• Accueil
  • > Archives pour juillet 2014

Entraide : recherche location ou achat d’appartement région Rambouillet

22072014

logement 4

 

URGENT

Un de nos camarades, recherche un appartement en location ou achat pour son fils ingénieur en formation en alternance dans le secteur de Rambouillet (lieu de formation : Elancourt)

  • soit une location, superficie entre 30 et 40 m2, pour un budget de 600 euros en moyenne, échéance la fin septembre 2014.
  • soit en version achat, plus grand si possible (jusqu’à 70 m2), toujours dans le même secteur et pour la même échéance.

Ce jeune, handicapé par une mobilité réduite à la jambe gauche, est totalement autonome, y compris du point de vue transport (véhicule personnel ou transport en commun classique).

Sa formation est prévue pour une durée de deux ans.

Contact : Jean-Louis au 06 51 77 06 13

 




Une recherche de poste à l’international…

16072014
Our client, an international organization operating in agriculture in Africa, is looking for a:
 

Chief Security Officer

Your Responsibilities:

  • Responsible for developing procedures to ensure physical safety of employees / visitors all over the offices in several countries in West Africa
  • Overseeing and coordinating security efforts across the organization
  • Ensure security incidents and related ethical issues are investigated and resolved without further disrupting operations
  • Manage the development and implementation of global security policy, standards, guidelines and procedures
  • Develop and maintain relationships with appropriate host country authorities on issues related to the safety and security of the personnel

Your Profile:

  • University degree in political science, military science, security management or similar
  • 10+ years’ experience in security / risk management
  • Experience in a significant leadership role in West Africa
  • Fluent in French and English
  • Ability to communicate at all levels
  • Calm in stressful situations
  • Leadership skills

Contract information:

  • Permanent position
  • Package: salary, housing, schooling for children, health insurance, pension fund, transport.

Should your profile matches the requirements, please apply. If you have not had any response in two weeks, please consider your application unsuccessful however your profile will be kept on our database for any other suitable positions.

Pour retrouver l’annonce :

http://caglobal.catsone.com/careers/index.php?m=portal&a=details&jobOrderID=4012390




Chronique historique : 11 juillet

16072014

11 juillet 1302 : bataille de Courtrai ou des éperons d’or (actuelle Belgique). Quelques semaines auparavant, le 18 mai, les habitants de Bruges se révoltent contre la garnison française qui occupe la ville et tuent plus de 1000 soldats dans leur sommeil (les matines de Bruges). Pour venger l’affront, Philippe le Bel envoi son armée contre les milices flamandes peu nombreuses et mal entrainées. Dès le début de l’affrontement, les archers royaux criblent facilement les Flamands qui retraitent vers leurs positions initiales derrière un fossé humide. La chevalerie française s’emballe devant ce premier succès et poursuit les « piétons » sans prêter attention aux fossés dans lesquels elle vient s’embourber. Les milices flamandes contre-attaquent et sans se soucier d’un quelconque code de chevalerie de l’époque, tuent chevaliers et piétons français, qu’ils se battent ou se rendent. Robert d’Artois et un grand nombre de nobles périssent. Les survivants s‘enfuient abandonnant sur le terrain un véritable trésor. Les Flamands récupèrent entre autre 500 éperons d’or (d’où le nom de la bataille des éperons d’or). Humilié, Philippe le Bel devra attendre la bataille de Mons (1304) pour les reprendre à la jeune nation flamande qui trouve dans cette bataille un de ses actes fondateurs.

11 juillet 1708 : bataille d’Audenarde ou Oudenaarde (actuelle Belgique). Les armées françaises du duc de Vendôme sont battues par une coalition européenne durant la guerre de succession d’Espagne.

11 juillet 1780 : débarquement du corps expéditionnaire de Rochambeau (Newport – actuels Etats-Unis). En vertu du traité d’amitié signé entre Louis XVI et les insurgés américains, 6000 hommes viennent prêter main forte au général Washington après une traversée de l’Atlantique sous l’escorte d’une flotte commandée par le chef d’escadre de Ternay.

11 juillet 1831 : raid de la marine française sur Lisbonne (Portugal). Le contre-amiral Roussin remonte le Tage avec son escadre et détruit toutes les batteries rencontrées jusqu’à Lisbonne qu’il menace de bombardement. L’opération a été ordonnée par le gouvernement français pour répondre aux vexations infligées aux  Français du Portugal. Le roi du Portugal, après une ultime sommation au canon de la frégate Pallas, accède à toutes les demandes de la France. Le CA Roussin quitte Lisbonne à la mi-août.

11 juillet 1935 : mort du LCL Alfred Dreyfus (Paris).

Reprise de la Chronique historique diffusée par le lieutenant-colonel PLANTEC fin Août.

 

 

 

 




Chronique historique : 9 juillet

9072014

9 juillet 1429 : prise de Troyes. Charles VII, en route pour son sacre à Reims butte devant Troyes qui veut rester fidèle aux Anglais. Jeanne d’Arc le persuade d’entamer le siège de la cité champenoise alors que tous hésitaient. Les habitants de la ville apercevant Jeanne diriger les préparatifs, prennent peur et se rendent.

9 juillet 1755 : bataille de Monongahela (Etats-Unis). Durant la guerre de sept ans, le général anglais Braddock se dirige avec 2000 hommes (et 21 pièces d’artillerie) vers le fort Duquesne qu’il compte prendre d’assaut facilement sachant qu’il n’est défendu que par 900 hommes. Le capitaine Liénart de Beaujeu, commandant français du fort choisit de ne pas attendre pour subir un siège fatal mais au contraire d’attaquer les anglais durant leur approche dans une série d’embuscades en forêt. Les Anglais pensant à une embuscade géante se laissent vite désorganiser. Bien que Beaujeu soit tué, les Français prennent le dessus en utilisant les principes guerriers indiens. Braddock mortellement blessé, les Anglais se replient. Leur retraite est alors permise par le jeune George Washington qui se fait remarquer par ses qualités de chef et d’organisateur. A titre de représailles, les Anglais déportent 16 000 colons Acadiens (le grand dérangement).

9 juillet 1944 : Caen est coupée en deux. Durant la bataille de Normandie, la ville de Caen est une des plus sévèrement bombardées de la guerre. 400 civils périssent directement des combats que se livrent Anglo-canadiens et Allemands. Au matin, les SS Panzerdivisions se sont repliées au sud de l’orne.

9 juillet 1959 : opération Etincelles.(Algérie). Lancée le 5 juillet dans le cadre du plan Challe, l’opération Etincelles permet de réduire l’activité du FLN dans les monts de Hodna. Véritable répétition de la grande opération Jumelles (juillet 1959-mars 1960), elle s’appuie sur l’action déterminante des commandos de chasse. Disséminés sur les zones de refuge rebelles, ces commandos localisent l’adversaire et guident l’intervention des forces aéroterrestres.

9 juillet 1970 : le service militaire revient à 1 an. La loi Debré ramène la durée du service militaire de 16 à 12 mois. Les femmes peuvent l’effectuer si elles le veulent. Les sursis sont supprimés.

9 juillet 1986 : explosion à la BRB (Paris). La brigade de répression du banditisme est détruite (1 mort) par une charge explosive placée dans les toilettes par Maxime frérot, artificier du groupe terroriste d’extrême-gauche Action directe. Ancien parachutiste formé au 1er RPIMA, Frérot a été arrêté en 1989 et a purgé une peine de 23 ans de prison.




Chronique historique : 8 juillet

9072014

8 juillet 1653 : bataille de Rethel (Ardennes). Pendant la Fronde des grands, Turenne sauve le trône du jeune Louis XIV en battant Condé.

8 juillet 1709 : bataille de Poltava.. Le tsar de Russie Pierre le Grand bat Charles XII, roi de Suède jusque-là invaincu. Il inaugure une tactique que reprendront après lui Alexandre 1er face à Napoléon et Staline face à Hitler : Entraîner son ennemi dans l’immensité du continent russe pour mieux le vaincre par épuisement de ses troupes. Cette défaite met définitivement fin à l’hégémonie militaire de la Suède, qui, après un siècle de promenades militaires aux quatre coins de l’Europe, retombe au niveau d’une puissance locale. Pierre le Grand devient la coqueluche des cours européennes, tandis que la Russie, qui était, avant la bataille de Poltava, considérée comme une contrée de sauvages, entre dans le concert des grandes nations. Le Tsar peut alors mettre toute son énergie à la construction de Saint-Pétersbourg qu’il vient de fonder deux ans plus tôt.

8 juillet 1758 : bataille de fort Carillon (Canada); Montcalm remporte une victoire sur l’Anglais Abercrombie. Montcalm entreprend de bloquer à Fort Carillon, au sud du lac Champlain, les 15.000 hommes du général James Abercromby qui se dirigent vers Montréal. Pour cela, il dispose de seulement 3.600 hommes dont 400 miliciens canadiens et Indiens. Il remporte une éclatante victoire sur les troupes anglaises qui se briseront sur les défenses du fort. Victoire malheureusement sans lendemain puisque les effectifs anglais grandissant auront raison des Français trop peu renforcés.

8 juillet 1827 : mort de Robert Surcouf (Bretagne). Marin dès 13 ans sur des navires de commerce, il apprend vite le métier dans l’Océan indien. Officier avant 20 ans pour belle conduite au feu puis lors d’un naufrage, il se voit confier par des armateurs un brick armé pour la guerre de course. Sa carrière de « roi des corsaires » commence. Courageux, inventif, humain, il devient grâce à de nombreux exploits la terreur des marins anglais. Il lui arrive régulièrement d’être victorieux en combattant à 1 contre 3. Ayant une conception de l’action navale opposée à celle de Bonaparte (guérilla / combat d’escadres), il décline une offre de commandement du 1er consul et préfère poursuivre ses activités pour son propre compte. Enrichi, il devient armateur. L’imagerie populaire n’a retenu que ses campagnes héroïques, négligeant son implication dans la traite négrière. Une répartie célèbre du corsaire à un marin anglais qui lui reprochait de se battre pour l’argent et non pour l’honneur : « Chacun se bat pour ce qu’il n’a pas ! »

8 juillet 1918 : Ernest Hemingway est blessé (Fossalta – Italie). S’étant engagé (à 18 ans), Hemingway sert sur le front Italien en tant que brancardier. Il est touché par un éclat d’obus autrichien alors qu’il ravitaille une tranchée. Revenu à lui, il porte sur son dos et malgré sa blessure un camarade plus gravement atteint. C’est au cours de cette évacuation qu’il est à nouveau blessé par un tir de mitrailleuse. Marqué à jamais par la guerre, il devient l’un des artistes les plus représentatifs de la « lost generation »(Paris est une fête). Journaliste et romancier, il couvre la guerre d’Espagne aux côtés des Républicains (Pour qui sonne le glas), et la dernière année de la Seconde guerre mondiale en France. Aventurier difficilement contrôlable mais meneur d’hommes avéré, Hemingway se fait éconduire par le général Leclerc pour son mélange des genres ne parvenant pas à se contenter du statut de correspondant de guerre et cherchant sans cesse l’aventure avec une bande de résistants au mépris des règlements. Sa passion pour la navigation et la pêche au gros l’ont aussi amené durant la guerre à pratiquer en dilettante la chasse au sous-marin nazi en mer des Caraïbes avec son petit chalutier… Personnage hors normes, Hemingway se suicide à l’age de 61 ans, atteint d’une maladie dégénérative.

8 juillet 1920 : réception du maréchal Lyautey à l’Académie française.

8 juillet 1943 : mort de Jean Moulin (en gare de Metz). Arrêté le 21 juin par la Gestapo à Lyon, le préfet Jean Moulin meurt d’épuisement après avoir été torturé, dans le train qui devait le conduire en camp de concentration.

 




Triomphe 2014 à Coëtquidan – 19 juillet

7072014

AFFICHE AVEC LOGO

L’EPAULETTE sera une nouvelle fois présente au Triomphe : stand près du Musée du Souvenir, participation aux cérémonies,…

La veille, le président national, le GCA (2s) Hervé GIAUME, s’adressera aux futurs officiers de recrutements tardifs (OAEA et Rang).

Les documents joints vous en diront plus :

fichier pdf DépliantTriomphe 2014 final Web fichier pdf Plan activités triomphe 2014




Chronique historique : 7 juillet

7072014

7 juillet 1874 : adoption du fusil Gras. Utilisant des cartouches à étui métallique, il encrasse moins le canon et est plus fiable.

7 juillet 1944 : assassinat de Georges Mandel (forêt de Fontainebleau). Il restera « l’homme que l’on attendait » tant ses qualités politiques et humaines promettaient. Collaborateur de Clemenceau en tant que journaliste puis comme directeur de cabinet, il devient l’un des hommes politiques les plus prometteurs de la IIIème République. Tranchant, efficace et très patriote, il accomplit un travail exemplaire (ministre des PTT, des colonies et brièvement de l’Intérieur). Très tôt conscient de la menace hitlérienne, sa lucidité et sa volonté de combattre le rapprochent de Churchill qui voit en lui jusqu’au 17 juin 1940, l’espoir français. D’origine juive, il est haï par beaucoup et s’interdit de partir pour Londres pour ne pas alimenter la critique. Arrêté par la police de Vichy, alors qu’avec quelques députés il gagne les colonies françaises à bord du Massilia, il est emprisonné en France puis à Buchenwald (aux côtés de Léon Blum). Lorsque Philippe Henriot (ministre de Vichy) est assassiné, il est rapatrié en France où la milice l’exécute en guise de représailles.

7 juillet 1995 : massacre de Srebrenica (Bosnie-Herzegovine). Ville de 20 000 habitants, à majorité musulmane, Srebrenica est prise d’assaut par les troupes serbes du général Ratko Mladic sous les yeux des 400 casques bleus néerlandais qui y sont stationnés. Ils sont évacués alors que les exécutions sommaires d’environ 6000 à 8000 bosniaques musulmans sont perpétrées dans les forêts voisines.




Chronique historique : 4 juillet

4072014

4 juillet 362 (avant Jésus-Christ) : bataille de Mantinée (Grèce)

4 juillet 1187 : bataille de Hattin (Palestine près du lac de Tibériade). A la mort du roi lépreux, Baudoin IV, le royaume chrétien d’Orient revient à Guy de Lusignan qui, ne possédant pas les qualités requises pour gouverner, laisse se développer jalousies et querelles chez les barons francs. Alors que les relations entre Saladin et Raymond de Tripoli (l’un des principaux barons franc) sont bonnes, Renaud de Chatillon provoque délibérément les musulmans en pillant et ravageant une riche caravane. L’outrance est telle que Saladin ne peut laisser le crime impuni. La solidarité franque et chrétienne fait le reste et conduit les deux camps à s’affronter. Incapable d’écouter les conseils avisés de Raymond, Guy de Lusignan opte pour la pire des solutions consistant à traverser le désert pour venir combattre l’armée de Saladin. Celle-ci attend, reposée, sur les rives du lac de Tibériade. Les Francs, épuisés par la chaleur et la soif, sont encerclés dès leur arrivée en vue de Tibériade et finissent écrasés par les musulmans. Tous les chroniqueurs de l’époque soulignent cependant l’esprit chevaleresque de Saladin à l’issue des combats. Autant il est dur au combat, autant il est bienveillant avec la population chrétienne et se montre plein d’humanité. (cf. L’épopée des croisades de René Grousset).

4 juillet 1472 : Jeanne Hachette défend Beauvais (Picardie). Habitante de la ville, Jeanne Lainé (dite Fourquet) monte sur les remparts de la ville assiégée (depuis le 27 juin) par les Bourguignons de Charles le Téméraire pour aider ses défenseurs. Armée d’une hache, elle tue le bourguignon qui tentait de planter l’étendard ennemi sur le rempart. Son exemple stimule la population et permet de résister jusqu’à la levée du siège le 22 juillet. Selon certaines sources, l’événement est daté le 9 juillet.

4 juillet 1809 : début de la bataille de Wagram (Autriche).

4 juillet 1918 : bataille du Hamel (Somme). Belle victoire du corps australien qui marque un coup d’arrêt magistral à l’offensive allemande du printemps (ou bataille du Kaiser) ayant mené l’ennemi aux portes d’Amiens. Les troupes australo-américaines sont commandées par le lieutenant général John Monash qui inaugure quelques principes de combat interarmées combinant chars d’assaut, mitrailleuses, feux roulant d’artillerie devant l’assaut, ravitaillement parachuté par avion,…). Le combat dure seulement une heure et demie et est un brillant succès.

0407

Prisonniers allemands après la bataille du Hamel. The australian victories – John Monash- SHD. (Terre A2g1975)

4 juillet 1940 : reddition de Laudrefang (Faulquemont – Moselle). « Situé près de Saint-Avold, ce fort de la ligne Maginot est constitué de 5 blocs (4 reliés entre eux et 1 d’artillerie isolé). L’équipage, commandé par un capitaine, est de 275 hommes de l’infanterie de forteresse, coiffée du béret kaki orné de l’insigne à la devise « on ne passe pas ». Les combats commencent le 28 mai, le fort étant bombardé du 3  au 14 juin puis encerclé le 17 juin. Il se défend jusqu’à l’entrée en vigueur de l’armistice le 25 juin mais refuse de se rendre avant de recevoir le 30 juin l’ordre formel de capituler le 4 juillet (soit 17 jours après l’allocution du président du conseil). Les défenseurs sont emmenés en captivité. De nombreux ouvrages Maginot ou même plus anciens sont restés invaincus et n’ont été capturés que début juillet après intervention de la commission d’armistice ». OCTAA N. Jacob – SHD/CAAPC.

4 juillet 1943 : opération Citadelle. La Wehrmacht lance l’opération destinée à réduire le saillant de Koursk, avec 900 000 hommes, 1800 avions et 2700 chars (dont les premiers Panthers et Tigres). Renseignée sur l’offensive, l’armée rouge l’attend avec des forces supérieures, dont des nuées de chars T34 et de chasseurs IL-2. Des milliers de chars s’affrontent jusqu’au 12 juillet, jour du lancement de la contre-attaque soviétique.

 







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles