Rassuré (à tort) puis surpris!

3 09 2011

pointinterrogation2.jpg11h00 hier matin, cour d’honneur des Invalides: cérémonie d’adieux aux armes de notre CEMAT. Sous certains aspects cette journée avait un petit côté « flash back » du Cinquantenaire de l’EMIA: même lieu, même soleil, présence massive, CEMAT, Ministre…

Les discours ont été sans fausse note: sobriété, fond et forme restent la recette des prestations réussies. Mais cette fois, cerise sur le gâteau, il y a eu en plus du coeur et m’a-t-il semblé beaucoup de sincérité dans les propos. Bref une belle leçon de fraternité d’armes et de civisme.

Les termes dans lesquels le Ministre a fait l’éloge de l’armée de Terre et de ses hommes m’ont rassuré. Comment ne pas avoir ce dont nous avons besoin après un tel acte de foi…Ou alors je ne comprends plus rien aux discours! (03/09/2011) Je crois qu’effectivement je ne comprends rien!

« Le Premier ministre François Fillon a tranché : le ministère de la Défense supportera à lui seul 222,5 millions des 460 millions de nouvelles annulations de crédit (soit 48%) qui viennent d’être décidées dans le cadre de la « lettre rectificative au projet de loi de finances rectificative »?
Ces 222,5 millions de crédits annulés se répartissent ainsi : 210 millions pour la Défense (dont 157 pour les équipements), 12 millions pour les Anciens combattants et 0,5 million pour la Gendarmerie. »

15h00 hier AM, siège de l’Epaulette: comme notre vigilance ne s’est pas émoussée avec les congés d’été et que nos agendas sont à jour, nous nous apprêtions à caler notre montée à Coët le 13 septembre pour la première cérémonie « officielle » du Cinquantenaire (« officielle » car ne l’oublions pas, le rendez-vous des Invalides était une activité promotion!). A notre grande surprise, en allant sur le site des ESCC, rubrique Cinquantenaire, on trouve le message laconique suivant:

« Les activités initialement prévues le 13 septembre 2011 dans le cadre du cinquantenaire de l’EMIA n’auront pas lieu. »

Rappelons-nous le programme établi pour la partie « officielle » de cet anniversaire:

  • Prise d’armes aux Ecoles de Coëtquidan le 13 septembre 2011 pour rappeler la création officielle de l’EMIA. Pas d’invitations extérieures ou invitations restreintes.
  • Célébration officielle le 5 novembre 2011 : cette cérémonie s’appuiera sur la remise des sabres à la 51e promotion pour commémorer le Cinquantenaire de la remise de son drapeau à l’EMIA. Invitations extérieures tournées vers les anciennes promotions EMIA.

Recherche d’information en cours…


Actions

Informations



Une réponse à “Rassuré (à tort) puis surpris!”

  1. 1 09 2011
    Diablotin (10:51:14) :

    D’où comment en quelques dizaines de minutes on passe des paroles aux actes ; du rêve à la réalité…
    Ceci étant, cette date méritait-elle d’être commémorée ? NON, si on se réfère à l’article de la revue 174 sur les conditions de création de l’EMIA.
    OUI, pour montrer que ces premiers instants sont maintenant oubliés et l’attachement des élèves officiers (et majorité des anciens…) à cette identité propre. Le commandement a tranché, sans doute pour des raisons beaucoup plus terre à terre.
    Tournons nous donc vers l’avenir : les « sabres », symbole de la droiture et de la cohésion du corps des officiers.

Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles