• Accueil
  • > Archives pour janvier 2013

Tristes sires!

31012013

Tristes sires! dans HUMEURS bigeard-stele-300x173« Le jeudi 10 janvier 2013 au soir, constat du vandalisme dont a été victime la Stèle du rond point Bigeard à Aix en Provence. Cette plaque avait été apposée le 5 décembre 2012, en présence de Mme le Maire d’Aix, du Général Piquemal et des membres de l’UNP. 

Les lâches, ont détruit la plaque noire, sur laquelle apparaissait le visage du Général Bigeard; Il ne reste plus qu’un tout petit morceau du liseré bleu-blanc-rouge, en haut, à gauche. »

L’ÉPAULETTE s’associe à cette indignation en souvenir du Général et au côté de la promotion qui porte son nom.




« SERVAL » (suite actualisée 31/01)

30012013

Excellent dossier sur l’opération « SERVAL », transmis par le président du groupement 51, et émanant de l’armée de l’Air (Saint DIZIER).

Vous retrouvez ci-dessous les informations au fur et à mesure de leur parution.

  SERVAL 5 (31/01/2013)

SERVAL 4 (27/01/2013)

SERVAL 3  (23/01/2013)

SERVAL 2 (19/01/2013)

SERVAL 1 (17/01/2013)

Galerie photos sur l’opération « SERVAL » en page d’accueil du site…à voir absolument http://www.lepaulette.com




Encore hésitant?

29012013

Vous hésitiez encore à rejoindre l’assemblée générale du 2 février…N’hésitez plus, il est encore temps.

Participation de haut niveau à la table ronde sur un sujet d’actualité:

« Dans un cadre budgétaire contraignant, n’est-on pas en train de minimiser les risques pour légitimer une fois encore le principe de « juste suffisance » de nos moyens de sécurité et de défense au lieu de « revisiter nos ambitions » (CEMA -10 oct. 2012 – Ass. Nat.)? »

Parlement : Yves Fromion (Commission défense)
INHESJ : M. Gérard Pardini (Directeur adjoint)
EMAT : COL Hervé Fouilland
DSI : Romain Mielcarek (Universitaire et propriétaire du blog ACTU DEFENSE)
IRSEM : COL Michel Goya (Historien de la défense)

Animateur: Jean-Baptiste Le Roux (journaliste accrédité Défense)




« SERVAL »…mais pendant ce temps là!

29012013

Ce graphique provenant du site de l’Assemblée nationale se passe de commentaires!

Il est ci-dessous mis à l’échelle par mes soins…C’est encore plus parlant! (Pardon pour le fond de graphique…C’est du pur mauvais esprit!)




Opération « SERVAL »

16012013

Quelques éléments, datant du 14 janvier, concernant l’opération « Serval »

 

Opération

Comme à l’habitude, l’ALAT a été engagée en premier (Golfe 1991, Côte d’Ivoire (surtout 2011), Libye 2011, Mont Ingman, ….)

Les premiers combats ont commencé à 16h00 le vendredi 11 janvier 2013 avec une patrouille d’hélicoptère du 4° régiment d’hélicoptères des Forces Spéciales contre une colonne des brigades islamistes (AQMI et autres …). La patrouille composée de deux Gazelles (missiles HOT et  canon de 20) d’un hélicoptère de manœuvre (HM) canon et d’un HM IMEX (extraction immédiate) agissant seule. Elle a  «d’abord ciblé une colonne d’éléments terroristes se dirigeant vers Mopti et Sévaré. Un raid mené en appui des armées maliennes, qui a permis la destruction de plusieurs unités et stoppé leur progression vers la ville. La colonne d’éléments terroristes a dû se replier » a expliqué Le Drian. Elle a détruit 15 pick-up (estimez vous-même le bilan en regardant combien de combattants sur un pick-up).

Le lieutenant Damien Boiteux est tombé à 16h30 au champ d’honneur sur le territoire du Mali alors qu’il était en action à bord de son hélicoptère. Le pilote a ramené l’appareil sur la base, mais le LTN n’a pu être sauvé. Trois régiments d’hélicoptères de l’armée de terre (1°, 4°, 5°)  embarquent des appareils de renfort pour un déploiement sous quelques heures ce week-end au Mali.

Des Mirage ont ensuite frappé, dans la nuit de vendredi à samedi. Vraisemblablement 4 Mirage 2000 D et 2 avions ravitailleurs type C135 (chacun assurant le ravitaillement d’une des patrouilles de Mirage, deux avions Atlantique 2 –Marine- (l’un venant de Dakar, l’autre de métropole) chargé du renseignement, de l’observation et du guidage des cibles. Ces attaques ont été « menées par des éléments du dispositif Épervier Tchad, renforcé». Elles ont permis – selon un premier bilan dressé par les officiels – « de détruire des véhicules à Konna, ainsi qu’un PC et des moyens abrités dans des hangars dans la région de Konna ».

Au besoin, « d’autres moyens de chasse pourront être envoyés sur place, venant notamment de métropole ». Plusieurs bases aériennes (Mont de Marsan, Saint Dizier, Istres…) sont ainsi en alerte. Et il n’est pas exclu que des Rafale puissent être engagés. C’est la base de N’Djamena qui sert de point d’action. Le groupement Air de la force Épervier comporte actuellement, selon l’État-Major des armées, deux Mirage F1 CR (reconnaissance), six Mirage 2000D (frappe), 3 ravitailleurs C-135 , 2 avions de transport (1 C130 et 1 Transall C160).

Plusieurs unités françaises ont « déployées dans la capitale malienne pour assurer la protection de Bamako et assurer la sécurité des ressortissants ». (…) Ce renforcement est en cours. » C’est un dispositif regroupant de plusieurs compagnies. « Il y a quelques centaines de soldats français engagés. » Environ 300, qui ont pour objectif d’assurer le soutien à l’aéroport, un soutien médical arrière au besoin, et comprend au besoin des éléments de commandement et de communication (un officier de la DICOD a ainsi été déployé sur place).

Selon l’État-Major des armées, 200 militaires ont ainsi été “projetés” à Bamako par C130 et Transall, provenant du groupement terre de la force Épervier : 21e régiment d’infanterie marine de Fréjus (21e RIMa) et un peloton de légionnaires du 1er Régiment Étranger de Cavalerie d’Orange (1er REC). Ils vont être renforcés par une compagnie du 2e régiment d’infanterie de marine (2e RIMa) stationné à Auvours-Champagné (près du Mans) dans la journée de samedi (12 janvier).

L’opération “Serval” est pilotée depuis Paris au CPCO – le centre de conduite opérationnel de l’État-major des armées. Quant au FHQ – le commandement tactique – il est (pour l’instant) situé dans un « autre pays africain » nous a précisé un officier.


[1] Après avoir localisé sa proie, en général au crépuscule, et souvent grâce à son ouïe, le serval bondit avec dextérité.  Le serval est un chasseur très efficace, réussissant près de 50 % de ses tentatives (avec un taux de succès global de 67 % par nuit de chasse), tandis que la plupart des félins ne réussissent qu’environ une tentative d’assaut sur dix.




Mort pour la France

15012013

Mort pour la France dans ACTUALITE damien-boiteux-300x199

C’est avec un peu de retard que l’Épaulette adresse à la famille du Lieutenant Damien BOITEUX et à ses camarades de combat ses condoléances sincères.

Retrouvez ici l’hommage rendu par l’Armée de Terre. Le corps du Lieutenant BOITEUX rejoindra les Invalides aujourd’hui vers 15h00.




Sale odeur!

12012013

Sale odeur! dans ACTUALITE sang-mains-292x300Alors que se multiplient les articles sur des « tensions » au sein du Ministère -mais en a-t-il été souvent autrement entre civils et militaires  ? (pour simplifier)- ,  « Le POINT » dans un long sujet relatant ces incidents, publie une copie d’un message interne particulièrement nauséabond quant à l’ambiance qu’il relate.

Comme nous l’avons écrit aux députés en fin d’année (voir lettre et réponses sur ce blog), une de nos préoccupations est de voir se mettre en place une forme d’instrumentalisation du militaire (c’est-à-dire ici la volonté de le réduire à un simple « outil »).

Le texte qui suit va plus loin -même si on peut considérer que les deux premiers exemples ne plaident pas pour notre professionnalisme- car il semble définir les « outils propres » et les « outils sales », en oubliant que si des soldats ont « du sang sur les mains » c’est  souvent le leur et celui de leurs camarades de combat!

La courte conclusion adressée au Ministre a été conservée car elle fournit un raccourci saisissant de la situation!

Lire la suite… »




Le choix des armes…

11012013

A lire au premier degré, il s’agit du choix des armes par les officiers élèves à Coëtquidan.

La même règle de calcul a été appliquée aux promotions Cyr « Caqueray » et IA « Bigeard ». Les pourcentages d’attractivité obtenus n’ont pas de valeur absolue mais simplement relative pour permettre des comparaisons entre les 2 promotions. Les 13 officiers sur titre (OST) n’ont pas été intégré car ils ont un classement séparé.

Voir l’analyse ici. Dans les tableaux, les nombres correspondent au rang de sortie, le double trait  horizontal marque la limite entre première et seconde moitié du classement (sur 83 – IA et sur 145 – Cyr)







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles