• Accueil
  • > Archives pour décembre 2011

Morts pour la France (actualisé)

31122011

Morts pour la France (actualisé) dans ACTUALITE insigne-2reg-140x150Deux légionnaires français ont été tués jeudi par un homme portant un uniforme de soldat afghan et qui a délibérément ouvert le feu sur eux lors d’une mission d’appui dans la vallée de Tagab, située dans la province de Kapisa.

Les victimes sont des sous-officiers du 2e REG (régiment étranger de génie de Saint-Christol -Vaucluse).

L’Epaulette  adresse ses sincères condoléances aux familles et camarades de combat de ces deux sous-officiers.

A titre personnel, j’assure le chef de corps et ses cadres de mon soutien en cette période qu’auraient surtout du marquer les réjouissances de fin d’année. Je ne doute pas que la « famille Légion » vous aidera à surmonter cette nouvelle épreuve.

Le rapatriement des corps aura lieu lundi 2 janvier en empruntant le trajet traditionnel vers les Invalides. L’honneur du public pourra leur être rendu comme à l’habitude sur le pont Alexandre III (horaire de passage précisé ultérieurement)




Conseiller officier

29122011

Notre précédent CEMAT avait mis en place au sein de son état-major des conseillers militaires du rang et sous-officiers. le GA Ract-Madoux devrait étendre cette représentation à un conseiller officiers.

Cette information a été donnée lors du rendez-vous accordé le 21 décembre dernier.

Les fonctions particulières de ce représentant ne sont pas encore formalisées. La présence du CEMAT lors de l’assemblée générale du 4 février sera l’occasion d’aborder ce point avec lui.




Paille et poutre…

24122011

Paille et poutre... dans REFLEXIONS paille-et-poutre-300x225 La lecture des commentaires sur les difficultés de « Louvois » sur le blog de J.D.M. met en évidence un travers assez répandu chez nous: la définition flexible de la « hiérarchie ».

Quel que soit le grade de celui qui s’exprime (ou de celle qui s’exprime au nom de « celui » dans l’exemple cité), la « hiérarchie », entité responsable de tous les maux, commence immanquablement au grade supérieur au sien. Parfois on en prend un de sécurité en période de tableaux d’avancement car sait-on jamais!

Quand on applique cette règle jusqu’à ses limites, les généraux et ministres n’ont bien évidemment aucune chance de s’en sortir…Triste sort.

Mais c’est oublier que dans notre structure très (?) hiérarchisée -regardons ailleurs où les grades sont moins visibles…et pourtant- la responsabilité du supérieur commence au militaire de 1re classe, disons au brigadier ou caporal chef d’équipe. On pourrait même philosopher sur la place du « simple soldat » dans ce concert.

Je ne dis pas pour autant que ce même caporal est responsable des dysfonctionnements de « Louvois », mais qu’il commence à regarder si dans le domaine de ses prérogatives et responsabilités il ne traîne pas un « petit Louvois » dans sa poche.

Je vais certainement en trouver un dans les miennes!

Ce qui vaut pour les uns valant pour les autres faisons nos poches avec attention en cette fin d’année et engageons nous à les garder nettes en 2012 pour le plus grand bien du « système ».




La hache reste enterrée

23122011

Comme vous le savez si vous êtes un lecteur assidu de ce blog, la parution de la revue 175 a donné lieu à un échange assez vif avec le DRHAT. Je ne souhaite pas polémiquer sur ce point.

Nous avons donné une vision « Epaulette » de certaines évolutions de structure du corps des officiers, la position de la DRHAT est différente sur de nombreux points.

Notre but étant d’informer sur le thème du « recrutement interne » qui fera l’objet de la table ronde de notre AG du 4 février prochain, vous trouverez en lien ci-dessous l’annexe de la lettre de réponse adressée par le DRHAT.

Une lecture attentive des deux textes, lettre et article de la revue intitulé « Recrutement interne: une régression inexorable? » est nécessaire car il n’y a pas toujours une stricte correspondance entre les propos contestés et le texte de l’article.

Bonne lecture constructive.

Réponse DRHAT à la revue 175




Choisissez le travail comme loi en 2012 (actualisé)

22122011

Choisissez le travail comme loi en 2012 (actualisé) dans ACTUALITE urne_vote-300x292Les tableaux et listes diverses viennent régulièrement éclairer la fin d’année. 2011 ne trahit pas la règle.

Le DRHAT nous a communiqué l’information suivante: 20 IA sur 105 ou 108(?), soit 19%, au tableau de colonel pour 2012, dont 1 sur les 5 inscrits en première tranche. Il y aurait un DT parmi les inscrits…vraisemblablement le dernier spécimen de l’espèce!

Dans le même temps les promotions d’officiers généraux pourraient concerner 10 colonels de recrutement interne soit 15% de l’effectif global avec cependant une forte majorité de 2 section.

Ces prévisions de nomination concernent des promotions ESG-CID au sein desquelles les semi-directs étaient assez largement représentés (25 à 30%). Les deux dernières promotions EDG marquent le pas avec 15% des stagiaires depuis la quasi fermeture du concours SI aux officiers de recrutement interne. Les extrapolations sont toujours hasardeuses, mais on imaginerait mal que le moment venu les postes d’officiers généraux ne subissent pas la même érosion.

Une chose est sûre cependant, il serait coupable pour les officiers d’origines IA, CTA ou demain OSC d’aider les statistiques en baissant les bras!




De retour de l’EOGN…

11122011

vilaincanard.jpgCe week-end en Gendarmerie aura été riche d’enseignements. Au-delà de l’accueil chaleureux reçu et des échanges fructueux avec le nouveau président du Trèfle, le GCA BRACHET, plusieurs éléments d’information ont convergé vers Melun via la « toile ». Tous ont un rapport avec les sujets que nous évoquons de manière récurrente à l’Épaulette. 

Le premier concerne un échange houleux que j’ai eu récemment avec un responsable de l’armée de Terre à la suite de la parution de l’article « Recrutement interne: une inexorable régression? » dans la dernière revue. Le contenu de cet article constituant pour lui une « trahison » justifiant de décliner une invitation à notre prochaine AG du 4 février. J’invite les abonnés à lire ou relire cet article avec attention et de se forger leur propre avis sur la pertinence ou l’impertinence des propos tenus. Nos constats ne visent pas les hommes mais un système dont on ne peut s’échapper à ce jour. En quelques mots, comment résoudre l’équation GRH qui doit répondre simultanément aux conditions suivantes : déflation des effectifs, allongement des limites d’âge, promotion interne pour tous et maintien de l’attractivité des recrutements directs. Il y a là ce que les psychiatres appellent une « injonction paradoxale ».

Notre propos est simplement de signaler qu’en l’état actuel  il ne peut y avoir priorité partout et que si tout le monde souffre, certains vont nécessairement souffrir plus que d’autres. 

Les deux points suivants corroborent le précédent.

C’est tout d’abord l’interrogation pleine de compassion de deux généraux de Gendarmerie sur « les problèmes de l’armée de Terre ». Leur argument: comment expliquer le tir groupé de la Gendarmerie dans les 25 premières place du classement général de la dernière promotion de Cyr. D’après eux, le volume de place aurait été plus important, le bilan n’aurait été qu’amplifié. Manque de visibilité?  Inquiétude?

C’est enfin cette réaction d’un officier général IA en activité –il en reste encore assez aujourd’hui pour que cette précision ne soit pas une « dénonciation »!- concernant les perspectives de promotion d’officiers généraux de recrutement interne en 1re section en 2012: « …démontrant malheureusement ainsi la pente  dans laquelle s’est engagée notre armée. Cela démontre aussi l’hypocrisie du discours tenu (…) s’agissant de la reconnaissance du recrutement interne. J’ai commencé à lire avec intérêt le dernier numéro de l’Épaulette sur cette problématique encore une fois clairement illustrée. Je pense qu’il ne convient plus de prendre des gants dans nos propos…«  . État d’âme? Constat amer?

Soyez rassurés, contrairement à ce que préconise ce camarade nous resterons gantés et à visage découvert  car nous ne sommes pas des  conspirateurs. Mais nous ne sommes pas davantage la chambre d’écho de certains discours complaisants sur les sujets qui nous concernent directement.

Les positions de nos chefs d’état-major sur les difficultés de nos armées sont heureusement exprimées sans ambiguïté devant les élus et le gouvernement. Ces propos sont accessibles à tous (voir le lien de ce blog vers la commission de la défense de l’Assemblée nationale). Les sujets que nous évoquons ne sont que la traduction de ces difficultés dans notre sphère d’intérêt dans un esprit de « militantisme associatif respectueux ».




Offre d’emploi…

8122011

emploi.jpgNous venons d’être informés d’une offre intéressante pour un officier envisageant une reconversion.

 

«… recherche à l’été 2012 pour son équipe un homme clé: jeune retraité (LCL idéalement) pour le seconder.

Véritable directeur général de « l’entreprise … », il conduit l’équipe au quotidien à quasi-temps-plein et est apte à faire face aux challenges. 

Profil : LCL de l’armée de Terre, parlant très bien anglais, expérience OTAN ou internationale, diplomate, travailleur, apte à travailler en équipe et à animer une équipe, avec, idéalement, une expérience « forces spéciales » (NDLR: par extension TAP, Légion, TDM, etc).

Le poste sera rémunéré via un ESR de 150 jours par an pendant les années 2012, 2013 et 2014.

Cette offre est une excellente opportunité de reconversion grâce au réseau très puissant de la … (28 nations, cadres très expérimentés, très seniors et influents dans l’industrie, les services et les organismes internationaux).

Le candidat devra être sérieusement recommandé ».

Contacter le siège de l’Epaulette qui assurera le relais de votre candidature après étude du CV.




33, 15, 6…laminoire, trou de souris ou « bug »? (actualisé)

8122011

 

 

 

bug.jpg

email2.gifCONFIRMATION du nombre de 16 admis (15 IA et 1 15/2) après vérification nominative

Le 17 novembre dernier, j’ai publié le billet dont le texte est reproduit ci-dessous. Or aujourd’hui, lors du CP de l’EMIA et après vérification téléphonique par la DRHAT, il semble que le nombre des admis soit de 15 (IA) et 1 (15/2) au lieu de 5 et 1. Si les éléments sont confirmés, une partie du texte initial perd de sa pertinence et je ne peux que m’en réjouir.

Il ne subsiste que le décrochage de 33 à 16 admis,  du principalement au changement de conditions de présentation de la voie « sciences de l’ingénieur »: « …être titulaire d’un diplôme d’ingénieur« , qui élimine de facto les candidats non directs (sauf cas exceptionnel non rencontré à ce jour). On y retrouve aussi, bien que dans une moindre mesure « numérique »,  l’impact de la filière « sciences administratives » réservée aux commissaires et qui impose aux CTA de concourir dans les voies générales (SI, SHRI) dans les mêmes conditions que leurs camarades du COA (dont l’épreuve tactique)

Heureux « bug » s’il est confirmé et avec mes excuses pour cette fausse mauvaise nouvelle!

La réflexion sur le sujet se poursuit cependant par les pistes envisagées ci-dessous.

Lire la suite… »







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles