• Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

Lettre aux députés (suite)

7112012

De premières réponses à la lettre adressée aux députés de la commission de la défense de l’Assemblée nationale nous parviennent.

Pour illustrer une position parmi les plus nettes reçues à ce jour, voici un extrait d’un texte qui m’a été adressé.  N’ayant pas sollicité l’autorisation de l’auteur pour une mise en ligne, j’en respecte l’anonymat.

« Vous avez bien voulu me faire part de l'inquiétude ressentie par votre association et sans doute plus largement par la communauté militaire devant l'évolution de la politique de défense de notre pays et les perspectives qui se dessinent pour elle. Votre courrier, dont vous aviez bien voulu me faire part à titre d'avant-projet, pose parfaitement le problème. Je vous en remercie et pour dire vrai, je partage votre sentiment. Je crains à cet égard que la décision de réécrire un nouveau livre blanc sur la Défense et la Sécurité, cinq ans à peine après le précédent exercice, ne soit qu'un dangereux subterfuge pour masquer un nouvel affaiblissement de notre engagement budgétaire. Je suis de ceux qui s'en inquiètent. Membre de la Commission de la Défense nationale [...], je serais heureux de pouvoir m'entretenir de cette question avec vous si bien entendu vous souscrivez à cette idée."




Quand la police s’en mêle!

7112012

Quand la police s'en mêle! dans HUMEURS ecusson-gendarmerie-nationale-150x150Un correspondant de l’EOGN (Melun) nous a communiqué cet échange de propos entre le Trèfle (représentant les gendarmes) et le syndicat des commissaires de police (SICP).

Cet exemple est riche d’enseignements à plusieurs titres.

Il nous montre tout d’abord que la « militarité » des Gendarmes n’est pas un artifice de langage. On peut en effet lire dans le communiqué des commissaires cette appréciation qui ne manquera pas de vous émouvoir: « Les tentations impérialistes de la Gendarmerie font partie d’une « culture militaire » qui n’est pas prête de s’éteindre ! ». Ouf! Merci messieurs les commissaires de police de nous reconnaître des qualités que nous avons parfois tendance à oublier. Serait-ce pour contrer ces tentations impérialistes, voire hégémoniques que l’on s’apprête à nous tailler des croupières dans les futurs budgets?

Le second point tient à la nature des structures impliquées: d’un côté le SICP, syndicat indépendant des commissaires de police, de l’autre le Trèfle, société d’entraide des élèves et anciens élèves de l’école des officiers de la gendarmerie nationale.

Il n’est pas nécessaire d’analyser  longtemps cette situation pour comprendre le rôle irremplpolice1-205x300 dans INFOSaçable des associations dans une forme de dialogue formel avec des interlocuteurs que notre statut général nous interdit de saisir  directement pendant notre période d’activité. 

J’encourage les détracteurs de certaines prises de positions de l’Épaulette à méditer ce « cas d’école »…même si nous ne sommes pas confrontés au même problème au sein des armées. Pour autant la position des commissaires est « éclairante » sur certains états d’esprit qui peuvent se propager ici où là, volontairement ou involontairement et qui , in fine, nous impliquent directement.

 




Point de vue d’administrateur

4112012

Point de vue d'administrateur dans ACTUALITE polish_army_afghanistan2

Un administrateur de l’Épaulette m’a adressé cet excellent billet concernant une autre vision de la politique de défense dans les périodes de contraintes budgétaires que nous traversons.

Je vous livre son commentaire ainsi que le texte mis en appui.

« Grenouillant » sur certains sites dédiés à la « chose militaire », j’ai trouvé cet article très récent cité en pièce jointe sur ACTU DÉFENSE, dont je me permets de recommander la lecture :  « Face à la crise, la Pologne parie sur la défense« .
A l’heure où le continent désarme et où, apprend-t-on dans l’article, la Commission du Livre blanc connait des débats difficiles et alors que l’Épaulette a enfourché le cheval  de la sensibilisation à ce sujet, il m’ a semblé intéressant de porter à votre connaissance cet article qu’on trouverait presque étonnant, tant ce qu’il décrit va à rebours des schémas mentaux en vigueur dans notre pays.
Outre l’intérêt de défense en lui-même que représente une hausse du budget militaire, l’aspect économique, souvent passé sous silence, ou en tous cas, minoré, mérite aussi attention. Ainsi, en France, j’ai appris aux Journées des présidents des officiers, dont je vais tout prochainement vous envoyer un compte-rendu, que l’armée de Terre fait travailler en tout, 400 000 emplois.
Un colonel tchèque, adjoint au chef de la chaire de stratégie de l’Académie militaire de Brno, faisait observer, lorsque j’étais stagiaire du Cours supérieur interarmées de l’EMA tchèque, qu’une alliance militaire ne vaut que par la qualité des armées qui la composent. C’est la raison pour laquelle Moscou veillait à ce que les armées des « pays satellites » du  Pacte, fussent suffisamment équipées et entraînées.
Or, la baisse régulière et continue des montants des budgets aboutissent à une alliance « à trous ».

La Pologne nous donne ici un remarquable exemple de volontarisme et, vu de France, de posture… politiquement… incorrecte…« 







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles