GRAT 2011

13 10 2011

grat2011.jpgL’Épaulette et la Saint-Cyrienne sont les deux associations invitées par le CEMAT pour participer au Grand rapport de l’armée de Terre (2e session ouverte aux officiers hors BOP Terre et officiers assurant des responsabilités après TC)

La réunion s’est déroulée hier 12 octobre à l’École militaire. Les intervenants CEMAT, GMG (général major général), COMFT (forces terrestres), DRHAT (directeur des ressources humaines), COMIAS (commandant interarmées du soutien), adjoint SIMMT (structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres), n’ont pas masqué les difficultés présentes et à venir ainsi que les incertitudes liées au suivi des programmations et aux échéances majeures de 2012. 

Par grands chapitres on retiendra: 

  1. DRHAT: dynamiser la promotion interne (DT, EMIA, OAEA, rang, ESP- ex majors, SD); gagner la bataille des effectifs (attrition, fidélisation); préserver l’attractivité des carrières et des parcours professionnels. (ndlr: le « comment? » n’a pas été évoqué sur ces points.) 
  2. COMFT: faire effort sur l’instruction en garnison et l’appropriation des nouveaux équipements; mettre en œuvre le nouveau cycle de préparation opérationnelle à 5 temps (intégrant préparation « à la guerre » et « à une guerre »); renforcer l’engagement sur le territoire national, milieu naturel de l’armée de Terre (rendu possible par la baisse de volume des OPEX: 10000 à 6700 aujourd’hui). (ndlr: mesures en cours, certaines données classées DR ne peuvent  pas figurer ici) 
  3. SIMMT: atteindre le fonctionnement cible de la PEGP (politique d’emploi et de gestion des parcs); accompagner la marche vers le modèle de force 2014 et préparer l’avenir avec le programme SCORPION (Synergie du COntact Renforcée par la Polyvalence et l’InfovalorisatiON). (ndlr: il fallait le trouver!) 

Le programme Scorpion a pour objectifs : 

  • de renouveler ou moderniser les véhicules blindés de combat (transports de troupe protégés, chars légers et chars lourds), datant des années 70, 80 et 90 ; 
  • d’améliorer la protection des combattants et des matériels ; 
  • d’accroître l’efficacité des soldats et des systèmes d’armes par la mise en réseau des systèmes d’information et des systèmes de combat. 
  • Ces brefs coups d’œil ne visent qu’à éclairer le champ couvert par les interventions du GRAT. Chaque participant a reçu un dossier complet GRAT 2011. Il vous reviendra de vous retourner vers l’un d’eux pour obtenir des informations complémentaires.

A titre personnel, je me déplacerai avec mon dossier lors de mes prochains rendez-vous avec les formations et groupements. 


Actions

Informations



2 réponses à “GRAT 2011”

  1. 19 10 2011
    Coach (15:35:48) :

    Pas de MENACE militaire directe contre le territoire national ?… Soit !
    Et pourtant, à bien y réfléchir, dans le contexte socio-économique de plus en plus tendu que nous connaissons, il y a tant de risques, tant d’aléas, tant de VULNÉRABILITÉS dans des domaines d’intérêt national : cohésion sociale, éducation, santé, sécurité, énergie, communication, environnement, etc.
    Une montée de tensions internes est perceptible.
    Il est de plus en plus question de PROTECTION des personnes et des biens, publics ou privés, contre la pauvreté, la précarité, les incivilités, la délinquance, l’insécurité, la dépendance, etc.
    Les missions de défense du territoire, avec tout ce que celle-ci comporte, longtemps du ressort des armées (DMT, DOT…), ont, en quelques décennies, échappé peu à peu aux militaires, réduits à la portion congrue, le maillage territorial constitué par nos innombrables garnisons a disparu et la notion même d’esprit de défense s’en trouve altérée. La sécurité, à présent totalement diluée voire sous-traitée, est certes l’affaire de tous, mais la responsabilité du maintien de la cohésion nationale et de l’intégrité du territoire, reste une mission régalienne au cœur de laquelle se trouvent le ministère de la défense et les forces armées dont le chef est, constitutionnellement, le Président de la république.
    Et nos postulants au pouvoir n’hésitent, de surcroît, pas à recourir au « milieu militaire » pour pallier les insuffisances, les carences du « système » dans des domaines aussi inattendus que l’insertion sociale, l’éducation, la justice, etc…
    Bien que cela soit un poncif, le prochain Livre Blanc, la prochaine LPM et les prochains votes du budget de la Défense dont il n’a été nullement question pendant le débat des « primaires citoyennes », seront bien, parmi d’autres préoccupations majeures, au cœur des enjeux du prochain mandat présidentiel et de la prochaine législature.
    Le format actuel de nos armées permet-il vraiment de faire toujours face aux deux volets incontournables ‘Opérations extérieures’ et ‘Engagements sur le territoire national’ inhérents à la défense nationale de la France ?…

  2. 18 10 2011
    Diablotin (18:35:12) :

    « Renforcer l’engagement sur le territoire national, milieu naturel de l’armée de Terre ». Le Livre Blanc ne constate-t-il pas qu’il n’y a pas de menace militaire directe contre le territoire national ? Au cas où il ne serait pas assez explicite sur le sujet, le prochain dont la mise en chantier a été annoncée, le sera et la conclusion politico-budgétaire s’imposera d’elle même…
    Nous sommes vraiment d’incorrigibles naïfs (ou complaisants pour ne pas dire complices) en diffusant (relayant ?) de tels messages.

Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles