les restes de l’armée du nord, confiés à l’habile général Faidherbe, sont contraints comme Chanzy au Mans (11 janvier) de subir le choc de l’armée prussienne à Saint-Quentin. En dépit d’une résistance héroïque des mobiles et des gardes nationaux pendant près de sept heures, Faidherbe doit rompre le contact après que son artillerie, surclassée, a été réduite au silence. Paris ne dispose alors d’aucune force résiduelle pour tenter de forcer son blocus et doit affronter seul les rigueurs de l’hiver et du siège.

19 janvier 1915 : bombardement de l’Angleterre par les Zeppelins. Deux Zeppelins allemands bombardent des villages anglais (Great Yarmouth et Kingslynn) faisant 3 morts. Au cours de la Première Guerre mondiale, une cinquantaine de raids déversent 200 tonnes de bombes tuant environ 500 civils en France, Angleterre, Pologne et Belgique. L’efficacité réelle des bombardements par dirigeables décroit à mesure que les avions se modernisent. Initialement prévu pour faire du bombardement stratégique, le dirigeable est progressivement cantonné au sauvetage en mer, au minage maritime et à la reconnaissance du fait de sa vulnérabilité face aux chasseurs et à l’artillerie.  Le Kaiser Guillaume II espérait beaucoup de cet engin (capacité d’emport et rayon d’action énormes pour l’époque) mais comparativement, le sous-marin ou la « grosse Bertha » ont causé des dégâts beaucoup plus importants tant sur le plan matériel que psychologique. Ce phénomène est cependant l’acte fondateur du bombardement stratégique aérien contre des objectifs civils.

19 janvier 1915 :  bataille de Jassin (actuelle Tanzanie). Après leur défaite lors de la bataille de Tanga (3 au 5 novembre 1914), les Britanniques tentent de reprendre l’avantage en Afrique Orientale Allemande. Ils pénètrent à nouveau sur le territoire allemand et avec 4 compagnies indiennes prennent la ville de Jassin située à 50 km de Tanga. Le commandant allemand, von Lettow-Vorbeck, ne voulant pas laisser s’installer la menace si près de ses positions, attaque les britanniques qui n’ont malheureusement pas eu le temps de durcir la place. Les pertes sont très élevées des deux côtés. Lettow-Vorbeck perd des officiers aguerris au combat  ce qui le pousse à adapter sa tactique. Il opte dorénavant pour le combat de guérilla afin de limiter ses pertes qui ne lui sont pas remplacées par Berlin compte tenu de la maîtrise des mers des Anglais.

 




Prochaines conférences du SHD

16012015

Des conférences

160115 1

Mercredi 28 janvier 2015 – 14h00 – Château de Vincennes

L’identification d’orphelins eurasiens nés pendant le conflit indochinois

par l’ADC Philippe Lafargue (SHD/DSD – conseiller archéologie militaire pour de nombreux travaux).

160115 2

Jeudi 29 janvier 2015 – 19h00Château de Vincennes

Sur les traces du général Berthelot

par M. Michel Roussin (ancien ministre – ancien directeur de cabinet du SDECE).

Pour connaître le programme et les modalités d’inscription des conférences du SHD : www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr.

D’autres conférences au SHD Brest, Toulon.

160115 3

Une journée d’études

Vendredi 6 février 2015 au Château de Vincennes.

Santé militaire, santé coloniale. Guerres, maladies et empires au long XIXe siècle,

organisée par le Centre d’histoire de Sciences Po et le Service Historique de la Défense.

Pour s’inscrire roberto.zaugg@sciencespo.fr




Chronique historique : 16 janvier

16012015

16 janvier 1809 : bataille de La Corogne (Espagne). Après avoir pris Madrid, Napoléon se retrouve face à l’armée espagnole de Galice et au corps expéditionnaire anglais du général Moore. Les 35 000 hommes de Moore, épuisés et affamés, se signalent par leur comportement douteux à l’égard de la population espagnole qui leur montre autant d’hostilité qu’aux Français. Alors que les Espagnols ont été battus à Uclès 3 jours plus tôt par Victor, Soult quant à lui, bat Moore à La Corogne. Le contingent britannique est contraint au rembarquement dans la nuit, ce qui permet à Napoléon de contrôler toute la Galice. Les rigueurs de l’hiver espagnol ajoutées au manque de communications entre les armées anglaises et espagnoles ont contribué à cette défaite des alliés. Les pertes sont cependant identiques dans les deux camps. Pour découvrir quelques articles de la Revue Historique des Armées traitant de cette bataille voir ci-dessous.

16 janvier 1944 : Eisenhower nommé commandant suprême des opérations alliées en Europe.

16 janvier 1977 : échec de l’opération « Omega » (Bénin).  Le mercenaire Bob Denard tente, avec 90 hommes, un coup d’Etat au Bénin pour renverser le régime marxiste du président Mathieux Kérékou. L’opération échoue complètement, l’armée béninoise étant prête à entrer en action dès l’atterrissage des mercenaires à Cotonou . Dénard a été condamné en France à 5 ans de prison lors du procès (1993) de cette affaire. Il est décédé en 2007.(Cf. Image).

16 janvier 1979 : exil du Chah d’Iran. Le Chah Pahlavi et la reine Farah Diba quittent définitivement l’Iran. L’Ayatollah Khomeiny rentre de son exil français en Iran 15 jours après et sous les acclamations de la foule. Il instaure la République islamique fondée sur le chiisme.




Chronique historique : 15 janvier

15012015

15 janvier 1835 : Stendhal est fait chevalier de la Légion d’honneur. Henri Beyle (de son vrai nom) a été sous-lieutenant de dragons durant la campagne d’Italie de 1800 à 1802 puis commissaire aux armées. Armées qu’il suit en Italie, Allemagne, Autriche et Russie.

15 janvier 1871 : bataille de la Lizaine. Deux jours après sa victoire à Villersexel, Bourbaki tente de forcer la ligne de défense établie par les troupes de von Werder le long de la Lizaine. Malgré des forces trois fois supérieures en effectif, les troupes françaises ne peuvent forcer le passage et reprendre Montbéliard. Les troupes se lancent dans la traversée du Jura. L’odyssée de « l’armée de Bourbaki » commence.

15 janvier 1894 : attaque du détachement Bonnier (Tacoubao – actuel Mali). Le bivouac du LCL Bonnier est attaqué dans la nuit par des Touaregs. Venant de récupérer les survivants de la flottille du lieutenant de vaisseau Boiteux (attaquée à Kabara), Bonnier voulait faire sa jonction avec la colonne Joffre arrivant de Segou dans le cadre de la conquête de Tombouctou. 77 morts dont 13 cadres.

15 janvier 1900 : Lyautey publie du rôle colonial de l’armée dans la Revue des deux mondes. Neuf ans après son Rôle social de l’officier (1891), Lyautey publie un article dans la célèbre revue. L’article est aussi publié chez Armand Colin. Pour découvrir les différents articles rédigés sur Lyautey dans la Revue Historique des Armées, voir ci-dessous.

15 janvier 1915 : naufrage du sous-marin Saphir (détroit des Dardanelles). Le LV Fournier commandant du Saphir suite à une série d’avaries est obligé de faire surface en plein détroit. Pris sous le feu des forts turcs, l’équipage évacue après avoir sabordé le bâtiment. Seuls 10 hommes survivent sur les 24. Ils sont internés en camps de prisonniers turc après l’interrogatoire mené par le général allemand Liman von Sanders, conseiller militaire auprès de l’empire ottoman. Sur les 5 sous-marins ayant reçu mission d’opérer en mer de Marmara, seul le Bernoulli du LV Defforges parvient à remonter le détroit puis à revenir en mer Egée (avril 1915).

