Fin d’année à l’EOGN

29062011

gendarmerieopex.jpgEn mon absence le flambeau a été tenu avec brio par le LCL Girault. Bon vent à nos « militaires de l’Intérieur ».

« La traditionnelle remise des prix « Le Trèfle-l’Epaulette » s’est déroulée le lundi 27 juin à 11 heures, dans l’amphithéâtre Moncey de l’Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale. Le prix du Trèfle récompense les sous-lieutenants et aspirants désignés en tant que « meilleurs camarades » et le prix de l’Epaulette récompense les majors des deux groupements.

Cette cérémonie était présidée par le général Robiquet, commandant en second l’école, le général de division Saffray assistant à la cérémonie de fin d’année de l’Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Police de Cannes-Ecluse. Le général d’armée (2S) Denizot, président du Trèfle, était présent.

Le Lieutenant-colonel Arnaud Girault, membre du conseil d’administration de l’Epaulette, représentait à cette occasion le général Delochre, président. 

Le sous-lieutenant Frédéric Sanchez, du 1er groupement (photo 1) et l’aspirant Yannick Buffet du 2ème groupement (photo 2), tous deux officiers de recrutement semi-direct, ont ainsi été récompensés.

Cette remise de prix s’est déroulée dans l’ambiance sympathique et décontractée qui prévaut en cette fin d’année scolaire.

Un déjeuner présidé par le Général Robiquet a réuni les représentants du Trèfle et de l’Epaulette, les commandants de groupement, les « récipiendaires », le grand prévôt et le sénéchal (photo 3).

Dès 14 heures, une prise d’armes placée sous la présidence du Ministre de l’Intérieur a donné lieu au baptême de la 117ème promotion d’élèves officiers de la gendarmerie et à la fin de scolarité de la 116ème promotion « Général Colonna d’Istria ».

Cette très belle prise d’armes, sous une très forte chaleur, a été le point d’orgue de cette année scolaire et a permis aux deux promotions de montrer leur cohésion. »

 

Pas de droits sur l'album 235448



Dans l’attente…(actualisé 30/06)

28062011

 dynamisezvotreculturegenerale2eedition.jpg…du sujet de culture générale du concours de l’Ecole de Guerre, pour me livrer (et vous inviter à le faire) à un petit exercice de rédaction pour raviver les neurones déjà engourdis par les premières chaleurs. 

Affûtez vos plumes et crayons pour concourir et, qui sait, recevoir un modeste prix littéraire à l’automne.

Le sujet vient de me parvenir:

Raymond Aron affirme, « avec l’instrument militaire, vous ne pouvez pas tout faire; mais sans lui, vous ne pouvez rien faire ».
Que pensez-vous de cette opinion?

…la chasse est ouverte!

<gifnouveau.gif

Le dossier de synthèse du concours vient de m’être transmis. Pour les assoiffés de culture et de défis: n’hésitez pas à vous mettre dans la peau des candidats. ATTENTION il y a un dossier de 84 pages à digérer mais le sujet est intéressant… Alors pourquoi chercher ailleurs de saines lectures?

Vous noterez  la petite faute d’accentuation dans le titre de l’épreuve… Ah ces relectures!

Dans l'attente...(actualisé 30/06) dans ACTUALITE pdf Devoir de synthèse EDG 2011




C’est un début!

27062011

hommagemorillon.jpg

A l’initiative de l’ANOPEX (GCA Soubirou) et grâce aux relais des associations et des autorités (Epaulette entre autres, Gouverneur militaire de Paris) un frémissement apparaît en ce qui concerne l’hommage public rendu à nos morts en opération. Il ne s’agit bien sûr pas de se réjouir en se disant qu’avec le temps ces manifestations prendront de l’ampleur! Ce serait oublier cruellement leur origine!

Au delà du discours il faut cependant prendre le temps de concrétiser ses engagements. Le siège de l’Epaulette était ainsi présent sur les Champs Elysées pour rendre ce dernier hommage au Chasseur MORILLON du 1RCP.

 




Mort pour la France en Afghanistan

26062011

hugodot63.jpg

Le chasseur parachutiste de 1re classe HUGONOT est le 63e soldat français mort en Afghanistan. Il est tombé sous les tirs des insurgés une semaine après son camarade MORILLON, également du  1 RCP.

Lorsqu’on parcourt les sites ou blogs relatant ces décès on note un partage assez équilibré d’hommages et de témoignages de compassion ou de révolte. Ces deux derniers sentiments peuvent se comprendre mais ne soutiennent certainement pas les familles et camarades de nos morts dans leur deuil. La pitié et l’affirmation de la   »mort pour rien » ne sont pas des attitudes dignes face au sacrifice accepté par nos soldats.

Il y a là un sujet de réflexion pour chacun d’entre nous sur le sens actuel ou passé de notre engagement. Ne laissons pas ces morts récurrentes se résumer à la seule litanie des noms et au défilement des chiffres d’un compteur.

J’adresserai, comme à chaque fois,  au chef de corps le soutien de l’Epaulette dans cette épreuve pour le régiment.

  




Dont acte…

23062011

3singesdelasagesse.jpgEn réaction aux prises de position de certains média relayant les « états d’âmes » d’officiers et pointant la « mélancolie » dont souffriraient les armées, notre Ministre s’est exprimé devant la représentation nationale en ces termes:

« L’armée est la ‘grande muette’ dans notre société. Ce n’est pas simplement une tradition ; c’est un devoir, un devoir républicain (…) L’armée, sous l’autorité du Président de la République, chef des armées, est là pour exécuter la politique que veut la Nation (…). Elle respecte ce devoir. Il est donc parfaitement déloyal de prétendre parler en son nom et d’organiser un étalage d’états d’âme qui ne correspond, de surcroît, en rien au sentiment de fierté que nos compatriotes qui servent les armes de la France ressentent au moment même où, engagés sur des théâtres extérieurs, ils ont la certitude de participer à une belle tradition et de porter haut l’image de notre pays ».

Kikazaru, Iwazaru ou Mizaru (noms japonais des 3 singes de la sagesse) ?

Cette vision monolithique de la fonction militaire est troublante, comme si les exigences du combat et leurs contreparties, dont la fierté de servir, devaient s’appliquer toujours et partout allant jusqu’à sublimer un quotidien pourtant parfois moins émouvant!




Nouveau croche-pied

22062011

crochepied.jpg

Modifié le 23/06/11.

L’Epaulette a eu communication d’une note du 13 avril 2011 reprenant un relevé de décisions établi lors d’une réunion au MINDEF.

Au détour d’un paragraphe, on peut lire que les postes de commandant de GSBDD (Groupement de soutien des bases de défense) ainsi que ceux des chefs de service de ces mêmes organismes « …seront armés en priorité par des commissaires des armées« .

Alors que nos officiers du COA et du CTA sont, par la force des choses, de moins en moins gourmands en ce qui concerne des temps de commandement ou de responsabilité, ils verront certainement avec plaisir s’envoler là encore des occasions d’assumer des fonctions de chef au contact des hommes.

Ils constateront cependant avec satisfaction et reconnaissance que dans la période délicate de mise en place des bases de défense et de leurs groupements de soutien on a su leur faire confiance! Quand tout sera rôdé et les plâtres essuyés il sera alors temps de passer le manche à moindre risque à d’autres, terriens, marins ou aviateurs.

A vrai dire tout cela est vraiment agaçant car les orientations ou décisions se prennent en catimini, surgissant de nulle part, sans même la présence de « radars pédagogiques »…

Je note à cette occasion que nos camarades saint-cyriens -pas tous brevetés rappelons-le- ne sont pas épargnés par les mesures fondées sur la prise en compte d’une origine plus que de compétences pour occuper un poste de responsabilité. En segmentant de plus en plus le « marché » on llimite d’autant les perspectives offertes par des parcours professionnels déjà rigides.

Aussi l’Epaulette se trouve-t-elle confortée dans son choix de se présenter désormais comme une « association d’officiers » en ayant supprimé toute clause restrictive dans son périmètre d’intérêt.




Hommage au parachutiste de 1re classe Florian MORILLON

21062011

morillon2.jpg« Samedi dernier, 18 juin 2011, la France a été à nouveau endeuillée par la perte d’un jeune soldat, le parachutiste de 1re  classe Florian MORILLON du 1er RCP.

Son corps sera rapatrié le mercredi 22 juin à Roissy. Selon le protocole en vigueur, un fourgon mortuaire, escorté par une garde d’honneur de la Garde Républicaine, doit quitter Roissy vers 17h30, empruntera l’autoroute A1 et le périphérique extérieur, puis remontera l’avenue de la Grande Armée, avant de descendre les Champs Elysées et d’arriver aux Invalides, où sa famille proche et une délégation régimentaire lui rendront les honneurs au cours d’une cérémonie placée sous le signe de l’intimité.

Cependant, tous ceux qui souhaitent s’associer au sacrifice de notre « dernier héros, mort pour la France en Afghanistan » pourront le faire en manifestant leur présence entre 17h30 et 18h00, le long des Champs Elysées, si possible avec un drapeau français.

Cette présence, qui doit rester silencieuse, digne et fraternelle, ne doit pas avoir d’autre but que de montrer notre solidarité à l’égard d’un jeune frère d’armes et de rappeler à la communauté nationale que des jeunes Français risquent chaque jour leur vie en opérations extérieures, pour défendre les intérêts du pays.

Chacun mettra un point d’honneur à ce que sa présence ne fasse l’objet d’aucune récupération partisane ou politique. »

Texte transmis par l’ANOPEX - ASSOCIATION NATIONALE DES PARTICIPANTS AUX OPERATIONS EXTERIEURES (déclaration en Préfecture le 12 février 2011)

L’Epaulette soutient cette démarche fraternelle.




J-7

20062011

examen2.jpg

Pour beaucoup le 27 juin 2012 ne sera pas une date particulière. Pour nos candidats à l’école de guerre 2012 il en sera tout autrement. Ce jour marquera l’ouverture des hostilités du concours 2012 avec l’épreuve de tactique. Hostilités qui se poursuivront le 28 avec la culture générale et se termineront -au moins pour ce qui concerne l’admissibilité éventuelle- le 29 avec la synthèse.

Vers 13h00, horaire des trois épreuves, ayons une pensée de soutien pour ceux qui « planchent ».

Quel plus bel encouragement que celui d’un camarade Cyrard qui écrivait le 18 juin sur ce blog:

« Mes chers camarades. Je suis Cyrard et j’ai été examinateur à l’oral de l’ESG il y a plus de 10 ans. A l’époque ( je ne peux préjuger ce qui est la règle aujourd’hui ), nous ne savions pas du tout quelle était l’origine des candidats qui se présentaient devant nous et ne leur posions pas la question. On lisait simplement le menu sur la tenue. De ce point de vue, la colle d’oral ( ALAT en ce qui me concerne ) s’appuyait totalement et objectivement sur la prestation et la démonstration, convaincante ou non, du candidat.
N’ayez pas peur ! Croyez en vous !
Amicalement. »

Alors que vous soyez IA, CTA, OAEA/S, Rang ou de toute autre origine, engagé dans une préparation à un concours: N’ayez pas peur ! Croyez en vous ! …et n’attendez pas forcément que  les autres y croient pour foncer.







''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles