Chronique historique : 15 avril

15042014

280px-Formigny

Gravure : la bataille de Formigny

15 avril 1450 : bataille de Formigny (Normandie). Alors que les garnisons anglaises de Normandie fatiguent et sont sur le déclin,  3000 anglais commandés par le capitaine Thomas Kyriel débarquent à Cherbourg et reprennent quelques places fortes. L’armée anglaise progresse vers Bayeux et se renforce chaque jour. Charles VII, le roi de France, dépêche Jean de Clermont (un Bourbon) et 3000 hommes. Clermont retient tant bien que mal ses troupes qui veulent en découdre au plus vite et fait prévenir en urgence son allié breton, Arthur de Richemont. Craignant les archers gallois, il donne des ordres pour que seule son artillerie s’avance et se mette à portée de tir. Les couleuvrines françaises causent des pertes aux Anglais qui décident de les capturer. Sans les Bretons, Clermont se résigne à attaquer pour reprendre sa précieuse artillerie et se retrouve totalement engagé après 3 heures de combat. Kyriel, quant à lui, a conservé une troupe en réserve et possède donc un avantage qu’il s’apprête à utiliser pour faire basculer le combat. Les 1500 cavaliers bretons débouchent alors opportunément sur le flanc gauche des anglais qu’ils mettent en fuite. Beaucoup d’archers gallois périssent tant leur habileté meurtrière les fait haïr par les Français et les Bretons. La victoire de Formigny est une des dernières batailles de la guerre de Cent ans et met un terme à la présence anglaise en Normandie.

15 avril 1847 : bataille navale de Tourane (actuel Vietnam – Danang). Pour faire libérer l’évêque français Dominique Lefebvre, deux navires de guerre commandés par le CV de Lapierre (frégate La Gloire) et le CF de Genuilly (corvette La Victorieuse) sont envoyés parlementer avec la cour de l’empereur d’Annam Thieu Tri. La tension monte du fait de l’incompréhension : les Français sont perçus comme insolents, les Vietnamiens sont taxés de duplicité. Les 5 navires de l’empereur Thieu Tri sont envoyés par le fond à la suite d’une canonnade dont l’origine est encore discutée aujourd’hui.

15 avril 1986 : bombardement américain de Tripoli et Benghazi (Libye). En représailles au plasticage d’une discothèque accueillant des soldats américains à Berlin Ouest (5 avril), le président Reagan décide l’opération El Dorado Canyon. L’interdiction de survol des territoires français et espagnols complique la mission de l’amiral Kelso, commandant la VIème flotte et patron d’El Dorado Canyon. La coordination des 119 appareils (F111, F14, Corsair A7E, F18, …) convergeant en deux raids simultanés est un succès.  Un F111 est abattu.

 




Chronique historique : 14 avril

14042014

Rommel a tobrouk   Rommel à Tobrouk (1941)

14 avril 1544 : bataille de Cerisolles (Piémont). Le roi François 1er accède à la demande de combattre du jeune duc d’Enghien. Ce dernier, grâce à quelques innovations tactiques (arquebusiers manœuvrant à cheval, …) défait les Impériaux sur le front italien.

14 avril 1941 : début de la bataille de Tobrouk (actuelle Lybie).

14 avril 1988 : annonce du retrait des troupes soviétiques d’Afghanistan (Genève). Les USA, l’URSS, le Pakistan et l’Afghanistan signent à Genève un accord stipulant que l’armée soviétique doit se retirer en 9 mois, que les Américains et les Pakistanais doivent cesser leurs livraisons d’armes ou ingérences en Afghanistan. Le retrait des 115 000 hommes de l’armée rouge débute un mois plus tard et s’achève en Février 1989. Le conflit coûte environ 15 000 tués à l’Union soviétique soit en moyenne la perte d’une section par semaine pendant 9 années. Même si le bilan est presque 7 fois plus lourd pour les Moudjahidines, cette guerre a  bel et bien été perdue par la super puissance qu’était à l’époque l’URSS. Pourtant, une série d’ouvrages récents modifie l’image que l’on pouvait avoir de l’armée rouge en montrant que les victoires tactiques remportées par les soviétiques sont le résultat d’une volonté d’adaptation au terrain et à l’ennemi. 

14 avril 1989 : début de construction sur cale du porte-avions Charles de Gaulle. (Brest). Lancé en 1994, il est en service depuis 2001. 42 500 tonnes. 2 réacteurs nucléaires. 40 aéronefs. 2000 personnes embarquées.




Chronique historique : 13 avril

14042014

13 avril 1796 : bataille de Millesimo (Italie). Bonaparte poursuit sa campagne d’Italie et bat les Piémontais grâce au général Augereau.

13 avril 1919 : massacre d’Amritsar (Pendjab). A l’issue de la Première Guerre Mondiale, les élites indiennes s’impatientent devant la lenteur des autorités britanniques pour accorder plus d’autonomie à l’Inde dont le soutien au Royaume-Uni a pourtant été indéfectible durant le conflit. De plus, les lois Rowlatt, sont mal vécues car elles permettent de décréter l’état de siège dès la moindre manifestation. Lassés, les Indiens répondent à l’appel à la grève de Ghandi qui paralyse le pays le 6 avril. Sentant qu’elles perdent le contrôle de la situation, les autorités locales durcissent la répression des très nombreux mouvements de rébellion passive. Dans les jardins clos d’Amritsar, 10 000 Indiens qui manifestent pacifiquement sont attaqués méthodiquement par  50 Gurkhas du général britannique Dyer qui a décidé de faire respecter la loi sans états d’âme. 379 Indiens sont tués, 1200 blessés … pour 1650 cartouches tirées.  Le choc dans l’opinion publique anglaise et indienne est énorme. Le général Dyer est relevé de son commandement mais la fracture entre Britanniques et Indiens ne peut plus être réduite. L’indépendance de l’Inde est effective en 1947. A l’époque, au Royaume-Uni, le général Dyer est considéré par certains comme le fossoyeur de l’Inde, pour d’autres, c’est un héros du maintien de l’ordre dans l’Empire. Une des scènes du film Gandhi de R. Attenborough (1982) montre l’épisode sanglant.

13 avril 1954 : mort du lieutenant Brunbrouk (Dien Bien Phu). Lieutenant saint-cyrien de 27 ans, Brunbrouk débarque en Indochine en  janvier 1953. Il commande la 4ème batterie du II/4 RAC dans le poste avancé  Dominique 3 à Dien Bien Phu lorsque la division 312 du Vietminh prend les postes Eliane et Dominique dans la nuit du 30 mars. Leur élan victorieux est cependant brisé contre toute attente par la détermination des 80 hommes de Brunbrouk qui toute la nuit empêchent deux régiments d’infanterie Vietminh de franchir le pont sur la Nam Youm et ainsi d’accéder au PC des forces françaises. Les 4 canons de 105 mm de Brunbrouk tirent à l’horizontal et à vue sur les vagues d’assaut successives.  Devant les très nombreuses pertes dues aux assauts frontaux, le général Giap change radicalement de méthode pour privilégier le combat d’usure. Quelques jours plus tard, lors du pilonnage de son poste de commandement, Brunbrouk est mortellement blessé. 

13 avril 1975 : début de la guerre du Liban. Escalade de la violence entre les Phalanges chrétiennes et les réfugiés palestiniens.

13 avril 1975 : coup d’Etat au Tchad. François Tombalbaye meurt dans le coup d’Etat qui le renverse. Le général Félix Malloum prend le pouvoir avant d’être lui-même « putsché » par Goukouni Ouedei qui à son tour est renversé par Issen Habré.




Chronique historique : 12 avril

12042014

Bossuet  Portrait du Cardinal Bossuet

12 avril 1204 : sac de Constantinople. Après s’être discréditée par le rançonnage du port chrétien de Zadar en Dalmatie (Croatie), la IVème croisade se compromet définitivement par le sac de la capitale byzantine.

12 avril 1606 : le Royaume-Uni adopte l’Union Jack. Le roi Jacques Ier instaure l’Union Jack comme drapeau officiel du royaume d’Écosse et d’Angleterre.

12 avril 1704 : mort de Bossuet.(Paris). Jacques Bénigne Bossuet, évêque de Meaux, est célèbre pour les nombreuses oraisons funèbres qu’il a prononcées devant la cour de Louis XIV, mais intéresse la Chronique culturelle pour avoir été l’auteur du Discours sur l’histoire universelle (1681) et le précepteur de Louis de France, le Dauphin. Considérant que l’a connaissance de l’Histoire est essentielle dans la formation d’un chef, et sur la demande de Louis XIV, il lui enseigne cette matière durant 10 années et en tire l’ouvrage cité.

12 avril 1796 : bataille de Montenotte (Italie). Bonaparte remporte la première victoire de la campagne d’Italie contre les Autrichiens.

12 avril 1861 : début de la guerre de sécession (Etats-Unis d’Amérique). Depuis l’indépendance américaine (1783), les relations entre les Etats du Nord et ceux du Sud sont mauvaises à cause notamment (mais pas seulement) de la question de l’esclavage. L’élection à la présidence d’Abraham Lincoln (anti-esclavagiste notoire) provoque la sécession de la Caroline du Sud bientôt imitée par 6 autres Etats sudistes qui formeront la Confédération. La petite garnison (85 artilleurs) de fort Sumter, implantée sur un ilot de la baie de Charleston (Caroline du Sud) est fidèle au gouvernement fédéral et subit un blocus qui dégénère en duel d’artillerie. Cette bataille opposant l’ilot (Nordiste) à la ville de Charleston (Sudiste) ne tue personne mais déclenche la guerre de sécession, guerre civile qui elle coûtera la vie à 860 000 américains.

12 avril 1961 : premier homme dans l’espace. Le colonel soviétique Youri Gagarine fait le tour de la Terre en 108 minutes à bord de Vostok 1. Les USA piqués au vif par cet exploit, se lance dans la course à l’espace.

 




Chronique historique : 11 avril

11042014

CROIX-VALEUR-MILITAIRE_TG

         Croix de la valeur militaire (1956)

11 avril 1241 : bataille de Mohi (ou Sajo) (Hongrie). Ogodei, le fils de Gengis Khan a lancé ses armées (150 000 hommes) vers l’Ouest pour atteindre l’Atlantique. L’avance est rapide et dévastatrice. Le 9 avril, il a défait les Polonais à Legnica (grâce à ses lieutenants Orda et Batu). Une autre armée, celle de Subotei parvient en Hongrie où le roi Bela IV tente de les stopper sur la rivière Sajo. Le roi Hongrois avec ses 15 000 soldats dresse un fort pour protéger le pont sur la Sajo et espère que Subotei tentera de le prendre d’assaut. L’attaque a bien lieu mais n’est en fait qu’une diversion de Subotei. Il fait franchir la rivière de nuit, plus au Sud,  alors qu’elle est en crue, à 10 000 cavaliers. Le détachement chargé de prendre le pont pour faire diversion, prend pied, quant à lui, sur la rive opposée obligeant Bela IV à utiliser ses dernières réserves pour repousser la menace. C’est à ce moment qu’arrivent sur les arrières hongrois la force venant de franchir. Le roi Bela IV échappe de peu au massacre talonné par les cavaliers des steppes qui sèment la désolation dans le pays. L’annonce de la mort d’Ogodei sauve l’Europe. Les chefs mongols voulant participer à la succession, se replient vers l’Est.

11 avril 1512 : bataille de Ravenne (Italie). Le roi de France Louis XII, gagnant du terrain en Italie, inquiète le pape Jules II qui lui envoie une armée constituée d’Anglais, de Vénitiens, d’Espagnols et de Suisses. Les Français l’emportent mais évacuent par prudence la Lombardie. Le chevalier Bayard pleure la mort du commandant des troupes françaises, Gaston de Foix-Nemours (dit Gaston Phoebus).

11 avril 1713 : signature du traité d’Utrecht.(actuels Pays-Bas). Fin de la guerre de succession d’Espagne(1701-1714). Un Bourbon monte sur le trône d’Espagne. 

11 avril 1809 : bataille de l’ile d’Aix (embouchure de la Charente). L’escadre de Rochefort comprenant 12 vaisseaux et 3 frégates est placée sous les ordres du vice-amiral Allemand qui se prépare pour rallier les Antilles. Elle est attaquée au mouillage de l’île d’Aix par des brûlots anglais de l’escadre de l’amiral Gambier. La marine française subit une cruelle défaite qui selon l’empereur n’aurait pas dû se produire. Plusieurs commandants passeront en conseil de guerre, le commandant du vaisseau Calcutta est condamné à mort et fusillé « pour avoir lâchement abandonné son vaisseau en présence de l’ennemi ». Le vice-amiral Allemand ne sera cependant pas inquiété et prendra plus tard le commandement de l’escadre de la Méditerrané.

11 avril 1901 : plongée sous-marine du président de la République (Toulon). Emile Loubet rendant visite à la Marine du Levant, effectue une plongée de trente minutes à bord du Gustave Zédé, un des premiers sous-marins français.

11 avril 1945 : libération du camp de Buchenwald (Allemagne)

11 avril 1951 : Mac Arthur est démis de ses fonctions. Le président Harry Truman relève le général Mac Arthur, commandant le théâtre des opérations en Corée parce que ce dernier propose d’étendre le conflit à la Chine et d’employer éventuellement la bombe atomique.

11 avril 1956 : création de la croix de la Valeur militaire. Le décret n°56-371 institue une médaille pour distinguer individuellement les personnels de la Défense, civils et militaires, ayant accompli une action d’éclat, hors du territoire national, au cours ou à l’occasion de missions ou d’opérations extérieures.




Chronique historique : 10 avril

10042014

10 avril 1677 : bataille de la Peene (Nord – près de Cassel). Afin d’empêcher les invasions venues des Provinces-Unies, et de protéger ainsi la « banlieue » de la capitale, Louis XIV met en application l’une des idées de son ancien ministre Mazarin et déclenche la guerre de Hollande qui accessoirement doit aussi porter un coup à la puissance commerciale du pays. Le frère du roi, Monsieur, bat une coalition anglo-espagnole et attache la ville de Saint Omer au royaume de France.

10 avril 1794 : attaque anglaise de la Guadeloupe (Antilles).L’amiral anglais Lewis s’empare de Pointe à Pitre et de Gosier malgré la belle résistance des 232 défenseurs du Fort Fleur d’Epée (150 morts). Le commissaire Victor Hugues chasse les Anglais le 6 juin avec l’aide des esclaves libérés.

10 avril 1677 : bataille de la Peene (Nord – près de Cassel). Afin d’empêcher les invasions venues des Provinces-Unies, et de protéger ainsi la « banlieue » de la capitale, Louis XIV met en application l’une des idées de son ancien ministre Mazarin et déclenche la guerre de Hollande qui accessoirement doit aussi porter un coup à la puissance commerciale du pays. Le frère du roi, Monsieur, bat une coalition anglo-espagnole et attache la ville de Saint Omer au royaume de France.

10 avril 1814 : bataille de Toulouse. Dernier maréchal à combattre au nom de l’Empereur, qui a pourtant abdiqué depuis 8 jours, Soult résiste à tous les assauts des coalisés contre la ville rose. Face à des forces numériquement et qualitativement supérieures, il  se résout à quitter la place. Il a néanmoins infligé à l’assaillant des pertes d’un tiers supérieures aux siennes. C’est le dernier combat de la campagne de France. L’Empereur reviendra dans moins d’un an…

10 avril 1861 : prise de My Tho. (sur le Mékong – ancienne Cochinchine). Sous les ordres de l’amiral Charner, en opérations au sud de la Cochinchine, le capitaine de frégate Bourdais, commandant d’un corps de débarquement amphibie est tué sur le pont de sa canonnière.

10 avril 1920 : un décret officialise le statut de peintre de la Marine

10 avril 1942 : Philippe de Scitivaux est descendu (au-dessus de Condette – Pas-de-Calais). Rallié à la France libre après un périple héroïque, le capitaine de corvette Philippe de Scitivaux de Greische commandant alors le groupe de chasse Ile de France (Squadron 340) est abattu au cours d’une mission au-dessus de la France et de la Belgique. Fait prisonnier, il parvient à s’évader lors de sa 4ème tentative en février 1945. Compagnon de la libération, il est décédé en 1986.

10 avril 1963 : l’USS Tresher disparait en mer (Atlantique Nord). Le sous-marin d’attaque, à propulsion atomique, Tresher (SSN 593), est en 1963 le fleuron de la flotte sous-marine américaine. Lancé en 1961, il termine sa campagne de tests lorsqu’il fait naufrage. A 400 km au large de Boston, il disparait en réalisant des essais de plongée à grande profondeur. On suppose que l’accident est dû à un problème de ballast défectueux. 129 marins périssent.

10 avril 1979 : chute d’Idi Amin Dada (Ouganda). Renversé par l’armée tanzanienne et les guérillas ougandaises, le maréchal, docteur, président à vie et dans les faits, tyran de l’Ouganda, s’enfuit après 8 terribles années de règne.

10 avril 1998 : accords de paix du Vendredi Saint . La signature de ces accords met un terme symbolique au conflit Nord-Irlandais. Près de 3500 personnes sont mortes dans l’une des plus vieilles guerres fratricides d’Europe. Conflit à la fois religieux (Catholiques/Protestants), politique (rebelles d’Irlande du Nord/Royaume-Uni) et idéologique (Républicains/Royalistes), les combats sont de type contre-insurrectionnel. Attentats, grèves de la faim, propagande, « intifada » avant l’heure, et guerre secrète ont été les armes de l’IRA pendant près d’un siècle pour tenter de bouter les Anglais hors d’Irlande. Ce faisant, l’armée britannique a durant tout ce temps expérimenté un combat contre-insurrectionnel « quasi à domicile ».

1 2

Mon traitre et Retour à Killybegs de Sorj Chalandon sont deux très beaux ouvrages qui abordent le conflit irlandais sous l’angle humain.

 




Chronique historique : 9 avril

9042014

vimy2007_1

Mémorial Canadien de Vimy (Pas-de-Calais)

9 avril 1241 : bataille de Legnica (actuelle Pologne). L’armée du duc polonais, Henri II le pieux, est écrasée par les Mongols d’Orda et Batu. Ceux-ci n’exploitent cependant pas leur victoire puisque leur action n’est en fait qu’une couverture au Nord pour protéger la conquête de la Hongrie plus au Sud.

9 avril 1917 : bataille de la crête de Vimy (Pas de Calais). Conçue initialement comme une diversion à l’attaque française prévue dans la région de Reims, la bataille de Vimy est une victoire canadienne inattendue et nette contre la 6ème armée allemande de Falkenhausen. 15 000 Canadiens percent le front après trois jours de combats, déplorant plus de 3000 morts et 7000 blessés. Vimy est devenu un des événements fondateurs du Canada moderne.

9 avril 1918 : bataille de la Lys (Ypres – Flandres belges). Cherchant à vaincre avant l’arrivée des troupes américaines sur le front, le général Ludendorff lance une série d’attaques, appelées aujourd’hui offensive du Printemps 1918. L’opération Georgette s’inscrit dans ce contexte et voit la 2ème division du corps expéditionnaire portugais se faire écraser par l’assaut allemand.

9 avril 1942 : chute de Bataan (Philippines). Les Japonais conquièrent la province de Bataan sur l’ile de Luçon après plus de 3 mois de combats. Après la bataille, une marche forcée vers le camp d’internement coûte la vie à environ 6 à 11 000 prisonniers américano-philippins. On estime à au moins 20 000, le nombre de prisonniers décédés durant l’occupation japonaise de l’ile. Le général Mac Arthur, commandant des troupes, a pu quitter Bataan en fin décembre 1941 vers l’ile de Corregidor (au large de Bataan) puis vers l’Australie.

9 avril 2003 : entrée des Américains à Bagdad (Irak). A la tête d’une coalition internationale, les Américains prennent le contrôle de Bagdad. Saddam Hussein est en fuite, sa statue est renversée le jour même.




Chronique historique : 8 avril

8042014

mASSAOUAH

Carte des combats de Massaouah (1941)

8 avril 1682 : création de la Louisiane (actuels Etats-Unis). Cavelier de La Salle prend possession du Mississipi au nom du roi de France. Il baptise Louisiane, la région qui s’étend du golfe du Mexique aux Grands Lacs américains, en l’honneur de Louis XIV.

8 avril 1915 : « Debout les morts ! ».  Le 95e régiment d’infanterie participe aux tentatives de réduction du saillant de Saint-Mihiel (55) dans le secteur du Bois brûlé. Alors que sa section a conquis la veille un tronçon de première ligne allemande, l’adjudant Péricard subit avec ses hommes une violente contre-attaque qui non seulement reprend le terrain perdu, mais pousse jusqu’à la tranchée de deuxième ligne où ils étaient au repos après leur attaque. Parvenant à arrêter le reflux des poilus qui fuient loin de l’enfer, il reprend avec une poignée d’hommes l’élément de tranchée perdu et, pratiquement encerclé, le tient pendant toute la journée face à l’offensive qui se poursuit. Menacé de toute part, resté seul au milieu des cadavres avec quelques survivants, il galvanise ces derniers par une exhortation restée fameuse : « Debout, les morts !« . Il tient jusqu’à l’arrêt de l’attaque. Cette action, parfois attribuée à tort au 3e RIC, est relatée par Maurice Barrès à la suite de sa rencontre avec le héros. Parti en guerre à 39 ans comme sergent de la territoriale, Péricard est passé, sur sa demande, au 95e RI, où il a été nommé adjudant.  Il est lieutenant à la fin de la guerre. Il publie en 1933 le monumental Verdun, après un important travail de collecte des souvenirs des combattants.

8 avril 1941 : prise de Massouha (Erythrée) par la brigade d’Orient du général Monclar.







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles