Informons-nous avant 2012

24 09 2011

presidentdelarepublique2.jpgLors du Conseil d’administration du 23 septembre l’Epaulette a décidé de s’adresser aux candidats à l’élection présidentielle (lorsqu’ils seront désignés) pour connaître leur position et leurs engagements -en tant que potentiel  « Chef des armées »- sur certains problèmes ciblés de défense.

Le contenu de cette correspondance n’est qu’au stade d’une réflexion qui reste ouverte. Cependant, en observant les premières parutions des Programmes (Cliquer pour accéder aux résumés) émanant de partis politiques on peut déjà identifier les directions qu’ils ont choisies et donc leurs populations « cibles ». En croisant leurs propositions avec les sujets que porte l’Epaulette on parvient dès maintenant à identifier certains domaines qui nous tiennent à coeur,semblent oubliés  et dans lesquels pourraient s’inscrire nos sollicitations.

  • Le respect de conditions de préparation opérationnelle et d’engagement en OPEX cohérentes avec les risques encourus;
  • L’évolution des structures de dialogue interne et externe qui actuellement ne permettent pas de porter efficacement les préoccupations et interrogations professionnelles des officiers et sous-officiers;
  • L’amélioration des modalités de reconversion de nos cadres contractuels ou fortement incités au départ;
  • Le retour au primat de l’opérationnel sur les mesures de réorganisation administrative et d’aménagement du territoire;
  • Le maintien de la militarité de nos gendarmes indispensable à la cohérence des opérations de rétablissement de la paix.

Cette liste n’est bien évidemment pas exhaustive… Elle ne demande qu’à s’enrichir de vos propositions.

NOTA: il est impératif de lire les programmes détaillés des différents partis pour accéder au « niveau de préoccupation » de l’Epaulette. Le résumé proposé dans le billet ne rappelle que les grandes lignes de politique étrangère et de Défense.


Actions

Informations



2 réponses à “Informons-nous avant 2012”

  1. 25 09 2011
    alphacom (22:11:05) :

    Ce qui est sûr c’est que si on ne bouge pas on ne risque pas de faire bouger les lignes…Et si on bouge on n’est pas sûr de les faire bouger.
    Le sujet de culture générale du dernier concours de l’EDG souligne cette alternative sous une autre forme: Raymond Aron affirme, « avec l’instrument militaire, vous ne pouvez pas tout faire; mais sans lui, vous ne pouvez rien faire ».
    Je prends le risque d’être inefficace…

  2. 25 09 2011
    Culture Tribale (16:58:16) :

    Vous y croyez encore à la parole d’un tribun politique, notamment concernant les armées???? Je n’en vois pas beaucoup qui sont là pour servir ……. mais plus pour se servir!
    L’homme politique réagit systématiquement par « quel est le pouvoir de nuisance de mon interlocuteur ». Or l’Armée n’a aucun pouvoir de nuisance envers un homme politique. Les nombreuses interpellations de l’ancien CEMAT à certains députés pour tenir leur engagement…..sont restées au final des coups d’épée dans l’eau……parce que notre pouvoir de nuisance est nul (…..y a qu’à voir les diktats des programmes d’armement……).
    Le seul pouvoir de nuisance que l’on pourrait créer…….détruirait l’esprit de nos armées (je veux parler d’une syndicalisation). On est donc coincés!

Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles