• Accueil
  • > Archives pour novembre 2011

OSC et EMS2, rappel et précisions

30112011

informeentempsreel.jpgLe cas de nos OSC activés souhaitant se présenter aux concours de l’EMS 2 est l’objet de questions et réponses récidivantes. La dernière en date portée vers la DRHAT suite à la sollicitation d’un capitaine intégré portait sur le poids du DT/R comme obstacle à la candidature. 

La réponse obtenue le 22 novembre est la suivante:

Référence : instruction n°13014/DEF/RH-AT/PRH/LEG du 12 mai 2009 relative à l’EMS2 

Pour se présenter à l’EMS 2 il faut être : 

  • officier de carrière ; 
  • ne pas être titulaire d’un DT.

Donc, un OSC intégré qui a bénéficié d’un DT/R avant la mise en place de la nouvelle politique du DT (2010) ne peut pas, théoriquement, se présenter à l’EMS 2.

Toutefois, l’instruction n°13014[1] prévoit ce cas particulier des OSC titulaire d’un DT/R avec dérogation accordée par la DRHAT au moment de l’inscription à l’EMS 2. Pour l’inscription au concours : 

  • si cet OSC intégré est titulaire d’un diplôme d’ingénieur ou d’un master 2 en sciences, il présente alors le concours SI de l’EMS2 ; 
  • dans le cas contraire, il présente le concours SHRI. 
  • Le choix du concours n’est pas laissé à la libre initiative du candidat. 

     

     

     

[1] « Des dérogations individuelles à l’une des conditions de candidature (…) pourront être accordées à titre exceptionnel, par le directeur des ressources humaines de l’armée de terre (…) Les demandes de dérogation seront mentionnées lors de l’inscription. Il appartient à l’intéressé de joindre les pièces justificatives qu’il estime nécessaires. » 

 




Travailler plus pour gagner plus…

27112011

piste.jpg

Dans mon billet du 17/11, je revenais sur le constat inquiétant de la chute, depuis 2009, des admissions à l’Ecole de guerre pour les officiers d’origine semi-directe. Dans ce même texte j’évoquais le lancement d’une étude aussi précise et complète que possible pour tenter d’identifier des causes objectives à cet effondrement.

Les premiers éléments recueillis concernent l’assiduité manifestée lors de la préparation officielle. La corrélation assiduité-admissibilité-admission est évidente et se vérifie quelle que soit l’origine des candidats:

  1. les décrocheurs précoces, moins de 10% d’admis;
  2. ceux allant aux 2/3 de la préparation, 30% d’admis;
  3. les assidus ayant effectué au moins 70% des travaux atteignent plus de 50% d’admis dans leurs rangs;

On va même à 78% de réussite lors du premier concours pour ceux qui n’ont eu aucune négligence dans la préparation. Ce pourcentage intègre certes une majorité de directs mais aussi des IA qui se sont accroché jusqu’au bout (j’en connais personnellement 2…!)

Là où le bât commence à blesser, c’est qu’une statistique partielle portant sur un nombre réduit de candidats connus (20) montre que « nos » officiers semblent malheureusement atteints d’une forte propension à rejoindre le camp des décrocheurs précoces.

Pourtant, lorsqu’on dispose de résultats portant sur les premiers travaux on ne constate pas d’écart significatif entre ceux obtenus par les  »décrocheurs » et ceux obtenus par les candidats allant au terme du cycle. Il n’y a donc pas de raison objective liée aux résultats et pouvant expliquer la démobilisation rapide constatée.

Nos belles devises: « Le travail pour loi… », « S’élever par l’effort » ne sont pas qu’une succession de mots creux…surtout de nos jours dans un contexte difficile!

Pour les sceptiques (j’en connais), j’ai constaté que mes candidats…même IA (message en l’air !), ayant effectué l’ensemble de la préparation officielle, et même un peu de « rab »,  ont été admis en première présentation.

A bons entendeurs…au travail. L’étude se poursuit car tout n’est peut-être pas aussi objectif!

 




Offre d’emploi…

23112011

emploi.jpgProposition de poste à temps plein pour un jeune commandant voire lieutenant-colonel  breveté (plutôt sapeur ou artilleur) souhaitant rentrer dans l’industrie. (groupe LACROIX).

Urgent, car le capitaine qui occupe l’emploi part dans une autre société à la mi-décembre.

Téléphoner directement au siège de l’EPAULETTE (exclusivité EPAULETTE pour quelques jours) ou me contacter sur ce blog.




Revue 175

22112011

sommaire175.jpgepaulette175.jpg

La revue 175, nouvelle version, sera diffusée aux adhérents à partir du 24 novembre.

La version électronique sera accessible depuis ce blog un mois plus tard…Bon Noël!

Le thème du dossier: « L’avenir du recrutement interne », éclaire celui de la table ronde de l’AG 2012 (4 février à l’Ecole militaire)




Credo

20112011

prsidentielles2012.jpgDans quelques mois nous aurons un (une) nouveau (elle) chef des Armées. Le féminin reste de mise tant qu’il ne s’agit que des déclarations de candidatures et en attendant le bilan de la chasse aux 500 signatures avant le verdict de notre vote.

Nous  ne pouvons pas rester indifférents à cette échéance capitale, pas plus que nous pouvons  attendre le lendemain des résultats pour nous manifester.

Le principe d’une lettre adressée aux candidats officiels à la Présidence de la République a donc été retenu par l’Epaulette. Nous sommes convenus de ne pas en faire un inventaire de sollicitations à la Prévert. D’autres le feront certainement. Notre choix se porte sur un « credo » d’officiers soucieux de servir la France, aujourd’hui en activité et demain de réserve ou en retraite.

Les  »versets » envisagés de ce credo impliquent un engagement personnel du chef de l’Etat pour  donner vie à leur contenu.

Ils traitent de considération, d’équité et de participation aux futurs succès de la France…Je sens votre impatience! J’attends avec une impatience égale vos commentaires sur cette initiative et l’orientation retenue.




Mort pour la France (actualisé)

15112011

goranfran.jpg

 (Biographie en lien sur le nom ci-dessous)

Le légionnaire,  Goran Franjkovic, 25 ans, a été tué ce matin dans l’est de l’Afghanistan.

Ce nouveau décès porte à 76 le nombre de nos hommes  morts dans le pays depuis le début de l’intervention en 2001.  Le légionnaire du 2e Régiment étranger de Génie de Saint-Christol (Vaucluse) « a été mortellement touché par un tir insurgé au cours d’une mission de protection d’un convoi logistique au profit de l’armée nationale afghane, en Kapisa »

Un autre soldat a également été blessé dans l’attaque.2reg.jpg

Le Président de l’Epaulette assure le chef de corps, le colonel BONINI, et ses cadres et légionaires de tout son soutien lors de cette nouvelle épreuve pour le régiment.

La cérémonie nationale d’hommage aura lieu le vendredi 18 novembre après-midi à Saint-Cristol dans le Vaucluse.




Petit divertissement

9112011

deviseshadok.jpgQuelques citations  « historiques » en contre-points à notre univers technocratique du moment… 

  • « J’obéis d’amitié » (GA FRERE: devise) 

  • « L’armée de l’Air, c’est l’homme et la machine. La Marine, c’est l’homme et la mer. L’armée de Terre, c’est l’homme et l’homme. » (GA LAGARDE devant la 101e promotion de l’École de guerre citant son père à qui il avait demandé de l’aider à choisir son avenir militaire.) 

  • « Le capitaine: celui qui inscrit votre volonté au cœur des hommes » (GCA BOONE: lettre aux chefs de corps 1981) 

  • « Les idées ne sont pas faites pour être pensées mais vécues » (A. MALRAUX) 

  • « J’ai le droit d’exiger l’obéissance, parce que mes ordres sont raisonnables. » (SAINT EXUPERY) 

  • « Si j’avance, suivez-moi; si je meurs, vengez-moi; si je recule, tuez-moi » (LA ROCHEJAQUELEIN 1772 – 1794) 

Méchante parmi d’autres… 

  • « Il est vrai, que parfois, les militaires s’exagérant l’impuissance relative de l’intelligence, négligent de s’en servir.«  (CHARLES DE GAULLE)

Des écoles et des devises…

  • « Le travail pour loi, l’honneur comme guide »  EMICC (École militaire d’infanterie et de chars de combat), Saint-Maixent 1925-1940

  • « S’élever par l’effort »  EMS (École militaire de Strasbourg) 1945-1985

Un classique souvent mal cité…y compris par votre serviteur!

  • « La politique du chien crevé qui suit le fil de l’eau«  (ANDRE TARDIEU 1876-1945 à Aristide Briand) 




« Officiers-bulles » ?

7112011

bulles2.jpgPour la première fois depuis de nombreuses participations à nos cérémonies militaires j’ai ressenti un trouble lors de la toujours émouvante remise des sabres et casoars de samedi dernier. Ce sentiment étrange est certainement né du rapprochement entre le récent et peu optimiste grand rapport de l’armée de Terre, les annonces récurrentes sur les difficultés à venir et le rituel quasi immuable de nos cérémonies. Dans le terme   »rituel »  je mets bien évidemment le cérémonial mais je fais surtout référence aux ordres du jour.

Ma propos n’est pas de contester ou de renier les valeurs qui s’attachent à notre engagement, et qu’il faut certainement continuer à magnifier, mais de constater le décalage croissant dans lequel elles nous placent par rapport à notre environnement.

L’image des « enfants-bulles » m’est venue à l’esprit (« Le nom d’enfant-bulle vient du fait que ces enfants doivent vivre dans un milieu stérile et isolé au maximum de l’environnement afin d’éviter les infections. » )

Et quand la bulle vient à crever? En intitulant mon précédent billet « Heureusement… », avais-je choisi le bon adverbe?







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles