Quatre cents (400)

3 12 2012

Quatre cents (400) dans FONCTIONNEMENT 400coups-217x300Ce court billet constitue le 400e article mis en ligne sur ce blog depuis sa création à l’été 2010, soit une moyenne d’un tous les deux jours.

…mais seulement 398 commentaires pour environ 200 visites par jour dont 100-110 visiteurs uniques.

Côté étranger, 5 connexions régulières USA-Canada et quelques-unes  hasardeuses hors d’Europe: Israël, Géorgie, Chili…

La difficulté n’est pas de démarrer mais de durer… Je compte toujours sur vos réactions et vos propositions d’articles.

Voir en album photos les statistiques techniques relatives aux visites (pour les spécialistes ou les curieux!)


Actions

Informations



Une réponse à “Quatre cents (400)”

  1. 3 12 2012
    LT-Cel (er) christian LAPAQUE (17:52:03) :

    oui mon général, se taire est une erreur qui valorise la sottise.

    Il ne s’agît pas ici de détruire l’institution militaire (d’autres s’y emploient par maladresses) il s’agît simplement avec de l’humour parfois (et toujours) de cultiver le doute scientifique.

    Car pour être performante une organisation militaire doit évoluer continûment et le plus sûr moyen d’y parvenir c’est de lutter contre la viscosité intellectuelle, qui pour les plus paresseux tiendrait lieu de vertu.
    Il faut aussi cultiver l’art de maîtriser la contingence (faire mieux que bien avec ce que l’on a) comme a su si bien le faire le général Bigeard, pour savoir le plus vite possible s’adapter aux conditions du moment.

    Il faut revenir sur la période qui a suivit le désastre de 1870 (Général LEWALL créateur de l’ecole militaire supérieure ie école de guerre).
    Ce général avait assisté au désastre de METZ comme colonel et n’a eu de cesse de remettre le corps des officiers au travail intellectuel entre les campagnes.
    Un précurseur qui mérite certainement de laisser son nom à une promotion d’officier qui aurait pour devise « le travail pour loi….. »
    La Réforme de l’Armée, J. Dumaine, 1871

    J’ai retrouvé certains de mes articles publiés dans les années 80 dans « armées d’aujourd’hui » je vous les enverrai. Et je témoigne que l’on avait à cette époque déjà la liberté de s’exprimer.
    lorsque l’on accepte la fin de la devise …..l’honneur comme guide.

    Puisqu’on refait toujours les mêmes erreurs, il faut redire inlassablement les
    mêmes vérités. (GOETHE) …

Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles