Syrie un an déjà

20032012

 

Syrie un an déjà dans ACTUALITE FTEn raison de l’actualité du sujet je vous propose ce long article d’un adhérent en scolarité en Jordanie.

Issu de l’École militaire interarmes, le chef d’escadron TABARLY a principalement servi dans les troupes aéroportées au sein du 1er RHP. En cours de formation à l’école d’état major jordanienne, il est diplôme de l’institut national des langues et civilisation orientales (Langues’O) en langue arabe et a publié en 2010 « Axe turco-syrien : pour une union du Levant » dans le quotidien « l’Orient, le jour ».

Un an après les premiers soulèvements populaires de Homs et Da‘ra, le régime de Bashar el-Assad semble imperturbable et poursuit  sa répression contre les factions armées aux revendications variées. La crise syrienne n’est finalement pas si simple à décrypter  tant les facteurs  influents sur la situation sont nombreux. La presse internationale commence à montrer des signes d’incertitude et remet en question son analyse initiale : la crise syrienne n’est en rien une étape supplémentaire du « printemps arabe ». Qui se souvient réellement des premiers événements qui ont conduit à la situation que nous connaissons aujourd’hui ? Pourquoi le Rais syrien conduit-il une répression aussi violente ? Pourquoi la communauté internationale qui fut si spontanée pour accepter une intervention en Lybie l’est-elle moins pour protéger les populations Syriennes qui fuient les combats ?

C’est donc de Madaba, au sud d’Amman, que je vous propose ces quelques réflexions et analyses non exhaustives sur les causes stratégiques et politiques du probable  échec de la révolution syrienne.

  Lire la suite… »




Vigilance

17032012

Vigilance dans ACTUALITE iran-et-golfe-300x130Nous  entrons dans une période d’incertitudes au plan national et y demeurons en ce qui concerne notre environnement économique et stratégique.

D’inévitables redistributions des cartes auront lieu cet été en France quel que soit le résultat de l’élection présidentielle. Engagements de campagne, nouveau Parlement infléchiront nécessairement le cours de notre quotidien. Notre Défense ne pourra échapper aux turbulences. Il y a peu de chance qu’elle en sorte renforcée.

Pourtant dans le même temps les tensions au Moyen-Orient risquent de s’accroître. Un conflit irano-israélien est aujourd’hui considéré comme probable par les analystes politiques et industriels de défense[1]. Il représente la menace majeure  la plus imminente et ses conséquences, on le sait, dépasseraient largement le cadre régional. Les intérêts vitaux de nombreux pays sont en effet directement concernés par toute déstabilisation du golfe arabo-persique et ses conséquences pétrolières.

Or la France a signé avec les Émirats (EAU) « un des accords de défense les plus contraignants de tous les temps » selon les sources diplomatiques. Cet accord de 1995 va beaucoup plus loin que celui de 1991. Il stipule qu’en cas d’attaque contre les ÉAU, Paris s’engage à déployer 85 000 hommes, 130 avions de chasse et un porte-avions avec ses navires auxiliaires.

Cet accord de 1995 aurait été modifié et renouvelé lors de la visite de Nicolas Sarkozy à Abou Dhabi en 2009, mais la teneur de la modification demeure jusqu’à présent secrète. Dans des termes très généraux, il serait question pour la France d’utiliser « tous les moyens militaires dont elle dispose. »

Même si le volume d’engagement paraît peu réaliste en regard de nos capacités actuelles il traduit la forte priorité accordée par notre pays à cette zone.

Le désengagement d’Afghanistan, à quelque échéance qu’il se produise, ne devra pas conduire une fois encore à spéculer sur les dividendes d’une paix autant que jamais improbable.

Une grande vigilance s’impose donc à nous tous sur l’évolution de nos capacités de défense et les risques majeurs que leur érosion ferait courir à la France ET AUX HOMMES QUI LA SERVENT.

Nul doute que nos associations auront à oublier certaines de leurs préoccupations catégorielles, qui apparaissent subsidiaires face à ces risques, pour s’engager sur le terrain de combats plus fondamentaux.

Or là encore le poids que donnent les voix des adhérents et la convergence des actions de leurs représentants resteront déterminants.


[1] Ndlr. Une probabilité supérieure à 50% nous était même avancée en privé il y a quelques jours par un haut responsable de ce secteur.




19 mars et polémique

17032012

19 mars et polémique dans ACTUALITE accords-devian-150x74Les accords d’Evian de mars 1962 restent une profonde blessure pour de nombreux Français, civils et militaires, touchés par les douloureux épisodes de la guerre d’Algérie.

Par ailleurs, la période électorale, peu propice aux décisions « qui fâchent » télescope une fois encore cette commémoration contestée sur la base d’arguments largement recevables.

Les solutions 2012, tentant de ménager une fois encore la chèvre et le chou  montrent leurs limites et n’auront pour effet que de raviver le débat au lieu de l’apaiser.

Le texte figurant ici, émanant d’un officier général connu pour sa pondération et la qualité de sa réflexion, illustre les limites de ces non choix, de « deux mauvaises demi-mesures qui n’ont jamais fait une bonne mesure. »




Autre temps

15032012

Petite détente en parcourant le passé (1871)…

La feuille de note « officier » de 1871 concernant un membre de la famille d’un célèbre général d’Empire, apporte un éclairage intéressant sur l’évolution de nos critères de sélection…!

Ainsi, vous noterez avec intérêt que la « position de fortune » (quoi de plus objectif!) figurait en bonne place. Mais on s’intéressait aussi aux « talents d’agrément » et à ceux en équitation.

En revanche pas de mention de l’origine…Les temps changent!

Pour être précis, ce « brillant » sous-lieutenant n’a pas eu une « brillante » carrière. Ses talents en équitation n’ont d’évidence pas été suffisants, de même que son titre de vicomte et l’aura de sa famille.




A nos morts « pour la France »

13032012

Cet article paru dans Ouest France sous la plume d’un officier mérite d’être connu tant pour sa forme que pour son fond.

Écrit avec simplicité et sans état d’âme, il a la force des choses justes. Par la réflexion qu’il porte et qui sort d’un ordinaire rabâché il a le poids des vraies idées.

Dommage simplement que l’auteur se soit laissé aller à un petit plagiat en fin de texte en citant Alain sans le citer…

« Résistance et obéissance, voilà (les) deux vertus du citoyen. Par l’obéissance il assure l’ordre, par la résistance  il assure la liberté » (Alain septembre 1912)

Pour être complet, cette citation a fait l’objet du sujet de culture générale du concours CID 2010. A cette occasion elle était complétée de la question: « Cette dichotomie vous semble-t-elle conciliable avec votre engagement d’officier ? »

De nombreux commentaires et corrigés-types concernant cette affirmation figurent sur le net…(pour les curieux)

 




Message de cheminot

12032012

Message de cheminot dans INFOS AG2012-343-300x200Lors de la dernière AG de février, le témoignage de Stéphane Volant, secrétaire général de la SNCF, a été particulièrement apprécié des participants.

Nul doute que ceux qui l’ont entendu retrouveront avec intérêt le détail de ses propos.

Pour les absents l’occasion est offerte de découvrir un discours vivifiant à ne pas manquer.

Seul le charisme de l’orateur ne sera pas restitué…dommage!




Trop tard…

11032012

Trop tard... dans ACTUALITE INVIT-DEF-PS-211x300De retour d’un jury à Rennes, je découvre trop tard cette invitation qui répond en partie à un billet du 7 mars.

Il sera au moins intéressant de retrouver le prononcé de cette intervention qui abordera peut-être certaines questions posées dans notre lettre aux candidats.

Merci de me communiquer toute information ou commentaire sur ce sujet pour faire vivre cette réflexion essentielle pour nous!

Premières analyses

challenges-150x45 dans ACTUALITE

 

logo_le_point1-150x32

 

 

 

(Les passages surlignés dans les textes sont un choix du rédacteur du blog)




Mea culpa

8032012

Mea culpa dans ACTUALITE Equit%C3%A9-300x180En ce 8 mars, il serait facile de galéjer sur la journée de la femme. D’ailleurs la presse fourmille de commentaires qui peuvent faire sourire…au moins les hommes.

Ce serait déplacé alors que l’Épaulette constitue un piètre exemple de parité tant dans la structure du corps des adhérents que dans celle du conseil d’administration (4/24).

Le mea culpa se pratiquant ouvertement par les temps qui courent, je fais le mien au moins pour ce qui concerne le CA, pour le reste la clef est entre vos mains mesdames: adhérez. Pour autant, ces 17% d’officiers féminins, dont deux officiers supérieurs, se situent au-delà de la part que vous représentez dans l’Armée de Terre. Ce n’est pas une excuse mais un simple constat.

Il reste certain que ce mouvement général au sein de notre association suivra celui de nos armées et de la société. Les élections législatives prochaines semblent déjà marquées par cette évolution -au moins dans la sécheresse des chiffres annoncés par certains partis- même si, ici encore, la réalité de la gestion des postes viendra certainement corriger les effets d’annonce! Il semblerait en effet que les candidatures féminines soient largement prisées dans les circonscriptions considérées comme perdues d’avance…

Au-delà de ces problèmes hexagonaux et occidentaux, qui restent des préoccupations de « riches », j’ai surtout noté ce matin qu’au cours du XXe siècle et dans le monde, plus de femmes sont mortes du fait de leur féminité que d’hommes au cours des guerres…Le principal « contingent » provenant de Chine et d’Inde.

A méditer.

Bonne journée malgré tout mesdames, mais surtout soyez actrices de nos projets. Les places sont ouvertes à tous et toutes encore faut-il vouloir les occuper.







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles