Gendarmes et « militarité »

29 10 2010

grenadegendarme.jpg  Au sein de l’Épaulette, à leur place et occupant toute leur place,   »nos » gendarmes tiennent à affirmer leur « militarité ». Issus de nos rangs, ils restent fidèles à leurs origines et puisent dans nos valeurs « terriennes » un éclairage particulier de leurs missions. Cette unité si importante dans les engagements extérieurs se forge aussi au sein d’associations comme l’Epaulette et au travers des liens qu’elle entretient avec le Trèfle (voir le lien permanent ci-contre).

Lors de son audition par la commission de la Défense de l’Assemblée (voir le lien avec le site de l’AN… ci-contre également), le général Mignaux, Directeur général de la Gendarmerie, a rappelé ce caractère essentiel… et évoqué d’autres points qui ne manqueront pas de vous intéresser (voir également le billet du 9/10 « On en parle »). Fidèle à l’esprit de son sous-titre, ce blog vous incite cette fois encore à « traquer » l’information qui circule bien je vous l’assure (JFD) 

« J’ai veillé à faire vivre la notion de parité globale : le plan d’adaptation des grades aux responsabilités exercées (PAGRE), lancé début 2005, sera achevé fin 2012 et nous travaillons actuellement à la transposition aux sous-officiers de gendarmerie de la nouvelle grille indiciaire de catégorie B octroyée au corps d’encadrement et d’application de la police nationale. Sur ce dossier, le ministère de la défense était initialement assez réticent face à cette évolution ; je crois qu’il a toutefois rapidement mesuré qu’il ne pouvait l’écarter et je sais qu’il travaille désormais à l’application de cette mesure aux sous-officiers des armées (…)

En outre, le ministre de l’intérieur copréside désormais le conseil de la fonction militaire gendarmerie (CFMG). Il tient d’ailleurs, lors de chaque session, à recevoir l’ensemble du conseil et à s’exprimer devant lui. Je me félicite de cet engagement car il crédibilise le CFMG et limite les velléités d’expression ou les tentations de représentation par d’autres voies ; ce que nous ne souhaitons pas.

Enfin, les membres du CFMG qui siègent au conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM) apportent leurs contributions et ils sont toujours bien accueillis par leurs camarades des armées. Pour maintenir une osmose avec nos camarades militaires et faire vivre la militarité de l’arme, il est fondamental que nous restions au sein du CSFM.

L’intégration de la gendarmerie au ministère de l’intérieur ne remet nullement en cause sa participation aux missions de défense. Après six mois d’entraînement sous l’égide de l’armée de terre, nous avons engagé des gendarmes en Afghanistan dans la zone de responsabilité de la brigade La Fayette. Ils y remplissent une mission de mentoring au profit de la police afghane. Nous avons actuellement cinq unités (police operational mentoring and liaison team – POMLT) en Kapisa et Surobi. Simultanément nous sommes investis dans la formation initiale de l’afghan national civil order police (ANCOP), qui ressemble beaucoup à notre gendarmerie mobile, dans un centre au Nord de l’Afghanistan à Mazar-e-Shariff et prochainement nous renforcerons notre dispositif de formation dans un centre qui s’ouvrira dans le Wardak au Sud-Ouest de Kaboul.

Mes échanges réguliers et étroits avec le chef d’état-major des armées confirment la qualité de l’action de nos gendarmes aux côtés des autres militaires français. Les autorités afghanes et américaines ne manquent également pas de souligner qu’elles apprécient notre travail, nous demandant un accroissement de nos interventions. »


Actions

Informations



Laisser un commentaire




''Cercle Des Amis Dynamiques'' |
LA DEVIATION DU NORD MIGENNOIS |
COMITE DE JUMELAGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette du Lavoir de Fon...
| Santé pour tous GHANA
| associationlescoccinelles