15 janvier 1919 : assassinats de Rosa Luxembourg et Karl Liebknecht (Berlin). Profitant de la défaite allemande de novembre 1918, les Spartakistes tentent d’importer la révolution bolchevique en Allemagne. La répression par la toute jeune république de Weimar aidée des corps francs est particulièrement rude. Les meneurs du mouvement révolutionnaire, Liebknecht et Luxembourg, sont arrêtés chez eux par l’armée et exécutés sommairement.

15 janvier 1941 : attaque du poste de Ban Dou (Cambodge). L’armée thaïlandaise lance une véritable armée contre le petit poste de la RC 10, commandé par l’ADC Durazzi et tenu par une soixantaine de tirailleurs annamites et gardes cambodgiens. Ils se replient en bon ordre causant 300 morts chez les Thais, ne perdant eux-mêmes que 8 hommes dont le sergent Boulle.

 

15 janvier 1963 : création de la cour de sureté de l’Etat. (France). Afin de juger des actions portant atteinte à la sureté de l’Etat, comme par exemple la tentative de putsch d’Alger (21 avril 1961), le président de la République, de Gaulle, demande la création d’une cour d’exception. Un haut tribunal militaire est tout d’abord créé. Il est dissout très peu de temps après, pour n’avoir pas condamné à mort le général Salan. La cour de sureté de l’Etat qui lui succède reste active jusqu’en 1981 et est remplacée graduellement par une cour d’assises exceptionnelle.

 




Chronique historique : 14 janvier

14012015

14 janvier 1703 : Vauban, maréchal de France. Louis XIV élève à la dignité de maréchal de France le plus grand de ses ingénieurs militaires.

14 janvier 1797 : bataille de Rivoli (Italie). Deux mois après Arcole, Bonaparte défait à nouveau l’Autrichien Alvinczy qui cherche à forcer le blocus de Mantoue, grâce au renfort de la division Masséna, qui a parcouru 140 km en deux jours. La victoire est complète et conduit directement à la prise de Mantoue et au traité de Campoformio.

14 janvier 1850 : naissance de Pierre Loti (Rochefort) : De son vrai nom Julien Viaud. Il entre à l’Ecole navale à Brest en 1867. Académie française en 1891. Capitaine de vaisseau en 1906. Lorsque la guerre 1914-1918 éclate, il a 64 ans et la marine le juge trop âgé pour servir. Il rempile donc dans l’armée de terre avec le grade de colonel.  Il décède en 1923.

14 janvier 1858 : attentat contre Napoléon III (Paris). Felice Orsini, révolutionnaire italien désirant l’unité italienne lance, avec des complices, trois bombes contre le carrosse impérial qui arrive devant l’opéra. On dénombre 12 victimes dans le convoi. Eugénie et l’empereur en réchappent car des plaques de fer ont été judicieusement glissées en guise de protection, dans les parois en bois du carrosse. Orsini reproche à l’empereur d’avoir abandonné son idéal de jeunesse (il complotait lui aussi dans la Charbonnerie italienne) et d’avoir aidé militairement (1849) le pape Pie IX à revenir au Vatican alors que Mazzini l’en avait chassé.

14 janvier 1895 : prise de Majunga (Madagascar).  Le corps expéditionnaire du général Duchesne et le capitaine de vaisseau Bienaimé, commandant le croiseur Primauguet s’emparent de la ville. Les compagnies d’infanterie de Marine du capitaine Belin sont les premières à débarquer.

14 janvier 2011 : fuite du président tunisien Ben Ali. (Tunisie). Après 23 années passées à la tête de l’Etat tunisien, Ben Ali choisit de fuir vers l’Arabie Saoudite, n’étant pas parvenu à calmer une révolte populaire débutée le 17 décembre 2010.

Extrait de la page 11 de la RHA n°91.

140115

 




Emission France 5 à caractère reconversion sur « l’outplacement » des cadres – ce soir 13 janvier à 21h40

13012015

Pour votre information, sera diffusée sur France 5 à 21H40 le mardi 13 janvier, une émission sur l’accompagnement des cadres supérieurs licenciés pour cause économique via un dispositif d’outplacement (voir un article du journal Challenges à ce sujet).

Cette émission est intéressante, car elle traite à la fois du désarroi des cadres concernés et du dispositif de transition professionnelle, comme celui que Défense Mobilité a mis en place au profit des officiers supérieurs au sein de la mission reconversion des officiers.

 




Chronique historique : 13 janvier

13012015

13 janvier 1751 : création de l’Ecole Militaire (Paris)

13 janvier 1809 : bataille d’Ucles (Espagne). Le général Victor écrase les débris de l’armée d’Andalousie commandée par le général Venegas qui est tué durant la bataille. Il fait 12000 prisonniers avec 30 drapeaux et toute l’artillerie.

13 janvier 1842 : fin de la bataille de Gandamak. (Afghanistan). Le Dr Brydon se présente aux avant-postes de Jalalabad, seul survivant d’une colonne de 16 000 (hommes, femmes et enfants) dont 700 Britanniques, ayant évacué Kaboul le 6 janvier pour gagner l’Inde par la Khyber pass. Durant une semaine, le détachement britannique est harcelé jusqu’à destruction totale par les tribus locales.

13 janvier 1898 : « J’accuse … ! ». Emile Zola, adresse une lettre publique au Président de la République pour contester la condamnation pour trahison du capitaine Dreyfus. Les nombreuses anomalies décelées dans cette affaire poussent l’écrivain à s’engager publiquement et risquer sa réputation. La lettre est publiée par le journal l’Aurore. Georges Clemenceau y est journaliste et apporte son soutien à Zola.

13 janvier 1934 : mort du héros de Fachoda (Paris). Le général de division J-B Marchand meurt à 71 ans à Paris après une carrière militaire riche en aventures. Enfant d’une famille modeste qui ne peut lui payer des études en rapport avec ses capacités, il s’engage dans l’infanterie de marine où il est très vite remarqué et passe rapidement lieutenant. Il sert dans presque toutes les contrées de l’Afrique Occidentale Française (aujourd’hui, Sénégal, Niger, Côte d’Ivoire, Mauritanie, …) montrant un goût prononcé pour l’exploration des contrées inconnues tout en prouvant ses aptitudes guerrières (Koundian, Diéna,…). Son exploit le plus célèbre : de 1896 à 1899, avec 12 cadres et 150 tirailleurs, il traverse l’Afrique équatoriale depuis les rives du Congo jusqu’au Nil blanc au Soudan (6000 km). Il devance les Britanniques et les attend à Fachoda où arrivent Kitchener et son armée. Sur ordre du gouvernement français, Marchand quitte les lieux. Durant la première guerre mondiale, il est rappelé dans l’armée (il rejoint la vie civile en 1905) et termine général de division. Blessé à de multiples reprises au front, il est l’une des figures les plus marquantes des troupes coloniales.

13 janvier 1938 : naissance de Jean Cabut, dit Cabu (Châlons-en-Champagne). Le caricaturiste Cabu aurait 77 ans aujourd’hui. De mars 1958 à juin 1960, il effectue son service militaire au 9ème régiment de Zouaves en Algérie. Il publie régulièrement dans le journal Le Bled, (publication officielle de l’armée en Algérie créée en 1955) des caricatures où perçait déjà un regard ironique. C’est durant son service qu’il fait naître sa série la fille du colonel. (Cf. Image).

13 janvier 1942 : opération Paukenschlag ou Drumbeat (côte Est des Etats-Unis). Les sous-marins allemands attaquent les convois américains sur la côte Est des Etats-Unis. Décidé à prouver à ses alliés japonais que sa déclaration de guerre aux USA (11 décembre 1941) n’est pas que formelle, Hitler donne l’ordre à l’amiral Donitz d’ouvrir la chasse. 5 U-Boot de type IX coulent 25 navires américains en trois semaines. Les Américains se ressaisissent à partir de l’été mais perdent plus de 600 unités.

La collection complète du journal Le Bled dont est tiré le dessin de Cabu est conservée à la bibliothèque du SHD.

130115







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles