Vigilance

17 03 2012

Vigilance dans ACTUALITE iran-et-golfe-300x130Nous  entrons dans une période d’incertitudes au plan national et y demeurons en ce qui concerne notre environnement économique et stratégique.

D’inévitables redistributions des cartes auront lieu cet été en France quel que soit le résultat de l’élection présidentielle. Engagements de campagne, nouveau Parlement infléchiront nécessairement le cours de notre quotidien. Notre Défense ne pourra échapper aux turbulences. Il y a peu de chance qu’elle en sorte renforcée.

Pourtant dans le même temps les tensions au Moyen-Orient risquent de s’accroître. Un conflit irano-israélien est aujourd’hui considéré comme probable par les analystes politiques et industriels de défense[1]. Il représente la menace majeure  la plus imminente et ses conséquences, on le sait, dépasseraient largement le cadre régional. Les intérêts vitaux de nombreux pays sont en effet directement concernés par toute déstabilisation du golfe arabo-persique et ses conséquences pétrolières.

Or la France a signé avec les Émirats (EAU) « un des accords de défense les plus contraignants de tous les temps » selon les sources diplomatiques. Cet accord de 1995 va beaucoup plus loin que celui de 1991. Il stipule qu’en cas d’attaque contre les ÉAU, Paris s’engage à déployer 85 000 hommes, 130 avions de chasse et un porte-avions avec ses navires auxiliaires.

Cet accord de 1995 aurait été modifié et renouvelé lors de la visite de Nicolas Sarkozy à Abou Dhabi en 2009, mais la teneur de la modification demeure jusqu’à présent secrète. Dans des termes très généraux, il serait question pour la France d’utiliser « tous les moyens militaires dont elle dispose. »

Même si le volume d’engagement paraît peu réaliste en regard de nos capacités actuelles il traduit la forte priorité accordée par notre pays à cette zone.

Le désengagement d’Afghanistan, à quelque échéance qu’il se produise, ne devra pas conduire une fois encore à spéculer sur les dividendes d’une paix autant que jamais improbable.

Une grande vigilance s’impose donc à nous tous sur l’évolution de nos capacités de défense et les risques majeurs que leur érosion ferait courir à la France ET AUX HOMMES QUI LA SERVENT.

Nul doute que nos associations auront à oublier certaines de leurs préoccupations catégorielles, qui apparaissent subsidiaires face à ces risques, pour s’engager sur le terrain de combats plus fondamentaux.

Or là encore le poids que donnent les voix des adhérents et la convergence des actions de leurs représentants resteront déterminants.


[1] Ndlr. Une probabilité supérieure à 50% nous était même avancée en privé il y a quelques jours par un haut responsable de ce secteur.


Actions

Informations



2 réponses à “Vigilance”

  1. 20 03 2012
    alphacom (22:30:48) :

    Votre remarque est fondée. Les EAU ont passé des accords avec les USA et le Royaume-Uni, conscients de l’effet d’annonce du « contrat » français.

  2. 18 03 2012
    darwin (17:18:18) :

    Je serais curieux de savoir en quoi notre accord de défense est intéressant pour les EAU. N’ont-ils pas d’autres accords avec les États Unis ? Sommes-nous la seule force occidentale à être engagé à leur coté ?

Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles