Dernière publication du SHD : revue historique des armées n° 271 – Les armées coloniales

29082013

Dernière publication du SHD : revue historique des armées n° 271 - Les armées coloniales  dans ACTUALITE shd-colo-201x300

 

 La revue historique des armées n° 271 - Les armées coloniales vient de paraître.

 Ci-joints, les 2 pages du « flyer » correspondant.

fichier pdf Flyer RHA n 271 Les armées coloniales – Recto

fichier pdf Flyer RHA n 271 Les armées coloniales – Verso




Mission Centenaire de la Grande Guerre

29082013

Mission Centenaire de la Grande Guerre dans ACTUALITE gg

 Courant avril, le général (2s) Elrick IRASTORZA, ancien CEMAT et président du du conseil d’administration du groupement d’intérêt public (GIP) « Mission du centenaire de la Grande Guerre 1914-2014″  a adressé à bon nombre d’associations une note d’information expliquant pourquoi il convenait de commémorer le centenaire de la Grande Guerre.

 Les réactions ont souligné la pertinence de cette démarche d’information, mis en évidence l’intérêt que les associations portent à cet évènement et leur implication personnelle ou collective dans la grande dynamique qui monte progressivement en puissance.

 

 

 » Compte tenu du travail effectué depuis des mois et des questions que beaucoup me posent régulièrement, il m’a semblé utile de revenir vers vous en vous adressant un point de situation sur les travaux de la Mission du Centenaire et le premier éditorial mis en ligne sur notre site internet « Centenaire.org » que je ne saurais trop vous conseiller d’aller consulter régulièrement ».

Général d’armée (2S) Elrick IRASTORZA

Président du conseil d’administration

du groupement d’intérêt public (GIP)

Éditorial de Juillet 2013 :  J – 365

Dans 365 jours, le 14 juillet 2014, en mettant à profit ce grand rendez-vous désormais traditionnel des Français avec leur histoire, nous entrerons vraiment en commémoration du Centenaire de la Grande Guerre.

Dans un an, notre fête nationale invitera au ravivage de leur mémoire tous ceux qui voudront se souvenir ensemble des évènements qui allaient conduire, quelques jours plus tard, à la mobilisation générale et précipiter le monde dans un cauchemar qui allait lui coûtera près de 10 millions de morts.

Parce qu’elle a chamboulé la carte du monde et entraîné des bouleversements sociétaux allant bien au-delà d’un conflit dévorant et de ses effroyables conséquences statistiques, la Première Guerre mondiale constitue, dans notre histoire, une rupture que le temps n’effacera pas.

Qui n’a pas le souvenir d’un grand père racontant avec ses mots à lui, sans haine ni forfanterie, dans une succession d’invraisemblables oxymores, la grouillante solitude, la bestiale humanité, la déchirante camaraderie et l’enthousiaste résignation des tranchées ?

Qui ne se souvient pas de ces douilles d’obus patiemment sculptées trônant fièrement sur la cheminée ?

Qui n’a pas ressenti d’émotion à la lecture de ces quelques lignes arrachées à l’oubli d’un fond de grenier, exprimant toujours, entre exaltation patriotique, vie routinière et abattement moral, l’amour porté à tous ceux que l’on redoutait, par-dessus tout, de laisser seuls.

La Grande Guerre est indiscutablement constitutive de notre mémoire collective !

En attestent ces centaines de milliers de visiteurs français et étrangers qui parcourent toujours, entre l’embouchure de l’Yser et le Sundgau, ces paysages et sites de mémoire encore mal cicatrisés de l’ancien front de l’Ouest, pour comprendre  comment des hommes ont pu en arriver là et supporter cela pendant plus de 4 ans et honorer, dans le silence des nécropoles de toutes nationalités, la mémoire de tous les soldats emportés par cette « effusion sanglante ».

Depuis la disparition des derniers poilus, il n’y a plus que les écrits, les images, la pierre et la terre pour témoigner de ce titanesque affrontement. L’intérêt qu’ils suscitent toujours, un siècle plus tard sera, pour notre pays, un puissant moteur de notoriété internationale et de développement économique bien au-delà des seuls territoires du champ de bataille.

Une grande dynamique mémorielle est en marche qui s’exprimera à l’occasion de cérémonies officielles mais aussi à travers plus d’un millier de projets émanant de tous les territoires de notre pays, outre-mer compris. L’état financera la totalité des premières et partiellement les seconds à                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            partir du fonds d’initiative de la Mission du Centenaire, sa contribution étant abondée par recours au mécénat, avec l’appui de la Fondation de France et l’implication personnelle de Jean-Claude Narcy, président du Comité des Mécènes* et bien sûr à la générosité de donateurs dont les lettres émouvantes attestent de la pertinence de notre démarche depuis plus d’un an.

Votre engagement résolu à nos côtés sera un encouragement précieux pour tous ceux qui, comme nous, sont convaincus que se souvenir c’est aussi préparer l’avenir.

 *Les dons, libellés à l’ordre de la Fondation de France – Fonds du Centenaire,  peuvent être adressés soit à la Mission du Centenaire, 109 boulevard Malesherbes, 75008 Paris soit à la Fondation de France, Fonds du Centenaire, 40 avenue Hoche, 75008 Paris.

 

 




CSFM : avenir des retraites militaires

29082013

CSFM : avenir des retraites militaires dans ACTUALITE csfm

L’ annexe jointe pour lecture  (fichier pdf Annexe_avis_retraites_89_extra_valide)  traite des débats du CFSM consacrés aux retraites des militaires.

L’EPAULETTE comme beaucoup de nos camarades d’active ou en retraite est très attentive à ce sujet d’actualité qui engage les fondamentaux et le long terme.

Les armées sont structurellement « en pointe » et victimes désignées à chaque réforme, y compris en matière de retraites.

L’enjeu est bien de conserver la prise en compte de la spécificité de l’état militaire et l’attractivité du métier des armes qui nécessite un renouvellement important de sa ressource.

 

 




Plus que 15 jours pour participer au « Prix de la reconversion des militaires » Edition 2013 !

28082013

Plus que 15 jours pour participer au « Prix de la reconversion des militaires » Edition 2013 ! dans ACTUALITE epd2-300x51

 

Créé par l’Association des entreprises partenaires de la Défense, et placé sous le Haut patronage du ministre de la Défense, le « Prix de la reconversion des militaires » récompense chaque année un projet de création ou de reprise d’entreprise par un personnel militaire en situation d’activité devant rejoindre la vie civile au plus tard un an après la remise du prix.

Le jury du Prix est composé de deux parlementaires, de deux représentants de Défense Mobilité, l’Agence de reconversion de la Défense, du chef de la Mission Retour à la Vie Civile des Officiers Généraux (MIRVOG) et de praticiens du monde de l’entreprise.

Les prix remis aux deux lauréats sont composés d’une couverture médiatique et de produits et prestations destinées à être une aide pratique dans le cadre de la création ou de la reprise d’une entreprise.

Les personnels militaires intéressés peuvent concourir jusqu’au 15 septembre 2013.

Le Prix 2013 sera remis le mercredi 4 décembre à l’Ecole militaire à Paris.

Le dossier complet du Prix 2013 est notamment disponible sur le site de l’Association des entreprises partenaires de la Défense, auprès de Défense Mobilité et auprès de la Mission Retour à la Vie Civile des Officiers Généraux (MIRVOG).

 




Partir et rentrer

27082013

Partir pour revenir servir : c’est l’objectif de tout soldat.

Le siège de l’Epaulette, lui, n’a pas fait d’histoires pour partir quelques semaines pour des vacances…méritées.

En veille, vos messages ont été reçus, lus à distance et seront traités dans les meilleurs délais.

Le siège bénéficie en ce moment d’une rallonge de travaux au Fort neuf de Vincennes : notre demi-couloir va être mis au standard de notre nouvelle voisine depuis l’été, l’ACS (l’antenne  cadres supérieurs) de l’ARD ou de Défense Mobilité, comme vous préférez.

Cette proximité ne peut qu’être bénéfique pour nos projets matière de reconversion.

Nous en reparlerons très prochainement.

Partir et rentrer dans ACTUALITE hdsm-201x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En guise d’au revoir, cet article du site OPEX 360 consacré au bien nommé Commandant Hélie de Saint Marc dont la mort ne peut laisser indifférent.

Le commandant Hélie Denoix de Saint Marc est mort

26 août 2013 – 11:58

C’est un grand soldat qui vient de nous quitter : le commandant Hélie Denoix de Saint Marc s’est éteint, ce 26 août, à La Garde-Adhémar dans la Drôme, à l’âge de 91 ans.

Résistant, déporté, officier parachutiste de la Légion étrangère, il fut l’un des acteurs du putsch des généraux, à Alger, le 21 avril 1961, alors qu’il était à la tête du 1er Régiment Etranger de Parachutistes (REP).

Né le 11 février 1922 à Bordeaux, Hélie de Saint Marc entre en résistance à l’âge de 19 ans en intégrant le réseau Jade-Amicol, dont l’activité consiste à obtenir des renseignements pour le compte de l’Intelligence Service britannique dans le sud ouest de la France.

Sa vie bascule une première fois le 14 juillet 1943 : dénoncé, Hélie de Saint Marc est arrêté puis envoyé au camp de Langenstein-Zwiebrege, dépendant de celui de Buchenwald et où le taux de mortalité dépasse les 90%. Grâce à l’appui d’un mineur letton, le jeune homme sera l’un des 30 survivants d’un convoi qui comptait plus de 1.000 déportés.

Grâce à une mesure exceptionnelle prise à la fin de la Seconde Guerre Mondiale qui permettait aux anciens résistants d’être admis à l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr, Hélie de Saint Marc devient officier et choisit de servir au sein de la Légion étrangère. Ce qui l’emmenera à se battre en Indochine. Là, il sera marqué par la terrible expérience d’abandonner à leur sort des villageois ayant soutenu les Français. C’est ce qui expliquera sa décision de participer au putsch des généraux d’Alger.

“Nous nous souvenions de quinze années de sacrifices inutiles, de quinze années d’abus de confiance et de reniement. Nous nous souvenions de l’évacuation de la Haute-Région, des villageois accrochés à nos camions, qui, à bout de forces, tombaient en pleurant dans la poussière de la route. Nous nous souvenions de Diên Biên Phû, de l’entrée du Vietminh à Hanoï. Nous nous souvenions de la stupeur et du mépris de nos camarades de combat vietnamiens en apprenant notre départ du Tonkin. Nous nous souvenions des villages abandonnés par nous et dont les habitants avaient été massacrés. Nous nous souvenions des milliers de Tonkinois se jetant à la mer pour rejoindre les bateaux français. Nous pensions à toutes ces promesses solennelles faites sur cette terre d’Afrique. Nous pensions à tous ces hommes, à toutes ces femmes, à tous ces jeunes qui avaient choisi la France à cause de nous et qui, à cause de nous, risquaient chaque jour, à chaque instant, une mort affreuse. Nous pensions à ces inscriptions qui recouvrent les murs de tous ces villages et mechtas d’Algérie : ‘L’Armée nous protégera, l’armée restera’. Nous pensions à notre honneur perdu”, plaide-t-il devant le haut tribunal militaire, le 5 juin 1961.

Pour avoir “préféré le crime de l’illégalité au crime de l’inhumanité”, comme il l’a écrit dans ses mémoires, il est condamné à une peine de 10 ans de réclusion criminelle. Après 5 ans de détention à la prison de Tulle, il est finalement gracié le jour de Noël 1966. Bien que sollicité pour faire le mercenaire, le commandant de Saint Marc entame une nouvelle carrière dans l’industrie, grâce au soutien d’un ancien déporté. Il sera réhabilité par Valéry Giscard d’Estaing en 1978 puis se verra élevé à la dignité de Grand’Croix de la Légion d’Honneur par le président Sarkozy, 23 ans plus tard.

Le commandant de Saint Marc a évoqué  ses expériences et ses souvenirs dans une série d’ouvrages, dont l’un – Les champs de braises. Mémoires – obtiendra le prix Fémina de l’essai en 1996 et dans lequel il avait écrit ceci, en guise de conclusion :

“Un jour, je ne me réveillerai plus. J’ai pris l’habitude de voir la mort, cette étrange camarade, s’approcher, hésiter longuement puis, à l’instant de saisir sa proie, s’éloigner sans raison. Le jour où elle n’hésitera pas, la surprise sera peut-être d’autant plus grande. (…) Ces bonheurs et ces souffrances, ces paysages, ces hommes et ces femmes effacés de la matière par leurs bourreaux mais pas de ma mémoire, disparaîtront-ils avec mon cerveau lorsqu’il sera sans onde, et mon coeur sans battement et membres inertes ? La réincarnation est l’un des grands mystères du bouddhisme. Ce livre, à sa manière, est peu de la même eau. Si un seul adolescent pouvait se méfier des slogans qui proclament que le bien de l’humanité exige la destruction de la moitié de ses semblables, j’aurais atteint mon but.”

 

 

 







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles